Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 50
Invisible : 1
Total : 55
· Balzak · Adria d'Orances · Naej · Elisa
13164 membres inscrits

Montréal: 20 août 08:19:55
Paris: 20 août 14:19:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le vide au coeur... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 23 août 2006 à 11:04
Modifié:  22 août 2009 à 18:19 par (...)
Citer     Aller en bas de page


Souffres-tu quand j’ai mal ? Sais-tu ma déchirure ?
Connais-tu l’animal qui gémit dans sa veine
Dans l’ombre, sans un mot, pour cacher sa torture ?
Vois, je suis ce félin qui engloutit sa peine !

La nature donna à l’homme ses cinq sens
Qu’il en use sans tort sans prétexte futile
Se soigner, se guérir, en prendre cette essence
Pour se différencier dit-on de l’inutile

Pourtant j’ai entendu le chat sous ma fenêtre
Il avait froid, ou faim, voulait-il sa ration
D’une coupe remplie de tendresse peut-être ?
Il ressent lui aussi, sans exagération !

J’ai vu un jour le lion rugir de tout son fort
Lorsque l’avait atteint une flèche en plein cœur
Aussi puissant qu’on soit, chacun face à la mort
Est égal en douleur, reconnaît la rancœur !

Aussi regarde-moi ! Ma robe s’est déteinte
Il ne reste qu’un brin de ces faveurs tabous
Je suis femme si peu quand la flamme est éteinte
Bestiale je deviens quand je repense à nous !

Et j’aurai beau cambrer mon âme à ce silence
Contourner l’illusion d’une ancienne dorure
La parure en sursis s’effluve en pestilence
Souffres-tu quand j’ai mal ? Sais-tu ma déchirure ?


© LR


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
the ballad


Chaque détail prend de la valeur quand plus rien n'a de sens.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
280 commentaires
Membre depuis
14 juillet 2006
Dernière connexion
6 décembre 2012
  Publié: 23 août 2006 à 11:20 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais que dire, je n'ai rien lu de semblable depuis des lustres.

J'aime tout, bravo, il file dans mes favoris.


Au plaisir, Meon

  The system is too much.
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
2466 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
19 août
  Publié: 23 août 2006 à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Ainsi est l'amour, cruel comme les chats et les lions.
Les personnes aimées ne mesurent que rarement le chagrin de celles qui ne le sont pas.
Joli poème.

 
look

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
172 commentaires
Membre depuis
22 juin 2006
Dernière connexion
29 juillet 2012
  Publié: 24 août 2006 à 08:00 Citer     Aller en bas de page

Un coeur peut-être vide, mais une plume qui déborde d'une encre révélatrice...

 
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 24 août 2006 à 08:00 Citer     Aller en bas de page

Je vais devenir une véritable fan, Luna....!



"Aussi regarde-moi ! Ma robe s’est déteinte
Il ne reste qu’un brin de ces faveurs tabous
Je suis femme si peu quand la flamme est éteinte
Bestiale je deviens quand je repense à nous !"

"Et j’aurai beau cambrer mon âme à ce silence
Contourner l’illusion d’une ancienne dorure
La souffrance en sursis s’effluve en pestilence
Souffres-tu quand j’ai mal ? Sais-tu ma déchirure ?"

Souffres-tu quand j’ai mal ? Sais-tu ma déchirure ?"

Une souffrance intense décrite par une plume exquise et raffinée...!

J'adore, vraiment.......

Chantal

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
yayane

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
242 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2006
Dernière connexion
3 juin 2016
  Publié: 24 août 2006 à 19:00 Citer     Aller en bas de page

J'ai la gorge nouée, le coeur serré par cette lecture...

 
Epsilon Cygni


Epsilon Cygni alias Sans Nom
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
417 commentaires
Membre depuis
29 juin 2006
Dernière connexion
24 septembre 2009
  Publié: 26 août 2006 à 07:06 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui dit très bien toute la difficulté qu'il y a à communiquer la profondeur et l'intensité d'une émotion, et la souffrance qui peut découler de cette incompréhension.
D'où parfois, le rôle déterminant de l'écrit...


Bises.
Bertrand.

 
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
3654 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
10 février
  Publié: 29 août 2006 à 10:22
Modifié:  29 août 2006 à 10:23 par Nuages
Citer     Aller en bas de page

Ambre

Des émotions, des sentiments, des reflexions, mais surtout... c'est toujours un grand coeur qui se cache derriere tes mots.
Ta plume est unique, ton amitié aussi.

Bravo

Nuages

  N
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 30 août 2006 à 12:18 Citer     Aller en bas de page

J'aimerais lire autre chose de moins triste sous ta Plume, petite soeur ...
Mais quelle force dans tes mots !

Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 30 août 2006 à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup de force et de violence : une libération, c'est sûr!

"Je suis femme si peu quand la flamme est éteinte
Bestiale je deviens quand je repense à nous !"

Un poème aux accents graves! J'ai aimé cette pensée! Nous sommes des animaux évolués mais quand il s'agit d'être vulnérables et de se défendre face aux attaques de la vie, alors nous retrouvons cet instinct animal : se défendre!

Beaucoup de force et de violence : une libération, c'est certain!

J'ai aimé ma lecture!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
JCMian


L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs (Oscar Wilde)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
1212 commentaires
Membre depuis
31 août 2006
Dernière connexion
19 octobre 2013
  Publié: 2 sept 2006 à 06:11 Citer     Aller en bas de page

Je crois qu'il va me falloir te faire un commentaire type que je te mettrai après chacune de mes lectures...
Ton style m'enchante
Amical Mian

  Voir, toucher, goûter, sentir,ouïr! Comment peut-on dire que la vie n'a pas de sens ?
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 6 sept 2006 à 08:00 Citer     Aller en bas de page

Oups !
Merci beaucoup Meon.. je ne sais quoi dire d'autre..


----------

Oui Maryjo c'est une douleur persistante, hélas qui s'évacue par moments à l'écrit mais qui est toujours là, hélas..
Merci de ta sensibilité..

----------

Pas forcément l'amour Didier.. je dirais plutôt "affection".. pour toute relation.. Le chat et le lion.. pour imprimer l'écart entre le "faible" et le "puissant"... Merci de ta fidélité... Bisous

----------

Ah look ! Toujours présent ici (et ailleurs)... merci d'être encore là...

----------

Je n'en demande pas tant Chantal..
Ton enthousiasme et ta fidélité me touchent, vraiment...


----------

Désolée ma tite Yayane.. Merci d'être là..

----------

Encore un magnifique décodage que tu as fait, Bertrand, mais cela ne m'étonne en rien, venant de toi, sensoriel et si sensible.. Un grand merci... bisous...

----------

Et ton grand coeur a ressenti tout ça, je le sais... Merci ma beauté.. tes Nuages veillent toujours à mon bien-être, ça je le sais aussi..

----------

Merci à toi fidèle et sensible Saphariel..

----------

Bah tu me connais mon grand... Quand ça doit sortir, ça sort comme ça vient.. ça soulage sur l'instant, mais...
Merci Jihem d'être là.. encore.. toujours...

----------

Non Yvano, pas de violence, surtout pas.. la rage du dépit comme souvent ... Pas se défendre davantage, mais se mettre en boule et "souffrir" en silence.. du silence... tu sais, de ceux qui tuent souvent..
Merci Andjik


----------

Je crois qu'il me faudra(it) faire de même pour tes écrits JC, tant je les apprécie et m'y retrouve dans leurs lignes de vie... Merci beaucoup..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 13 nov 2008 à 20:54 Citer     Aller en bas de page

Mes mots viennent toujours du vécu Dominique, je ne sais pas faire autrement..

Merci encore...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 6736
Réponses: 12
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0695] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.