Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 245
Invisible : 0
Total : 245
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 12:44:50
Paris: 15 sept 18:44:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Où étiez-vous hier soir entre 23 heure et minuit ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 19 nov 2012 à 12:54
Modifié:  19 nov 2012 à 13:50 par alalea
Citer     Aller en bas de page

Hier soir j'étais avec Charly
on a joué à la roulette russe
avec l'arme de service de son père
en écoutant à la radio
un type qui chantait méthodiquement
une chanson qu'on aimait mélodiquement.

Charly parlait tout le temps de Dolores
et moi je passais mes doigts sous mon nez
pour virer un reste de poudre
et pour comprendre ce qu'il voulait dire par
"je lui ferais bien l'amour
si elle comprenait ma haine".

Dolores est une amie d'enfance
l'enfance qu'on nous a volé
elle est un peu abîmée
comme un genou de petite fille
plein de mercurochrome
mais son coeur bat encore
un joli petit tambour
comme l'aile en velours d'une libellule
sur un pétale de rose.

Mon père a une cabane dans les bois
il y est depuis toujours
enfin, depuis que je suis né
et c'est parce que c'est comme ça
que c'est pas autrement
mais je vais des fois le voir
planqué de l'autre côté de la clairière
et c'est vrai qu'il me ressemble
mais c'est pas moi qui l'ais nié.

Hier j'étais chez Charly
on a joué aux cartes
il y avait une fille morte sur le canapé
Dolores a commencé à se déshabiller
il faisait froid
comme dans le crâne d'un igloo
il faisait chaud
comme sur l’échine d'un dragon
amoureux d'un bûcher
le diable dessinait avec sa queue fourchue
sur la buée de nos âmes
la maison cramait
mon petit frère aimait son nouveau vélo
un chinois ouvrait ses volets en Chine
un tracteur énorme trouvait le centre de la terre
et un arbre pleurait des feuilles rouges
et le coup est parti
et c'est pas tombé sur Charly...

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 20 nov 2012 à 09:52 Citer     Aller en bas de page

Cime, où est Topaloff ?
Lipe lipe lipe, hourra !

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 21 nov 2012 à 13:26 Citer     Aller en bas de page

Dans le frigide air ?
ça fait froid dans le dos...

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
3940 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 22 nov 2012 à 04:05 Citer     Aller en bas de page




Et l'enquête s'ouvre...sur un coup de trop....!

Génial, ce dédale au soir.....


  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 22 nov 2012 à 14:26 Citer     Aller en bas de page

Je ne suis donc pas qu'écriture ?
merci.

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
3940 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 23 nov 2012 à 05:53 Citer     Aller en bas de page



Un génie en surcharge !...

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 664
Réponses: 5
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0323] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.