Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 267
Invisible : 1
Total : 268
13167 membres inscrits

Montréal: 31 mai 06:10:15
Paris: 31 mai 12:10:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: L'assassin Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 10 déc 2012 à 00:15
Modifié:  10 déc 2012 à 00:20 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page



Ses dents ont mordu l'horizon.

Il écume les plaines et repousse les ombres, mais celles qui hantent mes nuits résistent à sa lumière, il n'est pas mon ami, d'ailleurs je n'en veux pas.
Masquez-moi ce soleil.
Brisez tous ces rayons,
coupez en deux sa face débonnaire,
faites-la rouler au-delà de l'horizon,
qu'il tombe dans les ombres pour ne jamais renaître.

Nourrissez-vous de miel, mais ne m'imposez pas sa douceur qui écorche mon regard et ma voix.
Celle qui s'est tue.

Mes yeux ne veulent plus regarder mourir, impuissant, les seuls qui, ici-bas, méritaient mes sourires.

Cachez le ciel, ce bleu grotesque et fade…
élevez un bûcher et jetez-y mon corps.
Et par pitié, éteignez les étoiles.
Elles aussi me dérangent,
et je n'y trouve rien, pas une âme qui vive,
pas l'once d'une promesse.

Il fait froid. Il pleut. Il gèle.
Le bouillon des sorcières que je porte à mes lèvres aura raison de moi.
La tête décapitée en ce dernier festin est une boule de feu arrachée de mes mains à votre astre adoré.

Son sang coule d'abondance; ceci est le vin.
Sa chair est croustillante; ceci est le corps.
D'un assassin d'espoir...


  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
2718 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 10 déc 2012 à 00:33 Citer     Aller en bas de page

De retour ici-bas...
La puissance de tes maux frappent le monde ...
La fin est proche alors?
Cette poésie bouleversante poésie nous arrache le cœur ...

Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 10 déc 2012 à 00:37
Modifié:  10 déc 2012 à 00:38 par pyc
Citer     Aller en bas de page

je ne sais pas si tu y as pensé en l'écrivant, mais ce style d'écriture me ramène à l'esprit du slam, j y trouve quelque chose de particulier...Et puis, ça fait bien plaisir de te revoir par ici, en plus ta plume n'a pas perdu en intérêt, tant mieux, dirais-je !
faudra que tu me dises si tu as écris avec spontanéité ou si tu as plutôt bâti lentement ce texte, je pencherais plus vers la première hypothèse, mais je peux me tromper !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
3967 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 10 déc 2012 à 01:38
Modifié:  10 déc 2012 à 01:39 par ballandine
Citer     Aller en bas de page



Réminiscence ante-christ ?.....l'horizon est sans soleil....

C'est poignant, désespérant.....Même la foi , n'y croit plus.....


Voilà un triste sort faite à la plume en cette veille de Noël....

Une fin du monde bouleversante ! Quelle écriture !


Que soit !


  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9400 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 10 déc 2012 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Riagal,
Ca oui, c'est noir à souhait.
Une hygiène de l'assassin à fuir, lui, avec son air débonnaire, il est mortellement dangereux.
Cath

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
441 poèmes Liste
14057 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
31 mai
  Publié: 10 déc 2012 à 06:59 Citer     Aller en bas de page

Violence, lassitude, désespoir et pourtant...un texte magnifique. Merci

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 10 déc 2012 à 08:45 Citer     Aller en bas de page

"Cachez le ciel, ce bleu grotesque et fade…
élevez un bûcher et jetez-y mon corps.
Et par pitié, éteignez les étoiles.
Elles aussi me dérangent,
et je n'y trouve rien, pas une âme qui vive,
pas l'once d'une promesse."...

Quelle force dans tes mots et quel désespoir aussi...oui, moi aussi je ne peux m'empêcher de penser à un sacrifice d'amour inutile

Alex

 
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1602 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
26 septembre 2019
  Publié: 10 déc 2012 à 10:02 Citer     Aller en bas de page

C'est très fort, très dur.
Le refus de la lumière, de l'espoir. C'est noir... c'est sombre...
C'est encore un très beau texte Ria, même si c'est tout en désespoir.

La Marmotte

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
3898 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 11 déc 2012 à 03:46 Citer     Aller en bas de page

Quelle belle écriture tourmentée...
J'espère, je sais... qu'on assassine pas aussi facilement l'espoir.. chez toi..
Et c'est tant mieux..
Bises amicales.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 15 déc 2012 à 21:23 Citer     Aller en bas de page

Un retour qui marque ce qui a été présent pendant ton absence... Mais quel est ce mal... Cette chose qui devient l'assassin de notre vie... Doit-on le combattre ou y renoncer?... Je ne sais pas... Je ne sais plus...
Tu vois, j'y vais toujours de mon propre ressenti... Il y a toujours quelque chose dans tes écrits auxquelles je ne peux pas m'en détacher...

Paka!

ViTΛLiC

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 17 déc 2012 à 14:14 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci à toutes et tous (j'énumère pas...toujours cette morsure du temps qui colle aux basques)...

Et plein de qui ne sont pas assassins.
(eh oui, garder l'humour en toute circonstance...)


Pardon de ne pas vous mettre un mot sur les textes qui m'ont plu et que je découvre ce soir, je dois quitter...mais dans la nuit, je reviendrai si je le peux.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1330
Réponses: 10
Réponses uniques: 10
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1516] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.