Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 28
· Gigi Paix · samamuse
Équipe de gestion
· Maschoune
13259 membres inscrits

Montréal: 17 oct 05:12:49
Paris: 17 oct 11:12:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémère 2017 (semaine 2) : "Les Mots pour le dire" :: Avoir la conscience des mots Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 12 juil 2017 à 02:00
Modifié:  13 juil 2017 à 15:15 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Conscience des mots, vision du monde
Savoir historique et social
Puisé dans le langage oral.
En écho, l’écrit strates en ondes
Au fil du temps offre l’altérité
Aux muses, aux poètes qu’il féconde.
Les mots sortis des encriers
Par la plume volent en va-et-vient
A l’infini, sans fin, pensées
A partager en mille parfums
Cœur et raison miscellanées…

Vers de Victor Hugo Anthologie de la poésie française
La bibliothèque, collection dirigée par jean d’Ormesson
Page 333
…...........................................................................
Car le mot, qu’on le sache, est un être vivant
La main du songeur vibre et tremble en l’écrivant ;
La plume, qui d’une aile allongeait l’envergure,
Frémit sur le papier quand sort cette figure,
Le mot, le terme, type on ne sait d’où venu,
Face de l’invisible, aspect de l’inconnu ;
Créé, par qui ? forgé, par qui ? jailli de l’ombre ;
Montant et descendant dans notre tête sombre
Trouvant toujours le sens, comme l’eau le niveau
Formule des lueurs flottantes du cerveau.

Oui, vous tous, comprenez que les mots sont des choses…



------------------------------------------------------------
Des armes supérieures pour le devenir humain
Car ils deviennent dès leur naissance la vision du monde !
.

  YD
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
423 poèmes Liste
13472 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 13 juil 2017 à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Une approche intéressante de ce thème pour un poème pas si évident que ça à commenter mais que j'ai aimé ; avec une préférence pour les 5 dernier vers.
J'ai apprécié ce moment de lecture.

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
1012 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
28 février 2018
  Publié: 13 juil 2017 à 15:54 Citer     Aller en bas de page

Salutation Y.D

La conscience des mots, pas facile est tellement vraie


PA…

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5083 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 17 juil 2017 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Odin

Trêve de Balivernes, tu préfères le choc des photos au poids des mots probablement. (je note, rire)

Magali

Merci pour ton passage, c'est juste l'idée n'étais pas facile à synthétiser dans un poème.

P.A

Pas facile de juger du poids des mots, celui qui les dit pour celui qui les reçoit... l'art de la rhétorique n'est pas facile.

Amitiés à vous trois

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 681
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0266] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.