Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 15
13205 membres inscrits

Montréal: 18 sept 20:36:56
Paris: 19 sept 02:36:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Saglop (sanglots de salop) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 2 jan 2013 à 16:05
Modifié:  5 jan 2013 à 09:01 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Son père m'aime bien
il m’emmène à la pêche
sur sa petite barque en bois
peinte en verte
et je suis plus saoul que lui
quand on regagne la terre ferme
mais il est pas rancunier pour deux sous
et j'en ai pas plus à lui donner

Sa sœur m'adore
elle m'a acheté pour mon anniversaire
un portait d'elle à poil
encadré avec le bois du cercueil de sa grand mère
qu'elle a déterrée exprès pour moi

Sa mère peut pas se passer de moi
et c'est facile de comprendre pourquoi
puisque ses ongles ont longtemps poussés
dans le bois dur de mon omoplate
luisante de sueur et parfaitement dévergondée
en criant le nom qu'il y a imprimé
sur le permis de conduire
que je viens de me faire piquer

Son chien, lui, peut pas me saquer
il a une dent contre mes bottes
et j'ai mis un peu de chanvre dans ses boulettes
mais il reste méfiant comme un chien
qui croit plus en mes os

Elle, elle m'aime à fond la caisse
et je la regarde vernir ses doigts de pieds
et enfiler sa petite, toute petite culotte
en tortillant le sentier que je viens d’emprunter
pour lui arracher la minuscule fausse note
d'un amour simulé

quand à vous
que dire de plus
que vous venez aussi
de vous faire bien baiser...


 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9803 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 2 jan 2013 à 16:32
Modifié:  2 jan 2013 à 16:32 par SélénaéLaLouveFéline
Citer     Aller en bas de page

Citation de mandrinmoderne
quand a vous
que dire de plus
que vous venez aussi
de vous faire bien baiser...

Merci du conseil c'est fait

Sélénaé Bonne Année cher confrère

 
Ayaa


« Tu tiens la flamme entre tes doigts et tu peins comme un incendie. » Eluard
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
87 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2012
Dernière connexion
29 décembre 2016
  Publié: 2 jan 2013 à 17:01 Citer     Aller en bas de page

DIANTRE !

Un texte qui aura eu le mérite de me faire sourire jusque - SURTOUT - à la fin !...

Amicalement

Ayaa

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 3 jan 2013 à 08:29 Citer     Aller en bas de page

Et bien voilà deux lectrices qui s'assument ...

L'auteur est comblé par vos rubis et émeraudes que pudiquement vous exposez en mots....

Mandrinmodern

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 670
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0243] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.