Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 33
Équipe de gestion
· In Poésie
13205 membres inscrits

Montréal: 19 sept 05:16:23
Paris: 19 sept 11:16:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: l'amour, la vie, le temps qui passe Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
sergio
Impossible d'afficher l'image
remettre à demain ce que l'on peut faire aujourd'hui, pas le temps j'écris!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
22 avril 2008
Dernière connexion
26 novembre 2012
  Publié: 23 avr 2008 à 07:11
Modifié:  23 avr 2008 à 11:00 par sergio
Citer     Aller en bas de page

Comme elle passe

Quand face à mon miroir
A qui plus rien n'échappe
Se dresse devant moi
L'ombre d'un vieux grimoire

Pas même un brin de rage
Moi qui en ai débordé
Lorsque mes mains froissées
En tournent quelques pages

On peut alors y voir
Un visage sans sourire
Ou des larmes ont creusées
Les sillons d'une histoire

Comme elle passe comme elle est tant pressée
le tout est de savoir si l'on veut que s'effacent
ou qu'il reste quelques traces de nos amours passés

Je peine à me souvenir
Leurs rires que j'aimais
De ces femmes troublantes
Qui m'auraient fait mourir

Mais que me reste-t-il
Des mains qui se prenaient
De tous ces mots donnés
En promesses futiles

Pas un lointain baiser
Dont frémirait ma peau
Pas même un seul regret
Elles ne m'ont rien laissées

Comme elle passe comme elle est tant pressée
Le tout est de savoir si l'on veut que s'effacent
ou qu'il reste quelques traces de nos amours passés
Comme elle passe comme elle est tant pressée
Je ne l'ai pas vu passer.........La vie

Sergio Le 04/2008

  Sergio
mimicoupet
Impossible d'afficher l'image
Plus je me dévoile, plus je perd, un à un les charmes qui opèrent... (Fred)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
63 commentaires
Membre depuis
20 avril 2008
Dernière connexion
22 janvier 2010
  Publié: 23 avr 2008 à 09:46 Citer     Aller en bas de page

Très jolie poème
Profitons de la vie avant qu'un jour on regarde derrière soi et que l'on se dise qu'elle est déjà terminé!

Amicalement

 
sergio
Impossible d'afficher l'image
remettre à demain ce que l'on peut faire aujourd'hui, pas le temps j'écris!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
3 commentaires
Membre depuis
22 avril 2008
Dernière connexion
26 novembre 2012
  Publié: 23 avr 2008 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Oui, et plus j'y pense et plus je me dis que cela passe vraiment vite, c'est pas un signe de bonheur ça, Alors profitez, profitez et merci. Sergio

  Sergio
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
23 août
  Publié: 23 avr 2008 à 12:06 Citer     Aller en bas de page



Je pense que la vie passe avec
l'amour que qque fois nous laisse
de traces...et puis...on écrit !!!

Mais vivons là! oui !!

Amitié

Saldday

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 605
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0351] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.