Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 542
Invisible : 0
Total : 543
· Lachésis (Moirae)
13143 membres inscrits

Montréal: 29 mars 17:34:54
Paris: 29 mars 23:34:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Oubli Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5301 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 13 jan 2013 à 12:16 Citer     Aller en bas de page

Ma mère qui la perd
Hélas ne me reconnaît plus !
Dans son trou de mémoire
S’est enfoui notre amour.

Parfois, je le confesse, j’ai omis sciemment
Mais le plus souvent j’ai juste oublié…
De donner des nouvelles,
D’en prendre ou d’en laisser.

Au pire, j’avoue que j’ai évité d’y penser
Il faut dire que…
Mes mouchoirs n’ont pas de nœuds,
Mes courses pas de listes,
Mes invitations pas de cartons.

Pourtant si un jour tu vas là bas,
Surtout n’oublie pas de leur dire,
Qu’elle ne se souvient plus
Et que je n’ai rien oublié.

Ma mère qui la perd
Hélas ne me reconnaît plus !
Dans son trou de mémoire
S’est enfoui notre amour.


  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
436 poèmes Liste
13807 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 13 jan 2013 à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Des mots utiles et beaux... Cet oubli de la vie...
J'ai aimé ce poème.

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5701 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 mars
  Publié: 13 jan 2013 à 23:35 Citer     Aller en bas de page

Ce n'est pas souvent que j'ai l'occasion de te lire dans la rubrique triste mais à chaque fois que tu y viens tu as toujours les mots justes.
A+ tonton

ps: aurais-tu aussi oublié que tu me devais 20000Euros

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
471 poèmes Liste
22485 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 14 jan 2013 à 04:10 Citer     Aller en bas de page

Un poème très émouvant, un bien bel écrit, qui nous parle à tous, plus ou moins.
En ce qui concerne RIMARIEN, un oubli qui va te coûter cher....Avec les intérêts.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Sidonie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3760 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
25 mars
  Publié: 14 jan 2013 à 04:15 Citer     Aller en bas de page

Comme dit Ode, un poème qui nous parle à tous...

"Parfois, je le confesse, j’ai omis sciemment
Mais le plus souvent j’ai juste oublié…
De donner des nouvelles,
D’en prendre ou d’en laisser."

Et cette strophe, en particulier.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
11 juin 2019
  Publié: 14 jan 2013 à 14:47 Citer     Aller en bas de page

De la peine et beaucoup de tendresse dans ce poème très juste.
J'aime toujours quand tu laisses parler ton émotion simplement... et puis j'aime tes mouchoirs qui n'ont pas de noeuds, tes courses qui n'ont pas de listes et tes invitations sans cartons...

Blottie

 
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
5301 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 15 jan 2013 à 03:13 Citer     Aller en bas de page

blue eyes , laversill , XII , rimarien , ode3117 , Sidonie , Blottie

Je voulais vous dire...
Et puis cela m'a passé.

Un ange aussi.

Merci à vous
L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1329
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0296] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.