Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 24
Équipe de gestion
· Maschoune
13205 membres inscrits

Montréal: 20 sept 01:59:10
Paris: 20 sept 07:59:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: La fille aux joues bleues. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 29 jan 2013 à 15:11
Modifié:  30 jan 2013 à 14:26 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Les milliers de petites pattes rondes de la neige
s'accompagnant de leurs subtils bruissements blancs
recouvrent a présent la gueule cynique du piège
et saigne le loup d'un rouge et tragique hurlement,

Paupières facilement devine à quoi se joue la nuit
mes cris ne regardent que moi et ne sont audibles
que de l'endroit où ils deviennent ce que tout cri
ne parviendra qu'en effrayant les lueurs impossibles,

Longue blessure que sont ces lieux que dissimulent
les sourires factices posé sur le marbre espiègle
d'un laïus putréfié au sang courbe des virgules
où s'empalent aveuglément les mutins de la règle,

Voyez-vous messieurs ce que suppose de rêve tragique
la promenade que nous fîmes mon ombre et moi-même
au clair de cette lune dansante, rampante et oblique
alors que la nuit elle-même au désarroi nous entraîne,

Les milliers de petites pattes rondes d'un million
de petites putes déguisées en flocon de neige murmure
le point d'exclamation sanguinolent d'une collision
jurant en lambeau qu'ici se perça mon ultime amure...

 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 31 jan 2013 à 19:44 Citer     Aller en bas de page

Mandrinmodern] ◂▸

Superbe !... Un plaisir de te relire... Triste ou autre, une plume singulière... Très singulière... Je vous admire Monsieur, même si ce poème est dans la catégorie triste...


Λ


PS : Faut quand même avoir un sacré ADN pour écrire comme cela...

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Bombadil

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
654 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2012
Dernière connexion
29 juillet
  Publié: 1er févr 2013 à 02:15 Citer     Aller en bas de page

Très sensible à l'ambiance que tu as su créer!

PS pour the hacker: je vois que Vendetta arrive à sortir de son personnage de temps en temps...

  Je suis Charlie
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 4 févr 2013 à 10:25 Citer     Aller en bas de page

Merci messieurs pour le diplôme totalement abstrait mais très apprécié que vous attribuez a ce texte.
Si elle existe quelque part, la fille aux joues bleues vous en remercie, elle aussi.

Mandrinmodern

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 624
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0337] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.