Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 25
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 10:44:50
Paris: 20 sept 16:44:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le paradis se retire comme un oeil d'escargot. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 13 févr 2013 à 14:49
Modifié:  13 févr 2013 à 15:03 par coldasice
Citer     Aller en bas de page

Le paradis se retire comme un oeil d'escargot dès que tu le touches.

Dans la corbeille de vos yeux
flottaient vos rétines cerclées de bleu
mais je ne faisais pas partie de ce regard
alors j'ai sectionné vos cils un à un
en les nommant chacun du nom d'une guerre,
comme :
"chiffon du garagiste abandonné a la pluie"
ou
"doigt de pied non vernis sur la table du légiste"
ou
"le lavabo qui dégueulait mon image entre les icebergs
souillé de la mousse à raser"
et même
"la souris plus râpée que le fromage qui l'a piégée"
et enfin le dernier
"robe de mariée apprenant la chanson du fantôme par coeur"...

Et bien sûr
tu as fini par me regarder
il fallait que tu saches où filaient tes larmes
et qui les tissait,
ces pierres chaudes qui m'évaporaient...

 
coldasice


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
962 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 13 févr 2013 à 15:03 Citer     Aller en bas de page

Un texte magique
Je ne sais pas pour toi mais je viens de lire le paradis

  -
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9803 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 13 févr 2013 à 22:01 Citer     Aller en bas de page

Mandrinmoderne

Je ne sais pas si c'est le paradis, mais c'est l'enfer pour les cils et vaille que vaille

Sélénaé

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 14 févr 2013 à 00:12 Citer     Aller en bas de page

J' aime tes routes poetiques solitaires....

Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
420 poèmes Liste
13423 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 14 févr 2013 à 02:04 Citer     Aller en bas de page

En vous lisant j'ai l'impression de pencher vers le côté obscur (pour les cils en tout cas)...et j'apprécie.

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 14 févr 2013 à 04:30 Citer     Aller en bas de page


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 14 févr 2013 à 13:30 Citer     Aller en bas de page

la paradis est l'endroit le plus proche de l'enfer.
On peut pisser sur l'un depuis l'autre.
Mais bien sur la mort règle le problème sans uriner sur quiconque:en sculptant les sapins...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 482
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0271] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.