Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 387
Invisible : 0
Total : 390
· Naej · LA REINE DES GLACES · lastexit
13084 membres inscrits

Montréal: 20 juil 09:59:57
Paris: 20 juil 15:59:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le fil de l'aube... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 30 avr 2008 à 07:35
Modifié:  22 août 2009 à 19:50 par (...)
Citer     Aller en bas de page


Si tu voyais la mer, telle que je la vois
Cette nuit, à cette heure !
Elle renaît
Sauvage
Quand personne ne vient déranger son bordage
Quand ses lents va-et-vient chatouillent son corps sage !
Si tu voyais la mer
En sensualité !

On dirait tes cheveux
Dont le jais s’abandonne
Tes boucles simulées par ses bulles d’argent
S’alanguissent
J’en ressens la quiétude
Au plus noir de l’instant

Si tu voyais la mer, telle que je la bois
Cette nuit, à cette heure
Seule
Sur cette page
Quand personne ne vient démanger son esprit
Quand le mien s’évapore aux mouvances des vagues !
Si tu voyais la mer
En sensitivité !

On dirait ton sourire
Qui s’ouvre en large ban
Comme ces coquillages qui bayent aux marées
Heureux et insouciants de nicher sous leur bain
Leur chair
Email trésor
Que nul n’espèrerait

Si tu savais sa voix
Fumeuse de corail
Concave de sa houle, au-dessus du gros sel
En ellipses mordant la crinière du sable
On dirait ton accent
Aigu lorsque tu pleures
Grave
Quand tu te meurs
D’aimer

Si tu savais sa vie
Tu entendrais gémir
L’écho de ses combats
Les bas de ses résilles
Les cils de ses hauts faits
La fête
De son sang !

Si tu voyais la mer, telle que je la suis
Telle qu’elle m’essuie
De ses bleus anthracite
Quand la lune en son teint, reflète son iris
D’une caresse mue par l’aile d’une brise
Tu verrais son écume
Foulard de percaline
Dénacrer l’inespoir !


© AD



  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Estérak


Qui ne chute jamais ne sait pas rebondir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
1162 commentaires
Membre depuis
31 août 2007
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 30 avr 2008 à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Ah que oui : celui - là , il m'a si bien captivé que j'ai tout lu en une seule apnée. Superbe caresse maritime

  Estérak / La Vie n'est pas donnée ... il faut savoir la prendre
sylvano


Au paradis, en enfer, coincé dans un laboratoire ou tout simplement dans la lune.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
68 commentaires
Membre depuis
27 mars 2008
Dernière connexion
23 octobre 2009
  Publié: 30 avr 2008 à 09:33 Citer     Aller en bas de page

"Quand la lune en son teint, reflète son iris
D’une caresse mue par l’aile d’une brise"

Un spectacle féerique.

  Les convictions sont des vérités plus dangeureuses que des mensonges
Le_chat_mauve


Changer les rêves en projets...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
845 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2006
Dernière connexion
22 mai
  Publié: 30 avr 2008 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

Si tu voyais la mer, telle que je la bois
Cette nuit, à cette heure
Seule
Sur cette page


Ou comment l'imaginaire peut faire des tempêtes d'intérieur... Ben, quel souffle dans ce texte ! Même que ça me met du vent dans les voiles, têh, et j'aime beaucoup, beaucoup...

  LCM
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
17668 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
13 juillet
  Publié: 30 avr 2008 à 10:10 Citer     Aller en bas de page

Gros frisson et les cheveux emmêlés après la lecture ....

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Naej

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
3541 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 30 avr 2008 à 10:13 Citer     Aller en bas de page

Il résonne tout plein dans mon âme de Breton celui là....

  Carpe diem...
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 30 avr 2008 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

Toute la mer fredonnant la musique de ta belle poésie ... c'est formidable cette encre.

Poétiquement, ton lecteur

 
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
3654 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
10 février
  Publié: 30 avr 2008 à 15:59 Citer     Aller en bas de page


C'est superbe
une harmonie parfaite á quatre mains
á deux coeurs,
osmose totale...
Que de plaisir á lire de si jolies pensées, je flotte sur tes bulles de plaisir

Bise

Eve

  N
Claire de lune


Chacun de nous est une lune avec une face cachée que personne ne voit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
151 poèmes Liste
984 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2007
Dernière connexion
13 août 2018
  Publié: 1er mai 2008 à 08:14 Citer     Aller en bas de page


Moi qui adore la mer ! j'ai l'impression d'y être...
Merci !
Apportez vos maillots de bain ! C'est l'heure du bain de minuit...

Bises poétiques.
Dark

 
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15477 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 1er mai 2008 à 15:41 Citer     Aller en bas de page

Comme elle est belle la mer sous tes mots plein de caresses et de tendresse.... Alex

 
MARIEPROSE
Impossible d'afficher l'image
Les paroles s'envolent, les écrits restent...ADAGE TRADUIT DU LATIN
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1656 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2006
Dernière connexion
15 février
  Publié: 2 mai 2008 à 08:45 Citer     Aller en bas de page



Déversement de mots...bercés par eux!


Touchant!





Marie.

  Je suis, tu es, nous sommes Poésie!
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 9 mai 2008 à 07:43 Citer     Aller en bas de page

ne sait pas quoi dire, tu m'épate, me surprend, me...

Ah cette mer, cette mer-là, je la veux toujours à mes côtés, favoris ! je ne sais lequel je vais déloger, mais je trouverai bien...Deux petits bouts de coeur, mais j'aurais pu tout aussi bien le mettre en entier !


On dirait tes cheveux
Dont le jais s’abandonne
Tes boucles simulées par ses bulles d’argent
S’alanguissent
J’en ressens la quiétude
Au plus noir de l’instant


On dirait ton accent
Aigu lorsque tu pleures
Grave
Quand tu te meurs
D’aimer


Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
Tendresse54
Impossible d'afficher l'image
Nous ne voyons pas les choses comme elles sont, nous les voyons comme nous sommes. Anaïs Nin
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3229 commentaires
Membre depuis
9 mars 2006
Dernière connexion
28 novembre 2015
  Publié: 9 mai 2008 à 08:16 Citer     Aller en bas de page

Citation de ptitebulle

Si tu voyais la mer, telle que je la vois
Cette nuit, à cette heure !
Elle renaît
Sauvage
Quand personne ne vient déranger son bordage
Quand ses lents va-et-vient chatouillent son corps sage !
Si tu voyais la mer
En sensualité !

On dirait tes cheveux
Dont le jais s’abandonne
Tes boucles simulées par ses bulles d’argent
S’alanguissent
J’en ressens la quiétude
Au plus noir de l’instant

Si tu voyais la mer, telle que je la bois
Cette nuit, à cette heure
Seule
Sur cette page
Quand personne ne vient démanger son esprit
Quand le mien s’évapore aux mouvances des vagues !
Si tu voyais la mer
En sensitivité !

On dirait ton sourire
Qui s’ouvre en large ban
Comme ces coquillages qui bayent aux marées
Heureux et insouciants de nicher sous leur bain
Leur chair
Email trésor
Que nul n’espèrerait

Si tu savais sa voix
Fumeuse de corail
Concave de sa houle, au-dessus du gros sel
En ellipses mordant la crinière du sable
On dirait ton accent
Aigu lorsque tu pleures
Grave
Quand tu te meurs
D’aimer

Si tu savais sa vie
Tu entendrais gémir
L’écho de ses combats
Les bas de ses résilles
Les cils de ses hauts faits
La fête
De son sang !

Si tu voyais la mer, telle que je la suis
Telle qu’elle m’essuie
De ses bleus anthracite
Quand la lune en son teint, reflète son iris
D’une caresse mue par l’aile d’une brise
Tu verrais son écume
Foulard de percaline
Dénacrer l’inespoir !


© LR




je me permets une toute petite critique, minuscule...j'ai cru que le texte allait poursuivre "si tu voyais la mer telle que " " en sensualité, sensitivité" etc. J'ai ressenti comme une coupure, " "si tu savais sa voix" comme si on avait coupé le fil d'Arianne... mais j'ai bien vite retrouvé celui de l'aube ! Pardon, mais il fallait que je le dise.

Chantal tendresse

  ce qui embellit le désert, c'est qu'il cache un puits quelque part...
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 22 mai 2008 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

(pas tout à fait tout(e) seul(e) face à la p(l)age Thib .. la sérénité se gagne à deux... parfois.. )

Merci très beaucoup..

--------

Tout vu mpaule.. merci beaucoup à toi..

--------

Trop gentil pour celui-là Thierry.. Heureuse de ton passage.. merci ...

--------

(c'est magique à le vivre aussi Sylvano ).. Je te remercie....

--------

Pas d'imaginaire petit chat mauve, elle était bien là... sous le grain de la page...
J'aime beaucoup ton passage... merci.. bisous...

--------

Merci à toi dom..

--------

Frissons aussi sur ton passage Vinie.. merci toi..

--------

Tu as l'âme maritime Naej... sûrement pour ça... Merci beaucoup...

--------

Ça fait pschiiit toujours pour cela vi JB ...
Merci m'sieur..

--------

C'est l'encre maritime Frantz... à fleur d'eau... Je te remercie..

--------

Et oui Eve, la mer a aussi ses bras et son coeur
Merci ma beauté... T'embrasse..

-----

Nous y étions ensemble alors Dark... (oh oui le joli bain.. tite coquine )... Merci beaucoup...

--------

Un honneur monsieur (grand) Pluriels.. Touchée, vraiment.. Un grand merci à toi... en vagues de

--------

C'est qu'elle est tendresse aussi Alex... et je l'aime... Merci beaucoup..

--------

C'était aussi des émaux Marie.... je te déverse mes mercis....

--------

La mer ne bouge pas, et ne souffre pas de retard, elle est toujours là, quand on la désire, tite lumi... Merci d'avoir suivi son flot...

--------

C'est trop gentil Chantalou
Ton passage me touche.. merci beaucoup..

Pour tout dire, je ne "construis" rien... je me laisse aller au fil des lignes.. et de cette aube-là en l'eau..currence .. au rythme qu'elle porte et qu'elle berce...


  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
sourcerette


je ne cesserai de t'aimer!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
825 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2007
Dernière connexion
6 septembre 2010
  Publié: 9 juil 2008 à 08:14 Citer     Aller en bas de page


merveilleux poème d'amour ...


amicalement

  sourcerette
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 6 oct 2008 à 08:41 Citer     Aller en bas de page

Grand merci à vous deux Dominique et Sourcerette...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3709
Réponses: 15
Réponses uniques: 13
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

La route du rhum (poivrot d'abord) (Autres)
Auteur : pengyou42
Souvenir d'un homme (Autres)
Auteur : Bestiole
Alice a la poésie des merveilles (Loufoques)
Auteur : Mystic4Ever
La petite voix... (Autres)
Auteur : Alponse BLAISE.
Toi qui sais. (Tristes)
Auteur : Bestiole
Le désordre du monde (Tristes)
Auteur : Mariesarah
Sieste (Autres)
Auteur : pluriels
Ami.. calmant... (Amitié)
Auteur : (...)
Luctus (Amour)
Auteur : Malice

 

 
Cette page a été générée en [0,0437] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.