Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 26
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:22:24
Paris: 22 sept 06:22:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Voici mon coeur et le sang maudit qui le hante. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 2 mars 2013 à 12:40
Modifié:  3 mars 2013 à 18:13 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Le parfum de la neige
est une anorexie...

tu me manques
comme le non partant
sur la septième
manque au bookmaker
statistiquement une avarie
pécuniairement une sodomie...

Tout se prouve.

Et même un crâne
séparé en deux
par un raie parfaite
de cheveux gominés
doit apporter la preuve
qu'il n'est pas un argument ébouriffé
violé par un peigne et un poignet
arabesque oisive de la déchéance...

j'avais une professeur de mathématique
et je comptais sur elle
mais les chiffres ronds
et ma virgule
ont pas longtemps cohabité.

En mai 68
j'avais deux ans
des pavés et des bonnes intentions
et le paradis à mes pieds
mais dans mes oreilles
la cornemuse du diable
et le violon des mélancolies
se chamaillaient
l'amour est l'acné su la peau du bonheur
et j'ai jamais pu m'empêcher de me gratter
comme un manouche a six cordes
comme un ticket de loterie
comme le furoncle du soleil
dans le crépuscule infecté...

Un jour mon père a décidé de mourir
un jour ta mère a décidé de ne plus se souvenir
de ce mot si compliqué
que l'on murmure à la première personne
ce qui n'a rien de singulier
quant à ton chien
il a encore trop d'os dans la tête
pour être le meilleur ami de l'homme
qui a trop de tête dans l'os.

Je voudrais bien vous dire
que je vous aime
où bien que je vous déteste
mais les mots sont pas à moi
et je veux pas trop en faire
mais il y a un endroit que je voudrais vous faire voir
et pour cela il vous faudra fermer les yeux
curiosité,
ambiguïté,
phantasme cosmique stellaire,
coït de la matière embryonnaire,
sperme oculaire piégé par
la salope lacrymale,
petite combine du proxénète
tenant le trop tard...

Cet endroit est la caverne des supplices
et j'ai été le démon de l'avarice
le chat noir sous l'édredon
la main perdue du manchot dans le corsage
de la fille aux allumettes,
le cul d'un pigeon
déféquant l’errance du voyageur
et le terrible frisson rouge de la faux
se promenant nue
dans le dos de la chance...

Voici mon cœur...



 
Hesiode
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
63 commentaires
Membre depuis
18 janvier 2013
Dernière connexion
16 octobre 2013
  Publié: 2 mars 2013 à 13:58 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ce texte, très bien fait, bravo

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 3 mars 2013 à 04:58 Citer     Aller en bas de page

C'est un texte écrit par un croque-mort amoureux d'une ombre rouge.

 
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 4 mars 2013 à 12:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de mandrinmodern

Voici mon cœur...



.`•.¸.•´… ♪♪♪mandrinmodern♪♪….
Beurk !...
Mais intéressant, alors décide toi de crever au plus tôt (ce jour-là sera l'évènement le plus important de l'année de ta mort pour que nous puissions dans la joie et la bonne humeur disséquer ce coeur Beurk mais oh combien intéressant;..

☮ [THE HΛCKER] ◂▸
..........................]

Production©ΛBI-P
Des rêves mécaniques pour une mélodie en sous-sol

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Elodie Daraut

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
118 poèmes Liste
619 commentaires
Membre depuis
20 août 2011
Dernière connexion
9 septembre
  Publié: 10 mars 2013 à 09:06 Citer     Aller en bas de page

sinon tu aurais pu garder les deux premiers vers
et le dernier

parler ça ne veut rien dire

  ⠨⠺⠓⠕ ⠙⠑⠑⠍
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 10 mars 2013 à 14:23 Citer     Aller en bas de page

The hacker, disséquer mon coeur c'est comme empailler mes couilles.ça reste qu'un souvenir du bon temps.
mais je respecte ton scalpel.
Datura, si je n'avais gardé que ce que vous suggérez, vous n'auriez entendu qu'un seul battement.

A vous deux, quoi qu'il en soit, un très bon Dimanche.

 
valou1


l'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2012
Dernière connexion
21 septembre 2018
  Publié: 16 mars 2013 à 11:06 Citer     Aller en bas de page

si mes souvenirs sont bons, il me semble que ce poème m'était légèrement dédié.
Moi je l'aime bien, et je te prie de ne pas aller empailler les susdites "testiculas ", même si ça n'est que du cinéma tout ça.

Valérie

  valérie, bla bla bla bla
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 18 mars 2013 à 11:51 Citer     Aller en bas de page

Personne ne dit le contraire, excepté ton impression.
Qui vient de se tromper.
Marrant ton avatar mobile.
On dirait la queue d'un vilain doute.

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 26 avr 2013 à 17:01 Citer     Aller en bas de page

Bonne nuit alors, bercée par les hurlements de ma tronçonneuse.

mandrinmodern

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 641
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0489] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.