Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 421
Invisible : 0
Total : 425
· revecrire · Didier · Panthera · Aude Doiderose
13160 membres inscrits

Montréal: 3 avr 13:10:33
Paris: 3 avr 19:10:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Judge, Jury and Executioner Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 9 mars 2013 à 22:30 Citer     Aller en bas de page

L’Ombre d’un drone s’évade
Franchit la ruelle
Plus vite que l’œil

L’assassin guette
N’attend que
Sa permission

Avant de jeter le sort
Les yeux fermés

- - - - - - - - - -

Lorsqu'il reçu l'ordre de tirer, il appuya sur un bouton avec la main gauche et marqua le toit d'un laser. Le pilote assis à côté de lui appuya sur la détente de son levier de contrôle, commandant au drone de lancer un missile «Hellfire». Il restait exactement 16 secondes avant l'impact.

«Ces moments sont comme au ralenti», dit-il aujourd'hui. Les images prises avec un appareil photo infrarouge connecté au drone sont apparues sur son moniteur, transmises par satellite, avec un délai de deux à cinq secondes.

Sept secondes avant l'impact: personne pour être vu au sol. Bryant pourrait encore avoir détourné le missile à cet instant.

Puis, il ne restait que trois secondes. Bryant se sentait comme s'il fallait compter chaque pixel sur l'écran.

Et soudain, un enfant tourna le coin de la rue, dit-il.

Le moment où le décompte atteignit zéro fut le moment où le monde numérique à l'écran de Bryant entra en collision avec le monde réel dans un village entre Baghlan et Mazar-e-Sharif.

Bryant vit un flash à l'écran: l'explosion. Certaines parties du bâtiment s'effondrèrent. L'enfant avait disparu. Bryant eut un malaise à l'estomac.

«Venons-nous juste de tuer un enfant?» demanda-t-il à l'homme assis à côté de lui.

«Ouais, je suppose que c'était un gamin», répondit le pilote.

«Était-ce un enfant?» écrivèrent-ils alors dans une fenêtre de clavardage sur ​​le moniteur.

Et puis, quelqu'un qu'ils ne connaissaient pas répondit, quelqu'un assis dans un centre de commandement militaire, quelque part dans le monde, qui avait observé leur attaque. «Non, c'était un chien», écrivit la personne.
Ils réexaminèrent la scène sur vidéo.


Un chien sur deux pattes?....



- Extrait d'un Article bouleversant de Nicola Abé - Dreams in Infrared: The Woes of an American Drone Operator paru sur spiegel.de le 14 décembre 2012

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 10 mars 2013 à 18:12
Modifié:  10 mars 2013 à 18:13 par Chris-Charmeur
Citer     Aller en bas de page

.`•.¸.•´… ♪♪♪Moncielest crypté.♪♪….

Un poème subtil usant des mots tels que je les aime...
Comme à ton habitude, tu nous offres ton opinion... Un côté "passionnel" et un côté "je crois en mes idées" pour lesquelles je respecte... Il en est pas de même avec d'autres, cela me chagrinerai d'être toujours gentil...
Amitiés et je suis sûr qu'un jour notre peuple vaincra...

☮ [THE HΛCKER] ◂▸
..........................]


Production©ΛBI-P
Des rêves mécaniques pour une mélodie en sous-sol

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
3 avril
  Publié: 12 mars 2013 à 01:38 Citer     Aller en bas de page

les massacres de civils, encore plus d'enfants, que ce soit en petit ou grand nombre sont toujours très choquants pour l'opinion publique...c'est la réalité d'une guerre, et c'est bien malheureux !
tu as écrit un texte bien ancré dans le monde d'aujourd'hui, je trouve qu'il a une portée très forte.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 806
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0286] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.