Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 435
Invisible : 0
Total : 435
13168 membres inscrits

Montréal: 13 déc 22:38:45
Paris: 14 déc 04:38:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: De verres en vers... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 7 avr 2013 à 05:00
Modifié:  7 avr 2013 à 11:38 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

De verres en vers...


Par un après midi maussade en ce mois de Février
En retournant vieilleries et bibelots au fond du grenier,
Je rêvais nostalgique en contemplant le vieux buffet
Posé là, couvert de poussière et de toile d'araignée.

La malle de grand père, oubliée, parasitée de termites
Traitée à la cire, stoppant ainsi son coup de vieux.
En l'ouvrant j'ai plongé dans le passé, émouvante guérite
De trois générations, souvenirs sans paroles, silencieux.

La robe de mariée de maman était là, figée dans un futur
Dont nul autres fantômes ne sauraient ressusciter la blancheur.
Un diadème en demi-lune, évidente couronne obscure
Que ses cheveux irradiaient d'un éclat aguicheur.

Les diplômes de grand père et des coupures de presses
Les photos en noir et blanc jaunies d'un port à Orant
Retraçant une carrière effacée par la fin d'une vie de liesses
Plus aucun protagoniste de ce passé sur l'instant exubérant.

De grand mère, un portrait! Toile ancienne de soie brodé
Ramenée de Bizerte en des temps de bonheurs
Que maman me contait du bout des lèvres, voilés
Par l'émotion du souvenir de toutes ces heures.

Puis j'ai refermé la malle sur ces souvenirs d'initié
Pour ouvrir l'un des tiroir du buffet par le temps estampillés
Vielles bougies, chapelet ancien, babioles...
Autant de vestiges sous mes yeux, en farandole...

Par la lucarne en face, le soleil soudain se dévoile
Faisant planer et virevolter les grains de poussières
Doucement enivrants le parfum du passé, la toile
Qui à mes yeux se dessine nostalgie séculière.

Quand mes doigts touchent de leurs extrémités
Sous le chapelet un vieux papier, je découvre
Un enveloppe cachetée, que j'arrache à la perpétuité.
Une enveloppe scellée vierge, blanche, je l'ouvre.

Mon cœur tressaille, défaille, un coup de sang !
Cette écriture que je croyais disparue éternellement
Resurgit avec l'expression de la stupeur glaçant
Mon âme dans un torrent de souvenirs violents.

Une lettre oubliée, posée là tel un reproche de ta vie passé
Écrite aux abords d'un dernier verre, sursaut de pitié
Pour toi même et ce verre qui fera des petits
Pour toi même et ce verre qui fera le récit !

Il l'a écrit le récit, un petit verre de whisky !
Il l'a écrit, le récit de ta vie! et son ami brandy
A co signé l'œuvre de ton histoire, imposant sa touche personnelle
Lui et whisky ne t'ont pas demandé ton avis, scénario obsessionnel!

Il ont trinqué avec toi, à la vie à la mort, vive l'héroïne!
Scénario imposé, vergetures alléguant " vive la doctrine!"
Whisky et Brandy n'ont pas suivis le cortège en pleure
Whisky et Brandy n'ont pas dit au revoir, ont-ils eu peur !?

Whisky et Brandy me murmurent "C'est de ta faute !"
Nous lui avons fait oublier son passé, en suprêmes alliés nous !
Qu'as-tu fait toi? une cure de desintox? nous n'avions plus d'hôte !
Mais nous avons gagné, encore et à jamais au rendez-vous!

--------------------

Je réalise que je suis las, cette lettre oubliée est un reproche
Mais un reproche aux deux seuls amis que tu avais
Un reproche qui m'absout de ce qui traînait dans mes poches,
L'idée que ta mort était ma faute et que je devais expier.

Je vois le soleil qui me sourit et me dit oublie ce soir!
Je broie cette lettre qui pleure, contre mon cœur
Je noie cette lettre qui meure, dans le fond du tiroir
J'oublie cette lettre qui ne se souvient que d'un verre et de toi...



PMJB 07.04.2013 10:16
© Déposé.

  pmjb
Clélia-13


J'ai volé à un oiseau, La plume d'un moineau, Pour m'envoler plus haut, Et alléger mon fardeau.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
232 commentaires
Membre depuis
17 mars 2013
Dernière connexion
24 avril 2016
  Publié: 7 avr 2013 à 08:57 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème ! Sur le coup quand j'ai vu la longueur du poème je me suis dis est ce que je vais arriver à le lire jusqu'au bout ! Hé bien oui, ça s'est lu comme un rien, j'ai ressenti une sorte de suspense, j'ai aimé la fin avec un souvenir poussiéreux mais qui n'en reste pas moins douloureux. Merci

  La vie, cette pochette surprise
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 7 avr 2013 à 17:33 Citer     Aller en bas de page




  Vers Cassés
Esperanza


Rien n'est si doux que le charme d'aimer ..Victor Hugo
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
1612 commentaires
Membre depuis
9 avril 2010
Dernière connexion
12 décembre 2017
  Publié: 10 avr 2013 à 14:44 Citer     Aller en bas de page

Merci de partager avec nous ce moment de ta vie .
Cette histoire est bien menée, j'ai vu les images , les odeurs , la poussière, et j'ai ressentit.
J'ai aimé

La mémoire est vivante , reste ce que l'on en fait

Létie

  Létie
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 12 avr 2013 à 12:53 Citer     Aller en bas de page

Merci a tous, Blue, clélia, Vers cassés, l'oiseau rouge, et Esperanza.

Un petit bout de mon histoire et de ma vie, c'est vrai.
Un petit bout dont j'ose parler maintenant, un petit bout qui apprend à "vivre" pour ceux qui reste et que le sort n'a pas détruit. Jeter l'éponge et faire le deuil. Écrire aide beaucoup dans ce sens là.

Merci Blue pour tes mots, mais tu aurais pu commenter, je n'ai peur de rien Heu enfin presque...tout plein de et encore tout plein.

Merci clélia, pour le suspens j'ai pas fait exprès, mais là, tu me fait gonfler les chevilles. Je crois que je vais me prendre pour hitchcock lol
Amitié

Vers cassé merci merci merci, merci pfou, je commence déjà à m'essouffler. Et puis ...

L'oiseau rouge, ravi de faire ta connaissance, il faut maintenant que je prenne le temps pour aller te lire, et peut-être en fin de compte te connaître un peu mieux.
Je suis heureux que ce texte t'aie plu
Bien à toi, amicalement F.d.

Esperanza, merci beaucoup, c'est agréable de te voir sous un de mes textes. J'espère quand même qu'il n'y avait pas trop de poussière, j'en serais ...non je sans rire j'en suis tout .
Amitié F.d. Et

  pmjb
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 586
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0500] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.