Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 110
Invisibles : 2
Total : 118
· ODIN · La Brune Colombe · Alessandro Alesini · coeursolitaire62 · TheLudz1 · jeromenardi
13124 membres inscrits

Montréal: 15 févr 14:45:01
Paris: 15 févr 20:45:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Mots endorphines Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
682 poèmes Liste
14750 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 février
  Publié: 12 juil 2011 à 16:44
Modifié:  14 juil 2011 à 02:32 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

J'ai trop publicisé cette page et maintenant je paye le prix de ne pas savoir comment satisfaire les attentes...

Comment vous surprendre en parlant de notre pain quotidien?

Nous sommes entourés des mots, des messages, d'exclamations, de boutades, des désapprobations...
Nous désirons les mots au téléphone, en écrivant, au bar pour prendre la dose minimale des sons qui modifient ou stabilisent notre humeur, nous rapprochent des autres , font tisser, ou réparer les trous de la toile qui nous permet de rester accrochés comme aranéides , à la vie.

Les sites de poésie tous , mais avec des différences remarquables entre eux, sont les Malls des mots.

Dans les rayons d'un site on trouve ce qui nous permet des achats surprenant d'humour, belles confections de l'apaisante sensation d'être chanceux et de partager avec les autres un instant de vie, le coin ou la grande surface, ça dépend des jours, de l'eroporno répétitif, pour les clients mono goût.

Pour notre nourriture quotidienne de la sensibilité et de notre intime, certains auteurs sont comme certaines luxueuses épiceries de Bologna où on trouve de produits exclusifs, suprêmes delicatassen pour notre palais qui créent le besoin de répéter la volupté, non, d'absorber un fruit de la nature, transformé par l'intelligence et la créativité des hommes...

Dans le monde virtuel, on surconsomme : tout semble facilement approchable , tout est gratuit et entrer en relation avec les autres apparemment plus simple.
On flatte, sans scrupules, pour collectionner le plus grand nombre d’amis, on devient populaire avec des formes de socialisation qui ne coûtent rien en terme de vraie proximité avec l'autre.

Mais malgré les possibles superficialités des relations virtuelles, les mots, les poèmes, les comments, excitent notre système nerveux et hormonal et nous ressentons les mêmes agréables sensations que la danse, la musique, la peinture, le chant et même. ..faire l'amour nous donnent.

Les poètes capables de renouveler les images de leurs écrits, les sujets, secouent nos habitudes de lecture et, avec leurs nouveautés, créent en nous l'effet surprise bénéfique pour notre bonheur, pour notre plaisir de vivre, juste comme une nouvelle relation sentimentale...

J'exagère ??

Oui !

Mais écrire et lire sont deux activités qui nous excitent et qui peuvent changer énormément notre quotidien, selon le temps et l'importance que nous leur destinons.

Enfin, mon expérience, brève mais assez complète avec les mots, m'a fait comprendre qu'on peut souffrir à cause de mots.
Il existe un deuil des mots, un manque atroce qui bouleverse notre vie, ainsi comme on peut apprendre à monter sur un magnifique nuage de mots qui fait voir le monde réel , détachés de la couche de la souffrance et nous faire désirer ardemment ... d' y rester comme un E. T. en bicyclette, qui vole une nuit étoilée, au dessus de Los Angeles...

A plus, j'espère ne pas descendre...

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2435 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
12 février
  Publié: 13 juil 2011 à 01:00
Modifié:  13 juil 2011 à 01:05 par Didier
Citer     Aller en bas de page

Chère Néréide sicilienne,

Pour ma part, ton texte dit bien quelque chose que je viens de subir, même si dans mon cas ce n'est pas vraiment important en réalité ; c'est juste une question de sensibilité. Avoir l'air idiot n'est jamais très agréable mais on en meurt pas.
Mais quelle coïncidence de rencontrer ton écrit ce matin ! Je te cite ci-dessous sans changer un mot, ça tombe bien, ça fait du bien.
Amitiés,
Didier

"Dans le monde virtuel, on surconsomme : tout semble facilement approchable , tout est gratuit et entrer en relation avec les autres apparemment plus simple.
On flatte, sans scrupules, pour collectionner le plus grand nombre d’amis, on devient populaire avec des formes de socialisation qui ne coûtent rien en terme de vraie proximité avec l'autre.

Mais malgré les possibles superficialités des relations virtuelles, les mots, les poèmes, les comments, excitent notre système nerveux et hormonal et nous ressentons les mêmes agréables sensations que la danse, la musique, la peinture, le chant et même. ..faire l'amour nous donnent".

 
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4559 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
26 mai 2015
  Publié: 13 juil 2011 à 01:31 Citer     Aller en bas de page

"Il existe un deuil des mots, un manque atroce qui bouleverse notre vie, ainsi comme on peut apprendre à monter sur un magnifique nuage de mots qui fait voir le monde réel , détachés de la couche de la souffrance et nous faire désirer ardemment ... d' y rester comme un E. T. en bicyclette, qui vole une nuit étoilée, au dessus de Los Angeles...

A plus, j'espère ne pas descendre"

Je l'espère aussi, on est bien là-haut, loin des réalités du quotidien

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 13 juil 2011 à 03:20 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lilia…
Une addiction aux mots… Je suis bien d’accord avec toi…On a besoin de les lire.. de commenter ou non.. « Notre pain quotidien »..
Il y a les mots pour la beauté des mots, agréables à l’œil, à l’oreille.. bien alignés.. qui font rêver, un peu comme une musique.. on n’essaie pas de comprendre » ce que veut dire une musique ».. On écoute ! On reste en « apesanteur.. »…
Il y a les mots fraîcheur, les mots humour.. .
Il y a, aussi, les mots qui touchent le point sensible, l’émotion qu’on ressent en les lisant… les poèmes ou proses, en rimes ou non, qu’on n’oublie pas… qu’on relie encore, encore une fois.
Souvent,, l'auteur ne répond même pas à notre passion de le lire…en nous lisant…Quelle importance !

Quelquefois, on connaît réellement l’auteur (homme ou femme)… Il m’est arrivée à plusieurs reprises de rencontrer des personnes que j’ai connues d’abord sur un site de poésie… mais là, je m’égare..

Oui, on peut souffrir avec les mots, ils peuvent nous manquer…
O combien je le sais.. mais on peut aussi guérir avec, et pas seulement virtuellement…
Tu parles de mots au téléphone, au bar… etc…
Même si nous aimons lire, ne pas rester « accroché » à son clavier est essentiel… Redescendre de temps en temps…Fuguer… Partir, revenir, écrire..
Nous avons besoin des mots… même et surtout dans la vraie vie…même et surtout à certains moments de notre vie.
Nous avons besoin de lire les mots, mais aussi de les entendre…Pour de vrai.
Je le ressens de cette façon, ce besoin des mots. Peut être parce qu'ils m'ont manqués quand j'en avais le plus besoin.
Bises.
Sidonie.


  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 13 juil 2011 à 03:44 Citer     Aller en bas de page

Hello Lilia...non, le plus important n'est pas d'être populaire, mais ce qui fait la richesse ce sont les échanges, publier nous fait du bien, de par l'écriture et les commentaires bien sûr, mais lire nous apporte tout autant, et c'est ça qui est magnifique. Le tout est de savoir doser, pour ne pas abuser des bonnes choses... Mais si tu es bien sur ton nuage, restes-y...moi aussi j'aime m'y évader, souvent, avec tout le bien que ça me fait...reste comme tu es, et ne te pose pas trop de questions...

Au plaisir de te lire.
Amitiés sincères.

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
682 poèmes Liste
14750 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 février
  Publié: 13 juil 2011 à 05:05
Modifié:  13 juil 2011 à 05:25 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Papillonm...Dany continuons tisser ...ça nous fait du bien !



Didier...j'ai coupé un peu ma page , mais je suis contente que tu es venu me lire . Merci



Anna...restons en merveilleuse apesanteur...volons !



Sidonie... je ne rigole plus que tant dans ma lettre et si je me permets d'insister sur la valeur et importance des mots c'est parce que je crois vraiment à leur merveilleux pouvoir...
Des mots peuvent complètement faire changer notre vie , des mots nous sauvent...nous aident à nous faire relever...



Bernylys ...ravie de partager avec toi mes mots...

Peut être je suis monotone..., mais je ne me fais pas de soucis
Le jour que je n'aimerais plus tant être ici , je m'éloignerai un peu ...ou je m'en irai sans faire des drames.




A' vous tous mes amitiés les plus sincères.



lilia



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
2 février
  Publié: 16 juil 2011 à 01:32 Citer     Aller en bas de page

Ecrire, c'est une liaison d'amour avec soi et les choses, et les moments et les gens. Ecrire, c'est comme vivre une vie parallèle à sa vie de chaque jour ; c'est le vase purificateur de l'âme et de ses mouvances.
Louise Portal

Continue Lilia de naviguer sur ce nuage refuge, de l'esprit, de la douceur, de la solitude et de la beauté des mots......

Bises

Robert

  alweg
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
682 poèmes Liste
14750 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 février
  Publié: 16 juil 2011 à 05:32 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sophie (...)
Les mots peuvent être a double tranchants je l'ai souvent dis et c'est très bien décrit dans tes mots...Toutes ces émotions que l'ont peut ressentir à travers les mots de l'autre...Je crois que lire ta lettre m'a indiqué pourquoi je reviens aux sources aujourd'hui...

Merci Galatea

Bisous
Sophie xxx



Contente de te revoir , chère Sophie !!

lilia


Citation de Alweg
Écrire, c'est une liaison d'amour avec soi et les choses, et les moments et les gens. Écrire, c'est comme vivre une vie parallèle à sa vie de chaque jour ; c'est le vase purificateur de l'âme et de ses mouvances.
Louise Portal

Continue Lilia de naviguer sur ce nuage refuge, de l'esprit, de la douceur, de la solitude et de la beauté des mots......


Bises

Robert



Merci beaucoup pour ta citation et pour tes mots, Robert...bonheur est aussi l'ensemble de commentaires sincères qu'on reçoit...

Bon samedi!

Amicalement
lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
30 décembre 2017
  Publié: 19 juil 2011 à 01:57 Citer     Aller en bas de page

Ce texte sur les mots et le besoin d'écrire
Est empreint de beaucoup de sensibilité
Je suis pareil à toi j'écris et j'aime lire
Et quand j'ai des lecteurs je me sens exister.

En laissant nos écrits naviguer sur la toile
On pêche des amis, on se crée des besoins
Le besoin d'échanger et de lever le voile
Sur des désirs secrets qu'on cachait dans un coin.

Philosophiquement

Patrick

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
682 poèmes Liste
14750 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 février
  Publié: 19 juil 2011 à 13:05
Modifié:  19 juil 2011 à 13:39 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de ecrinf
Ce texte sur les mots et le besoin d'écrire
Est empreint de beaucoup de sensibilité
Je suis pareil à toi j'écris et j'aime lire
Et quand j'ai des lecteurs je me sens exister.

En laissant nos écrits naviguer sur la toile
On pêche des amis, on se crée des besoins
Le besoin d'échanger et de lever le voile
Sur des désirs secrets qu'on cachait dans un coin.

Philosophiquement

Patrick



Les commentaires sont des regards
petits instants , échanges légers
des croisements soudains passagers
qui laissent suaves empreintes dans nos coeurs

Stoïquement



gal





  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2334
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0558] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.