Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 37
Invisible : 1
Total : 39
· Tychilios
13267 membres inscrits

Montréal: 19 oct 16:04:10
Paris: 19 oct 22:04:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Lunaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 26 mai 2013 à 13:47
Modifié:  26 mai 2013 à 15:15 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Depuis l'automne
elle traînait son manteau
sans chercher autre chose que le souvenir
qui la sauverait.

Tu veux parler de la lune ?

Et toi, de quoi veux tu que nous parlions
puisque nous voici à l'endroit précis
où rien ne devient si grand
que la langue des grenouilles ressemblent aux sexes des caïmans...

parlons de cette lune, veux-tu ?

Elle a la géométrie des songes
une peau ignoble
et joue à la pointe de l'archet des brumes
la chanson murmure d'un troublant silence.

Tu l'aimes, pourtant, ton regard le suggère
et aucune de tes paupières ne le contredit
d'un battement de cil
où joueraient de nerveuses ballerines
dont les pieds sont des mots d'amour.

Un jour qui vint,
arrogante présence,
tyrannie de l'horloge,
désintoxication du squelette
de la longue drogue des ruines
que fabrique l'enjeu,
la lune m'a embrassé
alors que j'étais nu,
le trognon d'une pomme
sous les feuilles mortes.

Et de son baiser
dont les braises se détachaient de sa bouche
sans blêmir
j'ai brodé ce costume
qui brille au fond de l'eau
où la dernière de nos nuits m'avait abandonné
comme une truite en plâtre
comme l'enclume du forgeron des délices
comme la boule de cristal des envieux.

J'aime quand tu me parles de la lune.
Celle qui nous rejoint.
Celle qui nous unit.

Tu es un très joli fantôme
et ton masque a l'air si vrai
que te sourire me contente
tu es le sentier que la lune a choisi
pour ne plus apparaître
que dans la boîte de conserve d'un cri
ouverte par un goinfre
dont je suis le sursis...

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 28 mai 2013 à 12:45 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas si il existe plusieurs façon de lire un poème.
L'oeil est le mode d'emploi.
La sensation est la traduction de la lecture.
Mais j'imagine ce texte récité assis sur la margelle d'un puits où dodeline le seau qui remontera nos ossements.

mandrinmodern, joyeusement vôtre

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 698
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0210] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.