Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 312
Invisible : 0
Total : 314
· Cidnos · Pascal
13090 membres inscrits

Montréal: 24 mars 15:54:52
Paris: 24 mars 20:54:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2017 (semaine 7) : "Chambre avec vue" :: Papy Fait De La Résistance Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
251 poèmes Liste
3693 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 16 août 2017 à 20:06
Modifié:  17 août 2017 à 21:17 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page


Papy Fait De La Résistance


Papy part au jardin, il crie à mon balcon,
C'est non ! Je ne me lèverai pas pour des prunes.
Manque de bol pour moi c'est le fruit de saison !
Puis, j'ai très mal dormi à cause de la lune.

Il me dit :"Tu dors trop et ce n'est pas nouveau!"
Pourtant moi, je fais des efforts, je vie, je sors,
Je vais plus vers les gens, contrôle mes défauts,
Quand bien même j'ai le traumatisme retors.

Longtemps, j'ai regardé ailleurs, centrée sur moi,
En crachant des sourires un peu paniqués,
J'en faisais beaucoup trop, l'on ne me voyait pas,
La faute me revient, j'étais trop bien cachée !

Jouant les alités en agaçant mes draps,
Que j'ai senti me fuir dans un gros courant d'air,
Malgré mes volets clos, il reste une lumière,
A vouloir fuir mon âm', mon corps m'a dis: "Et moi ?"

Et si mes yeux sont la fenêtre de mon âme,
J'ai les carreaux salis car je n'y vois trop rien,
Mon foyer fait des brais', il n'y a plus de flamme,
Les autr' me dis' aussi que l'on n'y voit pas bien.

Mais le sommeil est important quoi qu'on en dise,
Aussi l'on est en froid, il ne veut pas comprendre,
Il peut bien s'énerver sur moi, qu'il s'en avise !
Il me l'a fait savoir, il ne veut plus apprendre.

Depuis peu justement j'essaie d'apprendre à vivre,
À chacun son bagage et aussi son trajet
J'ai d'autre chose à fair', je lui laisse son givre,
Je préfère le flux de l'eau sur les galets.

Puis, pour le dîner, il a fini par rentrer,
Râlant fort dans sa barbe en guettant mon regard,
Levant les yeux, je revois sa moue dans l'entrée.
Il l'a lâché, dans la soirée, un peu plus tard.

Mon mémoire de forme lui aussi m'en voulait,
Un œil sur la télé, Bolt a raté sa course,
Je reconstruis ma plac' comme à l'accoutumée
Et dans le fond j'ai l'âme comme un bébé ours.

 
THOMAS Cet utilisateur est un membre privilège


Ne crains pas d'être ignoré, mais d'être ignorant.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
2756 commentaires
Membre depuis
1er juin 2007
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 17 août 2017 à 04:29
Modifié:  17 août 2017 à 04:30 par THOMAS
Citer     Aller en bas de page

Beaucoup de choses très intéressantes dans ce texte.
Je n'ai pas trop compris le rythme par contre. J'ai vu l'élision d'un "e" alors qu'il me semblait que le poème était en vers libres et non en isométriques.

En tout cas, j'ai beaucoup aimé la façon dont les priorités et la philosophie de vie des deux protagonistes sont mises en avant.

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
345 poèmes Liste
3582 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 24 août 2017 à 01:32 Citer     Aller en bas de page

Bonjour La Brune Colombe,
pour vivre heureux il faut vivre caché parait il. Oui, ok ! Mais la vie peut être belle aussi dehors.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
251 poèmes Liste
3693 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 3 mars 2018 à 17:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de THOMAS
Beaucoup de choses très intéressantes dans ce texte.
Je n'ai pas trop compris le rythme par contre. J'ai vu l'élision d'un "e" alors qu'il me semblait que le poème était en vers libres et non en isométriques.

En tout cas, j'ai beaucoup aimé la façon dont les priorités et la philosophie de vie des deux protagonistes sont mises en avant.



J'étais partie sur un poème versifié, puis j’ai laissé tomber les règles...Mais merci pour le rythme !

Je te remercie également pour ton analyse.

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
251 poèmes Liste
3693 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 3 mars 2018 à 17:04 Citer     Aller en bas de page

Citation de ODIN
@La brume colombe C'est venté mais ça rafraichi les idées



La Brune Colombe est brumeuse par moment...

 
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
251 poèmes Liste
3693 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
24 mars
  Publié: 3 mars 2018 à 17:09 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonjour La Brune Colombe,
pour vivre heureux il faut vivre caché parait il. Oui, ok ! Mais la vie peut être belle aussi dehors.
Amicalement
Pichardin



C’est vrai ! C’est mieux ! Pour entrevoir de nouveaux horizons

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 407
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0442] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.