Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 417
Invisible : 0
Total : 419
· Guid'Ô · Pichardin
13143 membres inscrits

Montréal: 30 mars 03:32:01
Paris: 30 mars 09:32:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: À fleur de peau, de toi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 19 mai 2008 à 19:25
Modifié:  19 mai 2008 à 19:53 par D a r l i n'
Citer     Aller en bas de page

À fleur de peau, de toi


Sentiment bestial,
ton regard ancestral
ma peau souillée d'orgueil
tu franchiras le seuil
de mon intimité
de ton corps en manque
de mes mains mouillées
à ton estime en pente.
Plus rien jadis
ne t'importe
pas de supplices
de toutes sortes
aucune jouissance
de ma part
que l'espérance
que tu repartes
les coups frappants
les vilains mots
ton dos en sang
ton regard faux
puis tu viens
plus rien.

Je reste plantée là
mes seins en sueur
le corps à fleur
de peau, de toi.
la nuit s'achève
tu repartiras
loin de mes lèvres
que tu oublieras
encore une fois
avant que l'envie
ne te revienne
avant que la vie
ne te ramène
à mon lit
je suis tienne.





www.Kalasus.deviantart.com




DÉSINVOLTURE
19 MAI 2008

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 19 mai 2008 à 19:56 Citer     Aller en bas de page

J'aime les deux ... et la poésie et le corps d'en bas lui servant de socle. Merci de cette inoubliable détente, poétesse.

Poétiquement, ton lecteur

 
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 19 mai 2008 à 19:58 Citer     Aller en bas de page

Cela me fait plaisir.

 
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 20 mai 2008 à 14:27 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup.

 
Naej  Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
3770 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2008
Dernière connexion
25 février
  Publié: 20 mai 2008 à 14:36 Citer     Aller en bas de page

J'ai eu le privilège de le lire en avant-première... je suis revenu le lire et je ne suis pas déçu... je n'avais pas vu la photo !

  Carpe diem...
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 20 mai 2008 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Donc tu apprécie ? ou c'est simplement la photo

 
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 20 mai 2008 à 18:07 Citer     Aller en bas de page

''le corps à fleur
de peau, de toi."

Mon passage favoris aussi,
merci pour ton commentaire.


Amicalement,
DÉSINVOLTURE

 
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 20 mai 2008 à 22:10 Citer     Aller en bas de page

très beau à lire, plus beau à sentir
amicalement...Mourad

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Little stella


La sensibilité de chacun, c' est son génie. BAUDELAIRE
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
1616 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
6 janvier 2012
  Publié: 21 mai 2008 à 23:46 Citer     Aller en bas de page

Un corps à corps inoubliable...

J' ai bien aimé !

Amitiés et de So

  Little stella
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 22 mai 2008 à 00:02 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre passage (et de votre commentaire)

Mes amitiés a tous,
DÉSINVOLTURE

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 24 mai 2008 à 07:29 Citer     Aller en bas de page

l'encre et l'image se sont épousaient avec tes mots
très belle lecture sensuelle


bises

james

  Membre de la Société des poètes Français.
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 26 mai 2008 à 22:57 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup James

 
Trompe-l'oeil.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
166 commentaires
Membre depuis
11 mai 2008
Dernière connexion
21 octobre 2011
  Publié: 28 mai 2008 à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Vraiment un très beau poème. Moi qui n'aime pas les poèmes d'amour de façon générale, j'ai adoré celui-ci.

 
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 28 mai 2008 à 19:17 Citer     Aller en bas de page

Heureuse de t'avoir fait aimer un poème (d'amour..) Blitzkreig



Amicalement,
DÉSINVOLTURE

 
ninoune

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
753 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2006
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 31 mai 2008 à 14:21 Citer     Aller en bas de page

Beaucoup aimé, pour le cru du désir et l'esthétisme des images et de la photo ( fait chaud...)...
Mais il me reste comme un sentiment de blues "post-coïtal"...

Amicalement
Ninoune

 
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 1er juin 2008 à 17:33 Citer     Aller en bas de page

Un poème à la sensualité ambiante dévoilant le mal être d'une relation à l'équilibre passionnel et fragile.
Une plume qui m'étonne par sa subtilité à chaque fois.
J'ai vraiment aimé..

Bekri

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
D a r l i n'


Le néant me semble à présent un peu moins triste.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
524 commentaires
Membre depuis
20 septembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2015
  Publié: 2 juin 2008 à 08:06 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Bekri,
Tes commentaires sont toujours apprécier !


Amicalement,
DÉSINVOLTURE

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1842
Réponses: 16
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0591] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.