Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 226
Invisible : 0
Total : 227
Équipe de gestion
· Maschoune
13177 membres inscrits

Montréal: 26 août 01:16:01
Paris: 26 août 07:16:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: La honte Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
2 juillet
  Publié: 25 juin 2013 à 10:14
Modifié:  26 juin 2013 à 05:30 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

La honte laisse des traces de doigts
sur la bouteille,
sur le cul de la gamine,
sur le flingue idiot et patibulaire braqué sur le lièvre
que la neige a trahi,

la honte laisse une odeur chauve
sur le crâne penché
sur le dossier de la chaise électrique
et la danse macabre
d'une fine ballerine de fumée,

la honte connait ton père et ta mère
et le voisin fou
et le facteur assis au bistrot
à midi moins cinq,
et le banquier qui vient de perdre son job
dans la nuit blanche de la saint-sylvestre
et elle refuse de leur parler,

la honte a une pioche
pour creuser des fosses,
la honte conduit le train
vers cet endroit où la mort rôde
dans un uniforme,
la honte a une jolie casquette en peau d'homme
la honte est une frimousse
les ailes d'un ange sur le dos du démon
la honte est ton oiseau captif
que tu retiens prisonnier
comme elle te retient prisonnière,

la honte a des couilles
et ta bouche pour excuse,
de la merde dans les yeux
son nombril comme compagnon
et son chien mord ton bras
violeur opiacé
mendiant carnivore
doublure et second rôle
resquilleur de salive
arborant des cornes
en guise d'explication,

la honte est un endroit
ou les regrets aiment se peindre
narcissiques muses du vécu,
une chanson de tristesse
ténor du naufrage
proue détraquée des marins solitaires
avec un sac à main en peau de sirène
et l'encre rouge des requins
ne trouve rien d'autre à dire
que des balivernes
sur les morsures,

la honte est à moi,
la honte est à nous,
la honte est un os troué
et le vent souffle dedans
pour faire danser le squelette
qui nous rattache à nos chairs
comme une honte
comme des viscères amnésiques
comme des tendons de ronces
et je l'ai encore croisée ce matin
embuée,
me tenant par la main
pissant sans vergogne de la glace pillée
me prouvant son sang-froid
une fois de plus
et me laissant comme souvenir
cerclant mon cou,
la trace de ses doigts...



 
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 25 juin 2013 à 20:35 Citer     Aller en bas de page



La honte !

Dur sentiment !!

  Vers Cassés
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
2 juillet
  Publié: 26 juin 2013 à 11:08 Citer     Aller en bas de page

Paprika, vos favoris deviennent l'ambassade de mon ego.

Vers cassés, je vous salut.

Il fait chaud sur les Alpes, c'est la honte des neiges !!!!

 
Orange_douce

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
6 janvier 2013
Dernière connexion
1er juin 2016
  Publié: 11 mars 2015 à 12:36 Citer     Aller en bas de page

jolie découverte, un bijou saignant de vérité
je le favorise de ce pas,,,,

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 572
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,2983] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.