Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 600
Invisible : 0
Total : 600
13140 membres inscrits

Montréal: 8 avr 04:19:41
Paris: 8 avr 10:19:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Ainsi... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
tristor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
75 commentaires
Membre depuis
1er avril 2012
Dernière connexion
18 août 2013
  Publié: 29 juin 2013 à 09:19 Citer     Aller en bas de page

Ainsi fuit ton souvenir, comme une étoile filante
Se faufile entre les astres pour mourir au firmament
Ainsi s’éteint cette flamme qu'autrefois tu ravivais,
Comme s'éteint une bougie noyée dans ses propres larmes
Ainsi se dissipent les sentiments, comme des nuages portés
Par une brise venue d'ailleurs vers des pays inconnus
Ainsi se voile ton sourire et disparait ton image,
Comme disparait le soleil sous le voile de la nuit
Ainsi s’échappe ton parfum, comme à la fin du printemps
S'envolent les senteurs des fleurs à moitié fanées
Ainsi s'éloigne ta voix et résonne comme un écho,
Que le vent emporte au loin, au delà de l'horizon
Ainsi ta main se détache de mes doigts, me délivrant
De la prison du passé où tu enfermais mon coeur
Ainsi le temps guérit les blessures les plus profondes
Ainsi on peut oublier... L'inoubliable.

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16166 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 29 juin 2013 à 10:51 Citer     Aller en bas de page

des super métaphores comme;

Ainsi s’s'éteint cette flamme qu'autrefois tu ravivais,
Comme s's'éteint une bougie noyée dans ses propres larmes

c est un magnifique poème qui traite l oublie et la séparation avec brio

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
3378 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
4 avril
  Publié: 29 juin 2013 à 12:51 Citer     Aller en bas de page

"Oublier L'inoubliable"...le peut-on vrai-ment...en toute franchise ? :-)

Cela écrit en passant en mon ressenti car j'ai aimé les notes de coeur de ce poème...et de tête et de fond...comme un parfum de souvenir qui persiste. C'est ainsi...

Amicalement
Riagal

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
tristor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
75 commentaires
Membre depuis
1er avril 2012
Dernière connexion
18 août 2013
  Publié: 29 juin 2013 à 14:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de mido912
des super métaphores comme;

Ainsi s’s'éteint cette flamme qu'autrefois tu ravivais,
Comme s's'éteint une bougie noyée dans ses propres larmes

c est un magnifique poème qui traite l oublie et la séparation avec brio



Bonsoir mon ami poète, merci pour tes mots qui me flattent énormément
Amicalement.
Tristor.

 
tristor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
75 commentaires
Membre depuis
1er avril 2012
Dernière connexion
18 août 2013
  Publié: 29 juin 2013 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de RiagalenArtem
"Oublier L'inoubliable"...le peut-on vrai-ment...en toute franchise ? :-)

Cela écrit en passant en mon ressenti car j'ai aimé les notes de coeur de ce poème...et de tête et de fond...comme un parfum de souvenir qui persiste. C'est ainsi...

Amicalement
Riagal



Bonsoir Riagal, pour répondre à ta question, je pense que non, on ne le peut pas malheureusement
Merci pour tes jolis mots.
Amitiés.

 
Lily.H


Macadam Lily
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
2673 commentaires
Membre depuis
27 juin 2006
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 29 juin 2013 à 15:47 Citer     Aller en bas de page

Je n'ai jamais su si le temps guérissait vraiment nos blessures, où si on se contentait de s'habituer à elles, comme ces rues qu'on connait si bien qu'on ne les regarde plus. Mais j'ai apprécié ma lecture.

  Ava
tristor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
75 commentaires
Membre depuis
1er avril 2012
Dernière connexion
18 août 2013
  Publié: 29 juin 2013 à 16:20 Citer     Aller en bas de page

Citation de Lily.H
Je n'ai jamais su si le temps guérissait vraiment nos blessures, où si on se contentait de s'habituer à elles, comme ces rues qu'on connait si bien qu'on ne les regarde plus. Mais j'ai apprécié ma lecture.



On s'habitue surtout, on n'oublie rien ^^
Merci pour ton passage Lily
Amitiés

 
Le souffle

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
11 commentaires
Membre depuis
19 juin 2013
Dernière connexion
25 novembre 2013
  Publié: 29 juin 2013 à 20:42 Citer     Aller en bas de page

De bien belles images, dotées d'une franchise reine.
bel écrit

Le souffle

 
tristor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
75 commentaires
Membre depuis
1er avril 2012
Dernière connexion
18 août 2013
  Publié: 30 juin 2013 à 07:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Le souffle
De bien belles images, dotées d'une franchise reine.
bel écrit

Le souffle



Bonjour mon ami, merci pour ton commentaire très flatteur ^^
Content que l'écrit vous ait plu.
Amitiés.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
473 poèmes Liste
22539 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 30 juin 2013 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

Comme le chantait Jacques Brel " On n'oublie rien, on n'oublie rien du tout, on s'habitue, c'est tout "
Je ne pense pas que l'on puisse s'habituer....On meurt doucement, on se perd dans l'univers...
" Ainsi ta main se détache de mes doigts " mais les a t -elle vraiment tenus, as tu su t'accrocher quand il était encore temps ?
Bien amicalement ODE 31 - 17
Un coup de coeur

  OM
tristor

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
75 commentaires
Membre depuis
1er avril 2012
Dernière connexion
18 août 2013
  Publié: 1er juil 2013 à 08:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Comme le chantait Jacques Brel " On n'oublie rien, on n'oublie rien du tout, on s'habitue, c'est tout "
Je ne pense pas que l'on puisse s'habituer....On meurt doucement, on se perd dans l'univers...
" Ainsi ta main se détache de mes doigts " mais les a t -elle vraiment tenus, as tu su t'accrocher quand il était encore temps ?
Bien amicalement ODE 31 - 17
Un coup de coeur



Encore un bien joli commentaire de ta part chère amie, je suis vraiment flatté
Merci beaucoup.
Amitiés.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1481
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Marguerite nue (Amour)
Auteur : Galatea belga
Souvenirs d'un été en larmes de gaîté (Autres)
Auteur : actuaire
Ocean Warrior (Autres)
Auteur : Le Poète Masqué
Et boum ! (Tristes)
Auteur : marchepascal
Je vous écris... (Autres)
Auteur : Jean-Louis
Ce soir je suis invitée par ma mémoire (Tristes)
Auteur : Xenia
Les vautours (Tristes)
Auteur : Ale
je suis debout... (Autres)
Auteur : Jacques-Marie JAHEL
L'amour enclos (Amour)
Auteur : Alphonse BLAISE.
(Amour)
Auteur :
Les mains (Tristes)
Auteur : Aude Doiderose
On me dit que (Tristes)
Auteur : Ossette
J'ai lu ta lettre (Tristes)
Auteur : marchepascal
Dame blanche aux chats épicés. (Autres)
Auteur : Maria Magdalena.
(Amour)
Auteur :

 

 
Cette page a été générée en [0,0434] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.