Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 219
Invisible : 0
Total : 220
· trapanel
13159 membres inscrits

Montréal: 10 déc 17:44:24
Paris: 10 déc 23:44:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Près des yeux, près du coeur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bloody Poetry


J'aimerai être une rose pour te piquer et faire couler ton sang comme tu as fait couler mes larmes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
573 commentaires
Membre depuis
24 mai 2003
Dernière connexion
17 décembre 2008
  Publié: 27 mai 2003 à 14:49
Modifié:  28 févr 2009 à 05:15 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page

Par une journée pluvieuse, comme chaque jour de cette saison, la jeune et tendre Sheiny Miyaho marchait sous la pluie avec son petit parapluie transparent de la dernière tendance mode de la ville. Elle traversait, comme chaque matin, les rues encore sombres de cette fraîche matinée, car aller à l’école quand on habite Pékin, ça veut dire se lever tôt, revenir tard et beaucoup d’heures de travail. Elle n’aurait jamais pensé que ce matin serait différent des autres et que quelque chose allait briser sa routine. Donc, arrivée à l’école, comme chaque matin, elle allait déposer son sac d’école dans son casier. C’est l’école secondaire la mieux réputée de la ville, privée bien sûr, comme toutes les écoles de Chine! Les sols sont propres, des jolis dessins et pancartes sont accrochés aux murs et rendent les corridors bien plus colorés. Mais la jeune Sheiny de seize ans déjà, était assez solitaire, réservée et très timide. Quand elle se retourna pour aller en salle de classe, elle entendit des jurons anglophones provenir de derrière elle. D’un seul coup, elle courut dans cette direction, poussant quelques personnes au passage, arriva enfin devant la source de ces mots. C’était un bel inconnu, anglais plus précisément. Il lui dit un beau « Salut! » d’une manière assez maladroite.. Il ne doit pas parler chinois depuis longtemps celui-là… Et Sheiny voulut lui répondre mais… cela sortit à peu près comme ceci : « ssffa.. euh.. sgalyu.. gff.. euh.. youff...». Bon, disons que cette fois-ci sa timidité lui est passée en travers de la gorge… L’étranger la regarda perplexe et par la plus grande des politesses, resta debout devant elle attendant qu’elle reprenne son sang-froid. On aurait dit qu’il venait de lire dans ses pensées, car justement elle reprit confiance en elle et réussit à prononcer des mots censés. Elle s’excusa de lui avoir répondu d’une façon plutôt étrange et lui expliqua qu’elle comprenait bien l’anglais. Elle l’invita donc chez elle après les cours et bien sûr, il accepta. Arrivés chez la belle ado, ils parlèrent de leur vie, leurs goûts, leurs passe-temps, histoire de se connaître un peu mieux. Shieny apprit alors à son nouvel ami qu’elle était adoptée par une famille de chinois, et qu’en réalité elle était anglaise. C’est ce qui explique le fait qu’elle comprenait l’anglais quand Angel parlait. Elle n’avait pas oublié sa langue natale, mais le fait d’être brune aux yeux bruns l’aidait un peu dans cet univers asiatique. Déjà, ils se planifièrent une belle grande fin de semaine ensemble, car ils semblaient déjà s’être apprivoisés. Le lendemain matin, à l’école, Sheiny croisa Angel dans le couloir, elle s’arrêta devant lui pour se rendre au cours ensemble, et quand il lui dit : « salut! » elle se mit à rougir et répondit avec une certaine gêne. Umm… ils sont plus qu’amis ces deux là! Mais bon… Elle arrive de mieux en mieux à se contrôler! C’est alors qu’elle entendit son cœur lui raconter quelque chose, elle essaya d’écouter et ce qu’elle entendit lui fit chaud en dedans. Sa petite voix intérieure lui avait dit, que tout ceci était le début, une grande amitié.

  Je ne suis pas parfaite... pardonnez-moi!
la_rêveuse17


L'amour est comme une fleur, elle s'épanouit avec le temps pour ensuite mourir tristement...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
80 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2003
Dernière connexion
8 mars 2006
  Publié: 5 août 2003 à 07:23 Citer     Aller en bas de page

Encore un autre chef d'oeuvre, Bravo Cocotte!!!!!!!!!!!!!!
J'taime fow fow, continue, bientot tu pourras faire un livre avec tous tes poèmes

  Bravo à vous tous pour vos poêmes, vous êtes très doués
Bloody Poetry


J'aimerai être une rose pour te piquer et faire couler ton sang comme tu as fait couler mes larmes
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
573 commentaires
Membre depuis
24 mai 2003
Dernière connexion
17 décembre 2008
  Publié: 5 août 2003 à 07:29 Citer     Aller en bas de page

ah merci ma ptite julie damour! , javais jamais eu de comentaire sur ca, merci beaucoup beacoup beaucoup!!!!

  Je ne suis pas parfaite... pardonnez-moi!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1472
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0432] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.