Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 297
Invisible : 0
Total : 299
· Andesine
Équipe de gestion
· Maschoune
13341 membres inscrits

Montréal: 29 oct 14:05:23
Paris: 29 oct 19:05:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: Qui dit Homme, diffame. (duo Nouvelle Plume/julie) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 9 avr 2007 à 18:04
Modifié:  11 avr 2007 à 17:39 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Qui dit Homme, diffame.

Honneur aux mangeuses d'hommes, les femmes d'abord,
Pas de galanterie, on change la donne, toutes par d'sus bord.
Puisque ces femmes fatales mènent si mal la barque,
Leurs bons matelots partent les premiers à l'attaque.


Hors de question de laisser la main à ces machos,
Qui sait ce qu'il spourraient en faire, ces hommes au sang chaud...
Elle pourrait bien atterrir sur le coin de notre bouche,
A moins qu'elle ne passe sur le corps de toutes ces saintes nitouches.


A "lasso" des innocentes donzelles
Pas de pitié pour nos vertueuses gazelles
Ces prédatrices sous leurs airs de victimes
Ont très vite fait de nous briser l'échine.


Tous ces primates à l'allure décadente
Donnent à mère nature cette image dégradante
D'« ohms » si peu résistants aux femmes,
Étiquetés : "Chewing'hommes jetables"


A l'affût de chairs fraîches, ces hyènes affamées,
Sont prêtes à bondir sur tous ces beaux minets.
Elles s'en lèchent les babines, et regardent avec considération
Cet appétissant plat qu'elles mangeront sans modération.


Ces bipèdes, tous partisans du moindre effort
Cabochards ne reconnaissant jamais leurs torts.
Ces paresseux vautrés dans leurs fauteuils en cuir,
Tout juste bons à claquer des doigts pour nous faire accourir.


Ils n'ont décidément rien pour plaire
Ces Hommes trop humains. Bien au contraire !
Et pourtant, quand ils nouent leurs désirs...
C'est le monde entier qui chavire.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
31 décembre 2019
  Publié: 10 avr 2007 à 04:52 Citer     Aller en bas de page

ben là je nomme !
d'excellents jeux de mots !
et fier que l'on vous inspire une nouvelle fois

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 11 avr 2007 à 07:49 Citer     Aller en bas de page

Nouvelle Plume, oui, on a bien rit, c'est le principal

Merci à toi Idem

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
sebaubry


si ma vie est un spectacle laissez moi en être le clou
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
327 commentaires
Membre depuis
21 septembre 2006
Dernière connexion
22 mars 2018
  Publié: 15 avr 2007 à 08:30 Citer     Aller en bas de page

Un duo bien sympa avec de bons jeux de mots !

Sebaubry

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 16 mai 2007 à 09:47 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Nullepart (Ailleurs)


Tiens..une fleur...je vous l'offre! Tiens...un sourire...je vous l'offre aussi!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
2749 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2006
Dernière connexion
7 novembre 2013
  Publié: 4 juil 2007 à 15:39 Citer     Aller en bas de page

Oui c'est pas mal..
J'ai apprécié ma lecture.

  Faut brosser ses dents!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2539
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0241] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.