Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 24
· samamuse · Aude Doiderose
Équipe de gestion
· In Poésie · Adamantine
13259 membres inscrits

Montréal: 17 oct 04:13:37
Paris: 17 oct 10:13:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La route des blessés Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 10 oct 2013 à 05:16
Modifié:  18 oct 2013 à 02:58 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Sur la route des condamnés
Des doutes ne font qu'outrepasser
Dantesques sursis dans la vie
Comment jouir de l'humus pâli
L'amalgame laisserait choir
Mais un enjeu nourrit l'espoir

Sur la route des trépassés
En sous-sol y avoir songé
Mais les craintes adulescentes
Qu'elles deviennent effervescentes
Quelques lésions se désactivent
Pour qu'émergent les forces vives

Sur cette route des damnés
Pourquoi toujours se sacrifier
Encore à vif des stigmates
Foculent en abats glutamate
S'engageant dans un puits sans fond
Temps de dévisser les boulons

Sur les routes des trépanés
Avons-nous fini d'en baver
Des plaies séchées, cautérisées
Déchaînées, ridiculisées
Un arrière-goût de limaille
Porte cutanée en muraille

Sur cette route des blessés
En bouffées à réanimer
Peur panique, celle du loup
Jocaste se pendrait à ce cou
Un halo s'agrège, perçant
Des penchants partent dans l'étang

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15660 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 10 oct 2013 à 11:58 Citer     Aller en bas de page

il y a toutes genres de blessés
et tout genre de routes
mais tous se rencontrent à la porte de l'oublie

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 10 oct 2013 à 17:21 Citer     Aller en bas de page

Allez, hop, les blessures aux orties. C'est Mido qui le dit. Hop-hop ! Ben, tu as raison, çà marche (en partie).

Merci m'sieur,
Catherine

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 10 oct 2013 à 19:03 Citer     Aller en bas de page



Les blessures et les routes croisent se décroisent au fil du temps nouvelle route


Amitiés sincères

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 11 oct 2013 à 02:07 Citer     Aller en bas de page

Comme tu le dis Sybilla. Espérons que celle qui est devant nous soit moins semée d'embûches. L'espoir fait vivre, le concret est encore mieux.

Bises,
Catherine

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 11 oct 2013 à 09:01 Citer     Aller en bas de page

>adameve
Merci pour ton passage. En effet, nombre d'entre nous sont des cœurs sensibles et blessés. Y'a plus qu'à l'écrire.

>minipuce
A la croisée des chemins, j'espère que nous aurons un choix, aussi imparfait sera-t-il.

Merci à vous,
Catherine

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 11 oct 2013 à 13:21 Citer     Aller en bas de page

CAT, j'ai relu ton poème pour bien comprendre l'angoisse que j'y ai découverte, espérons que le chemin continuera sans embûches, parfois c'est trop, on a l'impression d'être dans une impasse et de sombrer.
Ton poème reflète tant de sentiments, de faits, de moments qui parfois sont durs à affronter.
Espérons CAT, espérons, je me joins à toi, pour le " combat " et cette envie d'exister malgré tout
Bisous ODE 31 - 17

  OM
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 11 oct 2013 à 15:45 Citer     Aller en bas de page


Sur la route des condamnés
Des doutes ne font qu'outre passés
Dantesques sursis dans la vie
Comment jouir de l'humus pâli
L'amalgame laisserait choir
Mais un enjeu nourrit l'espoir

Cat


Il ne faut pas oublier tous ces condamnés dans certains états américains, où la peine de mort n'a pas été abolie, mis en sursis à la dernière seconde. Ce sont des blessures comme diraient Sagan qui laissent des "bleus à l'âme".


Merci

Kyrice

  jb
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 12 oct 2013 à 00:35 Citer     Aller en bas de page

Ode,
C'est çà, parfois, nous croyons sortir la tête de l'eau, partir sur du nouveau. En fait, non, c'est un faux-départ. Tout est réuni pour un changement, nous sommes dans les starting-blocks et l'histoire se répète. Il faut être patient et avoir une sacrée dose de niaque pour ne pas baisser les bras.
Merci pour ton commentaire.

Kyrice
Je ne cache que ceux ne sont pas forcément aux personnes auxquelles j'avais initialement pensé en écrivant. Tu as raison, souvent, l'attente dure plusieurs années, voire l'affaire est réaxaminée créant une attente longue, fastidieuse et difficilement supportable. En outre, leur culpabilité est loin d'être démontrée à 100 %. Les preuves accablantes résidant dans quelques témoignages douteux.
Nous pouvons penser à eux, certes.

Merci à vous,
Catherine

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 20 oct 2013 à 07:13 Citer     Aller en bas de page

Elles font pâlir tout court. Hahahahahaha.
Catherine

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1409
Réponses: 9
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Les Dieux Grecs (Autres)
Auteur : ma-propre-galaxie
Haïkus en cascade (1) (Autres)
Auteur : Bernylys
Ce qu'en fera le Griot (Amour)
Auteur : Catwoman
Naoko (Autres)
Auteur : Catwoman
J'ai trouvé un bébé (Loufoques)
Auteur : Catwoman
Tempête interne (Tristes)
Auteur : Tourbillon
Le sablier de la vie (moki) (Autres)
Auteur : Emme
Azazel, le Souverain des Boucs. (Autres)
Auteur : Le Poète Masqué
Bien pénible souffrance (Autres)
Auteur : josette
Un ange viendra (Amour)
Auteur : Vénusia
Entre les ombres (lilania & devil) (Collectifs)
Auteur : devil may cry
L'escargot et la limace (Autres)
Auteur : Klafooty
Gourgandine (Autres)
Auteur : Catwoman
S'aimer! (Citations personnelles)
Auteur : NoRa CherrAt
Je t'attendrai sur le quai (Poèmes par thèmes)
Auteur : Daph à la rose

 

 
Cette page a été générée en [0,0437] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.