Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 114
Invisible : 0
Total : 114
13154 membres inscrits

Montréal: 25 févr 23:02:24
Paris: 26 févr 05:02:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Confidence au Goût Amer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 11 sept 2013 à 08:17
Modifié:  10 nov 2013 à 04:51 par KYRICE
Citer     Aller en bas de page

Confidence au goût Amer

Ce soir là, une relation amoureuse venait de naître…


Un homme et une femme semblent s’apprécier. Ce couple danse, en osmose réciproque toute la soirée. Ils ont l’air, l’un et l’autre d’éprouver beaucoup de plaisir, dans cette communion intense que sont les danses langoureuses de cette époque. Ils décident les jours suivants de se retrouver, afin de pouvoir échanger des émotions, qui sont faciles à deviner. Nos cousins canadiens diraient que ce couple « Est Tombé en Amour ».


C’est un soir d’été. Le ciel est sombre et menaçant, le fond de l’air est chaud et oppressant. Il la raccompagne complaisamment jusqu’à son domicile. Et surprise ! elle se trouve nez à nez avec une personne de sa famille. Elle n’avait pas l’intention de faire monter l’homme dans sa chambre, et pourtant, suite à cette rencontre fortuite, qui n’est peut être pas un pur hasard, elle décide en le regardant dans les yeux, avec beaucoup de douceur de bien vouloir l’accompagner jusqu’à son studio. Inutile de dire qu’il est subjugué par cette invitation subite, surtout à cette heure tardive. Il n’en espérait pas tant. Elle n’était pas d’une beauté atypique, mais quand elle laissait échapper un sourire, elle avait alors un petit coté gracieux et charmant qui la rendait désirable.


Tous deux se retrouvent dans le studio, Il est émerveillé, par la lumière tamisée qui crée une ambiance intimiste. Sur sa gauche en rentrant, une Kitchenette moderne où règne en maître « le formica » qui fait contraste avec cette chambre attenante qu’elle ose appeler « Sa bonbonnière ». Cette pièce très colorée embaumait l’air ambiant d’un curieux parfum, très féminin, qu’il apprécie beaucoup. Sur sa droite, un divan-lit encastré dans un meuble ravissant retient son attention. « Le cosy ».



Sur l’étagère, trône un cadre désuet, le portrait d’une femme en « Noir et Blanc », Semble les dévisager sévèrement, coincée entre quelques livres éparpillés.


Elle évite d’allumer le transistor, et lui propose un 33 tours de son choix, qu’elle affectionne particulièrement. Un morceau de jazz du célèbre Duke Ellington.
Elle se déchausse, et pieds nus, pendant de nombreuses minutes, lui fait une démonstration de danse de jazz digne des boites à la mode de la rue de la Huchette.


C’est l’extase ! Un véritable Ravissement.


Sa jolie robe légère à fleurs met sa féminité en valeur, s’envolant sous l’effet de ses virevoltes, laisse découvrir de jolies jambes de couleurs blanches immaculées. Il est admiratif devant tant de charmes qui éveillent en lui, désirs et fantasmes. La gestuelle de cette femme empreinte de sensualité, provoque en lui, une satisfaction érotique intense, qu’il a du mal à contenir. Son cœur palpite, il respire déjà le bonheur.


La fin du jour achevée, ils doivent songer à s’unir plus intimement, afin que leurs cœurs puissent s’embraser dans un doux ravissement. Il l’aide du mieux qu’il le peut à se dévêtir. Mais un frein assez troublant, la retient. Il sait par expérience qu’il faut laisser au temps, prendre son temps. Insensiblement ils s’allongent l’un près de l’autre sur le lit, mais, curieusement au cours de cette nuit, certaines caresses, pas toutes heureusement… Lui sont interdites.



Il sait que des « Oui » veulent dire « Oui »
Mais, que certains « Non » veulent aussi dire « Oui ».
Il sait surtout que des « Non » veulent aussi dire aussi « Non ».


La nuit se déroule sans que rien… Rien ne se passe, malgré ses audaces juvéniles.


Au petit matin, le jour n’ayant pas encore montré, même timidement le bout de son nez, sans faire de bruit, il se lève, s’habille dans la plus grande discrétion. Il ne désire pas rester une minute de plus. Il lui semble dans l’obscurité, que sa compagne de nuit a les yeux clos. Il entend sa respiration saccadée. Il s’apprête à quitter la pièce discrètement, quand la jeune femme se redresse soudainement sur sa couche, arrive dans son dos, le ceinturant fermement de ses bras.



« Je t’en prie… Ne te retourne pas… Surtout Pas »
Je dois te faire une confidence, très difficile à exprimer
Voilà, j’ai une liaison intime avec une femme plus âgée,
Celle qui est sur le cosy qui semble nous regarder sévèrement
Mais, si toute ma famille venait à apprendre mes égarements,
Ce serait pour moi tragique, dramatique et désespérant.


Ecœuré d’avoir été utilisé comme un objet,
L’homme soudain très crispé essaie de se débarrasser
De cette jeune femme qui le maintien avec toute son énergie.
C’est pour donner le change à sa famille, qu’elle a utilisé cette perfidie.


« Pars, Je t’en prie ! Sans te retourner »
Ne plus voir ton regard réprobateur, et surtout pars sans regrets.
Sans le savoir, à ton insu, tu as contribué à me préserver
Du déshonneur familial, et comme pour le rassurer
« J’aurais toujours pour toi, une petite pensée »


Est-ce une « Fiction » malicieusement inventée,
Ou une déplorable Réalité âgée d’une soixantaine d’années
Ce récit, n’appartient plus désormais au narrateur
Mais appartient à vous tous, Chers lecteurs.


Kyrice

  jb
JVK

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
25 avril 2013
Dernière connexion
7 août 2017
  Publié: 11 sept 2013 à 08:40 Citer     Aller en bas de page

Oh, merci, ton histoire est si bien écrite qu'on a envies de lire la suite, et la suite...
Magnifique cadeau pour nous lecteurs

JVK

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 11 sept 2013 à 11:40 Citer     Aller en bas de page



Comme dit JVK, c'est très bien écrit!!!
Mais je plains l'homme qui s'est retrouvé dans une situation embarrassante!
Ce n'est pas très honnête tout cela de la part de cette femme vis à vis de sa famille et de l'homme rencontré...
Vivement ce soir que je retrouve mon amoureux!!!! )


Amitiés sincères

Sybilla


  Le rêve est le poumon de ma vie
Lullaby


Carpe Diem
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
970 commentaires
Membre depuis
31 mai 2012
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 11 sept 2013 à 16:57 Citer     Aller en bas de page

Jac, Mon ami de plume ....

La suite ... alors je veux connaître la suite .... vite vite ...
J'ai adoré ma lecture et j'ai vraiment envie de connaître la suite de cette histoire ...

Merci de ce partage ...
A très vite

Amitiés

Lullaby

  Lullaby
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 12 sept 2013 à 14:37 Citer     Aller en bas de page


JVK
Sybilla
Lulla


Chères amies internautes et poètesses

Recevoir un petit "comment" est toujours pour moi, un réel plaisir.
Certaines de vous vont être certainement déçues, mais il n'y aura pas de suite à ce récit.


Heureusement, que ces moments troubles sont désormais terminés.
Certaines femmes n’hésitaient pas à cette époque à se marier,
En échange d’un « statut social » assuré,
Quitte à vivre dans le mensonge, leur vie durant
Laissant leurs maris dans le désarroi, et l’abattement.


Merci à vous toutes

jac

  jb
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 13 sept 2013 à 02:57 Citer     Aller en bas de page

Bravo
J'admire ta facilité à raconter des récits de voyage ou des nouvelles..
...d'un autre temps ?
Je n'en suis pas aussi sûre que toi...
Amicalement

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 13 sept 2013 à 08:41 Citer     Aller en bas de page


Oui Sido

Ces confidences d'hier peuvent aussi être celles d'aujourd'hui


Face à sa famille, et au déshonneur, cette jeune femme est contrainte de « baigner dans le mensonge » si elle veut suivre le chemin amoureux qu’elle s’est choisie, et ne peut malheureusement, que continuer à mentir, attendant des jours meilleurs. L’opinion publique de cette époque, il faut le savoir était impitoyable.


Amicalement
jac

  jb
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
15 septembre 2019
  Publié: 8 nov 2013 à 15:32 Citer     Aller en bas de page

J'ai envie de dire : c'est dur autant pour lui que pour elle; la relation est dès le départ très ambiguë... Je ne saurais quoi dire d'autre, si ce n'est que je les plains tous les deux...


Cette histoire, vraie ou pas, est bien racontée, je trouve. A l'oral, elle ferait aussi son effet...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 10 nov 2013 à 04:46 Citer     Aller en bas de page

Luna

Merci pour tes compliments. Je vais te faire une confidence, ce récit, que j'aurais paraît-il bien raconté, est une histoire vécue. Voilà....

Amicalement et encore une fois merci d'être venue me lire.
jac

  jb
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22276 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 février
  Publié: 10 nov 2013 à 05:39 Citer     Aller en bas de page

Ah ! Cher KYRICE, tu nous entraînes chaque fois dans des histoires passionnantes et mystérieuses.
J'ai suivi avec attention ce récit, c'est toujours écrit d'une façon qui retient notre attention du fait que ce soit passionnant, la suite de l'histoire, je pense que chacun de nous la continuera et l'imaginera à sa façon.
Merci pour tout ce que tu nous apportes de surprenant chaque fois.
Bises amicales ODE 31 - 17
A bientôt

  OM
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 10 nov 2013 à 09:55 Citer     Aller en bas de page


Chère Ode

Je suis toujours surpris de ta fidélité.
Je suis confus car je lis énormément de poèmes mais je n'envoie pas beaucoup de commentaires

Un grand merci à toi
jac

  jb
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1078
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

L’abeille et la raison (sonnet) (Autres)
Auteur : lastexit
Un temps fragile (Autres)
Auteur : Xenia
Soleil d'hiver...( Rondel ) (Tristes)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Le lac de la Martine par Aude Doiderose et Ishtar (Collectifs)
Auteur : Adamantine
Hasard ou Baraka, protège Moi (Autres)
Auteur : KYRICE
Elle, mon île (Autres)
Auteur : Rousselaure
Espoirs enfouis... (Tristes)
Auteur : bekrimation
Mes châteaux de sable (Autres)
Auteur : RiagalenArtem
(Poèmes par thèmes)
Auteur :
L'inventaire... (Tristes)
Auteur : RiagalenArtem
Whisky - Vers Cassés et Laversill (Collectifs)
Auteur : Adamantine
La barque, la dame et le tableau (Autres)
Auteur : Rousselaure
Du bleu, bon dieu ! (Autres)
Auteur : Jeanne
Vieux proverbe breton (Loufoques)
Auteur : Didier

 

 
Cette page a été générée en [0,0796] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.