Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 93
Invisible : 0
Total : 96
· Flora Lynn · Aude Doiderose · Naej
13164 membres inscrits

Montréal: 20 août 10:57:01
Paris: 20 août 16:57:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Sur le chemin de ma vie…. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 23 sept 2013 à 08:38
Modifié:  28 sept 2013 à 11:39 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Sur le chemin de ma vie…..


Sur le chemin de ma vie, le vent ne me porte plus,
Même en battant des ailes le sol me fixe, je suis repu.
Mon corps bien vieillissant hésite de reprendre son envol,
Il craint de braver le réel, les excès, le ras-le-bol.

Mes points de repères s’évaporent un à un sans retour.
Je me sens bien perdu dans ce nouveau monde sans détours,
Où seule la folie guide les débats, les croyances et la haine.
On dénonce son voisin pour ses idées, ou parce qu’il gêne.

On baigne dans le fatalisme d’accepter de disparaître.
L’amnésie voulue de notre histoire ne fait rien renaître,
Les exemples de génocides d’hier sont d’un autre monde,
Quand on n’a pas connu ou bien vu on refuse l’immonde.

Les centaines de tués quotidiens colorent nos écrans plats,
Ils s’invitent à l’apéro, accompagnent nos fades repas.
La mort cohabite avec les rires froids de l’inconscience,
L’homme ne pense plus, il vit et baigne dans la lente déficience.

Demain il fera jour, c’est la triste réponse de l’homme in,
Humain formaté à l’école comme l’objet en usine,
Seules les formes et l’apparence en déterminent l’importance.
L’avenir est un moment de plus, pourquoi perdre patience !!!...


Alweg

21/09/2013

  alweg
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15480 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
20 août
  Publié: 23 sept 2013 à 08:49
Modifié:  23 sept 2013 à 08:49 par Alponse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

"Les centaines de tués quotidiens colorent nos écrans plats,
Ils s’invitent à l’apéro, accompagnent nos fades repas.
La mort cohabite avec les rires froids de l’inconscience,
L’homme ne pense plus, il vit et baigne dans la lente déficience."...

C'est criant d'une triste, si triste réalité....

Alex

 
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
4559 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
26 mai 2015
  Publié: 23 sept 2013 à 09:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de alweg

Les centaines de tués quotidiens colorent nos écrans plats,
Ils s’invitent à l’apéro, accompagnent nos fades repas.
La mort cohabite avec les rires froids de l’inconscience,
L’homme ne pense plus, il vit et baigne dans la lente déficience.

Demain il fera jour, c’est la triste réponse de l’homme in,
Humain formaté à l’école comme l’objet en usine,
Seules les formes et l’apparence en déterminent l’importance.
L’avenir est un moment de plus, pourquoi perdre patience !!!!…….



De très beaux mots pour une si triste réalité... J'ai aimé lire ton cri Robert...

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 23 sept 2013 à 10:02 Citer     Aller en bas de page

Sans vouloir prendre possession de ton écrit, rien qu'au titre, je me rends curieux... J'ai déjà écrit sur les chemins de ma vie...Un texte de sept pages, mais je t'assure ce n'est pas l'histoire des 40 kilomètres qui nous avaient été donné lors de mon service militaire...

Allez, je vais prendre ton chemin, peut-être nous nous y croiserons...

Humain formaté à l’école comme l’objet en usine,
Seules les formes et l’apparence en déterminent l’importance.
L’avenir est un moment de plus, pourquoi perdre patience !!!!…….

Tout aussi pertinent strophe pas strophe, je choisirai ces vers... L'idée me vient de vouloir écrire sur la notion de "L'homme formaté"... Comme quoi dans un écrit rien n'est inutile...

Robert

Kiwi

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15528 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 août
  Publié: 23 sept 2013 à 12:03 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup tes textes qui dépassent la poésie, engagé surtout envers la société actuelle qui banalisent les tragédies quotidiennes
bravo

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 23 sept 2013 à 14:03
Modifié:  24 sept 2013 à 11:53 par alweg
Citer     Aller en bas de page

Merci Alex d'être toujours là, avec tes mots et ta gentillesse. La réalité est triste comme tu dis....Sincères Amitiés.

Anna je te salue, merci pour ta visite, ton message me réconforte dans ma réflexion, le temps semble court et long à la fois. Je voudrai que toute cette violence folle s'arrête. Sincères Amitiés.

Salut Chris, les chemins en "rangers", j'ai connu aussi, ils avaient l'avantage que notre souci se reportait sur nos pieds "ampoulés". J'espère aussi que nos chemins se croiseront, nous le "formatage" n'est pas notre tasse, seul le verre de l'amitié est important. Merci Chris pour ton amitié.

Mido, je suis très touché par ton avis. Je ne suis pas engagé, mais plutôt déçu par cette montée en puissance de la folie de l'homme. J'ai pendant 25 ans bourlingué à essayer de faire régner la paix, le résultat me désole. Amitié.

  alweg
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
3939 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
7 août
  Publié: 24 sept 2013 à 05:57
Modifié:  24 sept 2013 à 06:03 par ballandine
Citer     Aller en bas de page



Une plume superbe qui sait dire et mobiliser l'attention sur son époque.....
Les strophes s'enchainent avec une justesse d'analyse, de sentis...tout à fait convaincante et même bouleversante.....

Et la sagesse finale n'est pas banalE et interroge....

" L’avenir est un moment de plus, pourquoi perdre patience !!!!…….? "

Faut-il agir,réagir ou se laisser porter par ces ondes de l'histoire qui annihilent la pertinence de notre oeuvre de vie sur terre...? Vaste question
et cette réponse reste "très justement" interrogative..
.....Donnant libre choix à nos intentions de vie...

Bravo ! mille fois bravo !...Qelles qualités , cette plume, ces pensées....

ye.

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
440 poèmes Liste
8571 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
20 août
  Publié: 24 sept 2013 à 06:58 Citer     Aller en bas de page

Un poème bien touchant sur des sujets qui me sont chers (4è strophe).
Une triste réalité, l'homme est certainement assez bête pour voir combien de sous il a en poche pour s'offrir le dernier Iphone.

Catherine

 
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 26 sept 2013 à 17:25 Citer     Aller en bas de page

Merci Ballandine pour ces mots, je suis ému par tant de compliments.

Sincères Amitiés.

Robert

  alweg
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
18 août
  Publié: 26 sept 2013 à 17:29 Citer     Aller en bas de page

Merci Catherine pour cette gentille visite. L'homme est bête comme tu dis, et depuis la nuit des temps.....

Sincères Amitiés

Robert.

  alweg
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1383
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0475] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.