Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 23
13134 membres inscrits

Montréal: 22 févr 03:36:48
Paris: 22 févr 09:36:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Glock n' roll Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
12 février
  Publié: 5 nov 2013 à 11:05
Modifié:  6 nov 2013 à 11:19 par Bombadil
Citer     Aller en bas de page

Ce gros con de Paco
avec sa moustache qui chatouille le ventre de la gamine
suivant la ligne
en lisant son prénom
sur son permis de conduire tout froissé
et qui lui fabrique un endroit
où elle pourra planquer sa honte
quelque part entre ses cuisses,

Mary qui regarde par la fenêtre
sa crête bleue comme un gyrophare
dans le halo du réverbère
elle essaye de pleurer
mais ça la fait rire
et son pied entièrement tatoué
dans le sang de son ventre
pataugeant sur la moquette
un sacré canard avec des orteils dans le bec
qui coule dans sa chaussette toute mouillée

Morgan est dans la cuisine
à table
avec les deux frangines
il a deux idées derrière la tête
et elles deux têtes de planeur
des nuages plein la soute
et de jolis seins qu'il serait stupide de nier

Franck est parti en claquant la porte
mais sans vraiment la fermer
il a toujours été comme ça
soupe au lait
mais c'est lui qui a les clés de nous
et il s'y connaît en cerf-volant
et il a un caducée dessiné
sur le verre fumé de ses lunettes de lune
bref, il est cool
quand il claque pas les portes

et c'est bientôt la fin de la tournée.

moi ?
c'est Démetrius Von-lukner
c'est vrai
je me suis pas présenté
je chante pour cette bande de dingue
mon cirque gothique
ma mégalopole hantée
ma cornemuse pleine de dollars
mes chiens drogués
et ce soir
à l'heure ou j'enfile mes bras brûlants
dans les manches de ma chemise adéquate
2h35 du matin en un autre lieu
soit l'heure quelconque de quoi
dans un lieu de quelque chose
et pendant que la limousine se gare
avec chauffeur à la clé
je pose une tonne de mon amour
sur le mot "hélas"
mais la "balance" ne penchera pas de mon côté...

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
12 février
  Publié: 6 nov 2013 à 13:48 Citer     Aller en bas de page

C'est un joli résumé que vous me proposez là, lucide et sans fioriture.

Bonne journée a vous

mandrinmodern

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
12 février
  Publié: 7 nov 2013 à 11:23 Citer     Aller en bas de page

Je me suis pas fait chier, j'ai dis ce qui me passait par la tête, et c'était ce tramway.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 528
Réponses: 2
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0217] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.