Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 28
· Avraham
13220 membres inscrits

Montréal: 23 nov 17:01:30
Paris: 23 nov 23:01:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Mourir d'amour pour toi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 6 juin 2008 à 09:28 Citer     Aller en bas de page




Mourir d'amour pour toi

J'aurais donné ma vie pour nous,
J'aurais tout fait pour te garder
Et je me retrouve à genoux
Sous un poids trop lourd à porter.

Me faut-il dire "elle" ou "plusieurs" ?
Une seule avouée suffit.
Est perdu tout sens à ma vie,
Ton amour n'était donc qu'un leurre.

J'aurais tout fait pour nous guérir,
J'aurais pris le temps qu'il fallait.
Mais tu n'as pas su t'arrêter,
Il te fallait un "tout de suite".

Vais-je guérir de ces maux-là ?
Y a-t-il remède à l'amour ?
Nous est donc fini pour toujours.
Pourtant, je ne l'accepte pas.

J'aurais franchi quelconque obstacle
Pour aller effleurer ton coeur
Et j'aurais sacrifié mes heures
Afin de consoler ton âme.

Aujourd'hui, comment marcher seule ?
De ta main mon coeur est détruit.
J'en ai semé tous les débris
Au creux de toi et je suis veuve.

Je suis veuve de notre amour,
Veuve des joies qu'on partageait.
Je suis veuve de tes mots doux,
Mon âme est comme inhabitée.
Je suis veuve de ta présence,
Ton oreiller n'est plus froissé.
Ta voix est devenue silence,
Seule en mes draps, je suis glacée.

Je suis veuve de tes tendresses
Et mes lèvres sont assoiffées.
Mes yeux sur tes clichés se perdent.
Sans toi, le temps est à tuer.
Je suis veuve de tes "Je t'aime",
J'ai peur, je me sens sans défense.
Je suis veuve de tes caresses
Qui apaisaient mon existence.

Je suis veuve de ces pensées
Que tu laissais à mon réveil.
Un grand vide s'est installé.
Sans toi, demain n'est plus le même.
Je suis veuve de ton parfum
Qui embaumait l'appartement
Et j'en cherche une trace, en vain
Sur tes derniers vêtements.

Je suis veuve de ton regard
Où j'allais chercher le soleil.
Mes nuits maintenant sont si noires,
La terreur guette mes sommeils.
Je suis veuve de ton sourire
Qui abreuvait toutes mes joies.
Je m'éteins, j'ai le mal de toi,
S'accroît mon envie de mourir.

J'aurais combattu nos misères
Si tu nous accordais la chance
D'enterrer la hache de guerre
Et de nous offrir renaissance.

Mais qu'a-t-elle donc de plus que moi ?
Quel est le manque dont tu souffrais ?
En moi retentit un "Pourquoi ?".
Pourrai-je, un jour, te pardonner ?

J'aurais frôlé un bout de ciel
Pour t'amener un paradis
Et j'aurais pu briser mes ailes
Afin de te sauver la vie.

Qui va répondre à mes questions
Et mon âme raccommoder ?
Tu prétends encore m'aimer,
Quelle pâle contrefaçon !

J'aurais puisé au fond de moi
Pour créer nos graines-bonheur
Mais tu as semé après toi
Ce roncier, source de mes pleurs.

Comment croire en ces lendemains ?
Veuve, je le serai toujours...
Mon coeur sans nous est orphelin.
Pour toi, je suis morte d'amour...

Le 6 Juin 2008

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23541 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 6 juin 2008 à 12:43 Citer     Aller en bas de page

quand l'amour devient souffrance cela fait très très mal

merci pour ce très bon moment de lecture

toutes mes amitiés

james

  Membre de la Société des poètes Français.
lombre de ma vie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
9 commentaires
Membre depuis
5 juin 2008
Dernière connexion
1er février 2011
  Publié: 6 juin 2008 à 16:57 Citer     Aller en bas de page

sa ma fais vraiment mâle aux coeur
quand l'amour ce sentiment noble deviens ainsi violant c vraiment très triste
comme je dis tjrs
fou jamais faire confiance aux femmes sur tt si elle est belle

 
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 8 juin 2008 à 16:01 Citer     Aller en bas de page

demon,
Merci de ton passage. Je suis ravie que tu ais apprécié.
Un mal d'amour douloureux en effet... Bisous

James,
Merci à toi pour tes mots. Avec l'amour parfois l'âme meurt...
Mes amitiés, bises

lombre de ma vie,
J'espère que ton coeur souffre moins à présent. Il est vrai que ce sentiment est douloureux quand l'être aimé nous quitte et laisse ce vide en et autour de nous.
Je ne ferai pas de généralités pour autant...
Amitiés

Merci à tous

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 18 juin 2008 à 08:29 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Dominique de tes passages et mots qui me touchent.

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 20 juin 2008 à 06:21 Citer     Aller en bas de page

Je vais aller lire ton texte alors. Je te remercie beaucoup.
Gros bisous

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 20723
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0301] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.