Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 313
Invisible : 0
Total : 313
12945 membres inscrits

Montréal: 20 nov 23:23:58
Paris: 21 nov 05:23:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Novembre 2017) Longue est la Nuit :: Loreeda. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Firjol

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
480 commentaires
Membre depuis
23 mars
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 06:03
Modifié:  11 nov à 13:03 par Firjol
Citer     Aller en bas de page

-Loreeda.

-Il avait marché pendant plus de deux heures, pour la voir,
Dans ce froid glacial à moins quinze degrés,
Un bouquet de chardons à la main, un soir,
Arrivé devant la porte grillagée, grinçante, qu'il ouvrit pour entrer.

-A peine franchie la grille, il se retrouva dans un cimetière,
Il a du mal a dissimuler le lieu avec cette brume, mais au loin,
Une biche l'observe immobile, mystère,
Elle s'éloigne en sautant à la vue de l'humain.

-Il s'assoit un instant sur la tombe d'un soldat hongrois, mort à vingt-trois ans,
En mille neuf cent seize, il regarda sa photo, habillé en militaire,
Peut-être mort sur les champs de bataille, de l'ennemi mitraillant,
Et n'a pu éviter les balles doum doum, tué dans le dos, atroce guerre.

-C'est là qu'elle lui a dit de l'attendre, avec patience,
Il ne sait pas où elle habite, ne sait rien de sa vie,
Un hibou hulule sur une branche, yeux perçants,
L'animal dans son domaine, longue est la nuit.

-Deux mains viennent cacher ses yeux, douceur,
Il sourit, elle est derrière lui, entend sa voix cristalline,
Lui le moujik, en habit de fête, le noceur,
Il se retourne et elle est là, nue sous une capeline.

-Sans se parler ils se prennent la main, ils marchent dans ce labyrinthe,
Au détour des sépultures, elle met sa tête sur son épaule,
La biche réapparaît regarde ce couple sans fard, en chemin,
La neige commence à tomber, blancheur sur le sol.

-Ils s'arrêtent, leurs mains se desserrent, elle le regarde, une larme,
Coule sur sa joue, elle s'éloigne et elle disparaît, laissant ses traces de pas,
Il jette le bouquet de chardons sur le sol, un dernier regard,
Trois mots susurrés sortent de sa bouche: à demain Loreeda.

 
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
576 poèmes Liste
3374 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 07:35 Citer     Aller en bas de page

Texte rempli de sensibilité

 
Firjol

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
480 commentaires
Membre depuis
23 mars
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 08:00
Modifié:  11 nov à 08:00 par Firjol
Citer     Aller en bas de page

Merci ODIN d'avoir apprécié ce texte.
Amicalement.

 
PA... Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
793 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2016
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 08:04 Citer     Aller en bas de page

Salutation Firjol

Une histoire, un mystère, une sensibilité en attente
Trop courte est cette lecture appréciée

Merci pour le partage


PA...

 
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
2233 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 12:20 Citer     Aller en bas de page

Plein d'émotion...
Merci Firjol .

Jiçé

 
Firjol

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
480 commentaires
Membre depuis
23 mars
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Touché...
Merci PA...pour ce gentil commentaire et pour le compliment à propos de ce texte (trop court), peut-être "un rajout par la suite"...
Amicalement...

 
Firjol

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
480 commentaires
Membre depuis
23 mars
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 11 nov à 12:55 Citer     Aller en bas de page

C'est moi qui te remercie Drôle d'oiseau d'être passé sur ma page et d'avoir commenté ce poème.
Amicalement...

 
Maschoune

Modératrice
Impossible d'afficher l'image
Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
160 poèmes Liste
8220 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 12 nov à 02:51 Citer     Aller en bas de page

Jolie lecture

Merci à toi

  ISABELLE
Firjol

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
480 commentaires
Membre depuis
23 mars
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 12 nov à 03:06 Citer     Aller en bas de page

Merci Maschoune pour ta visite et pour ton commentaire..
Amicalement.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 194
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0231] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.