Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 310
Invisible : 0
Total : 310
12998 membres inscrits

Montréal: 21 juin 00:14:54
Paris: 21 juin 06:14:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le poète Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
nejilesama


Parola volent et scribta rarent
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
107 commentaires
Membre depuis
16 mai 2013
Dernière connexion
5 octobre 2016
  Publié: 7 févr 2014 à 18:24
Modifié:  9 févr 2014 à 05:22 par Bombadil
Citer     Aller en bas de page

Il est toujours là, affalé sur son pupitre.
Griffonnant ça et là ses rires et ses larmes,
S'inspirant de la pluie battante sur la vitre,
Se régalant des odeurs, des vues et des charmes.


Seul entre ces murs froids et rongés par le temps,
Bercé par l'ode d'une boîte à musique,
Il brûle aux éclats la vie dans ses battements
Habillée de parures de théâtre antique.


Et quand rien ne transcende le cours des idées,
Si la rime est pauvre et l'engouement au déclin,
Il peut s'égarer dans des rêves de fumée,
Se perdre dans des mondes sans en voir la fin


Mais à chaque matin s'éteint la douce flamme
Et la magie s'étrangle du baiser d'Hélios.

Les autres ne lui voleront jamais son âme
Car il traînera ses pieds jusque dans la fosse.

  il ne suffit pas de lire, il faut comprendre ce que l'on lit
SienKieWicz
Impossible d'afficher l'image
♪ ♫ ♭
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
81 poèmes Liste
2455 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 7 févr 2014 à 20:39 Citer     Aller en bas de page

Très crédible sur le poète qui porte les marques de la flagellation. Épinal en perd son image.

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
27 janvier 2017
  Publié: 8 févr 2014 à 00:10 Citer     Aller en bas de page

Ah lallaaaaaaaaaaaaaaala ah le poète, solitaire, maudit, traînant sa mélancolie comme un bagnard son boulet..................

J'aime beaucoup le double sens du dernier vers:
''Car il traînera ses pieds jusque dans la fosse''.

Pour redonner un peu de baume au coeur des poètes, qu'ils se réconfortent en sachant, qu'une fois dans la fosse, les vers s'occuperont bien de leurs pieds


Amicalement
JC

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
13857 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 juin
  Publié: 8 févr 2014 à 09:28 Citer     Aller en bas de page

je suis ravi de te lire de nouveau
très bel écrit

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
4336 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 8 févr 2014 à 10:27 Citer     Aller en bas de page


Yvon

  YD
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
388 poèmes Liste
20464 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 juin
  Publié: 8 févr 2014 à 12:55 Citer     Aller en bas de page

Un bel écrit
J'ai apprécié, merci.
J'ai aimé la dernière phrase
" Car il traînera ses pieds jusque dans la fosse "
Je répondrai à RIMARIEN...Sceptique ?
Et pour lui répondre par un jeu de mots, un écrit " compost " dans son coeur
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
nejilesama


Parola volent et scribta rarent
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
107 commentaires
Membre depuis
16 mai 2013
Dernière connexion
5 octobre 2016
  Publié: 8 févr 2014 à 17:06 Citer     Aller en bas de page

A tous > merci pour vos commentaires je les ai beaucoup apprécié ! Je prendrais mon temps pour vous lire

A Mido ben > oui je suis de retour merci de m'avoir lu !

  il ne suffit pas de lire, il faut comprendre ce que l'on lit
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
7 janvier
  Publié: 9 févr 2014 à 14:36 Citer     Aller en bas de page

Très beau texte, l'image est bien exprimée.
D'un autre côté, ça peut accrocher une oreille un peu trop classique sur la forme. Mais merci surtout, car j'ai bien apprécié ma lecture.

 
nejilesama


Parola volent et scribta rarent
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
107 commentaires
Membre depuis
16 mai 2013
Dernière connexion
5 octobre 2016
  Publié: 9 févr 2014 à 15:43 Citer     Aller en bas de page

J'apprécie d'autant plus votre critique car il s'y trouve un point négatif ! Je vous remercie pour vos dires, car ils me donneront la force de travailler plus dur !

Amicalement, Neji....

  il ne suffit pas de lire, il faut comprendre ce que l'on lit
Joey


Ce ne sont pas les choses qui nous troublent, mais nos opinions (Epictète)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
1421 commentaires
Membre depuis
19 février 2007
Dernière connexion
7 janvier
  Publié: 10 févr 2014 à 02:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de nejilesama
J'apprécie d'autant plus votre critique car il s'y trouve un point négatif ! Je vous remercie pour vos dires, car ils me donneront la force de travailler plus dur !

Amicalement, Neji....



Il fut un temps il y avait un "traité de prosodie par Gilles Sorgel", qui "trainait" sur internet, il m'a été très utile. Peut etre qu'il vous aidera aussi.

 
nejilesama


Parola volent et scribta rarent
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
107 commentaires
Membre depuis
16 mai 2013
Dernière connexion
5 octobre 2016
  Publié: 17 févr 2014 à 18:14 Citer     Aller en bas de page

Merci de votre conseil j'irai jeter un oeil

  il ne suffit pas de lire, il faut comprendre ce que l'on lit
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1199
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Appel . . . à (Amour)
Auteur : Pascal
Demain et après (Poèmes par thèmes)
Auteur : Galatea belga
J'ai passé un bel été (Autres)
Auteur : Sidonie
Maintenant ? (Poèmes par thèmes)
Auteur : Jean-Claude Glissant
Heures du soir (Autres)
Auteur : In Poésie
Je vous souhaite une excellente Année . . . (Acrostiches)
Auteur : Pascal
L'armoire de Mamy (Amour)
Auteur : ballandine
Sur les quais (film d'elia Kazan) (Poèmes par thèmes)
Auteur : QUOIQOUIJE
Une bien tendre mélodie (quatrains) (Autres)
Auteur : josette
De L'autre Coté de la Rue (Amour)
Auteur : KYRICE
Démarche en canard (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Ta Beauté (repost) Journée de la femme 2014 (Autres)
Auteur : KYRICE
Un crayon de soleil (Tristes)
Auteur : Aude Doiderose
Le grand cirque (Autres)
Auteur : Poésidon

 

 
Cette page a été générée en [0,0503] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.