Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 34
· ode3117 · Room H7 · Jean-Claude Glissant · Cidnos
13014 membres inscrits

Montréal: 18 oct 10:13:58
Paris: 18 oct 16:13:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (janvier 2018) : "Par ici la galette" :: Rencontre à Bethléem Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
713 poèmes Liste
21301 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 8 jan à 04:30 Citer     Aller en bas de page




Ayant tété sa mère aux yeux cernés d’azur
Couché auprès du bœuf, le Divin Nourrisson
Fit un rot adorable, il était polisson
Mais souffrant de ses dents, pleurait outre mesure.

Ses parents au chômage et contraints à l’exil
Politique avaient fui Hérode le tyran
Et les voilà, berçant Jésus sous les hi-han
D’un âne qui, près d’eux, avait trouvé asile.

Du fond de l’horizon, de grands rois étrangers
Renseignés par des anges, poursuivaient une étoile
Qui, après un périple, les conduisit pile-poil
À Bethléem. Ils dirent : « On veut pas déranger

« Nous venons de très loin et nous sommes vannés
Moi, Melchior et mes potes : Gaspard et Balthazar
Et l’on se demandait si, des fois, par hasard,
Ce serait pas Messi, ce joli nouveau-né ? »

La vierge consternée haussa les yeux au ciel
Ils cherchaient l’argentin ! Mais quand soudain Melchior
Lui tendit des présents, elle vit un ballon d’or
Un berlingot de Mir et des bâtons d’encens…

Elle ne détrompa point ces riches supporters :
L’or lui serait autant utile qu’agréable,
L’encens pourrait masquer les odeurs de l’étable,
Le Mir lui permettrait de nettoyer par terre.

Joseph se hâte donc de changer de toilette
Et d’aller prestement abreuver les chameaux.
Tandis que les émirs adorent son marmot
Marie pense à part elle : « Par ici la galette ! ».


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
136 poèmes Liste
3394 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
12 octobre
  Publié: 8 jan à 05:15 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Avec toi, Aude on peut rire de tout...
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
713 poèmes Liste
21301 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 8 jan à 06:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Louis
Bonjour,
Avec toi, Aude on peut rire de tout...
jlouis



Oui enfin je l'espère
Merci jlouis

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
187 poèmes Liste
9920 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 8 jan à 08:00 Citer     Aller en bas de page

C'est juste trop drôle Aude

J'adore !!!

  ISABELLE
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
713 poèmes Liste
21301 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 8 jan à 09:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
C'est juste trop drôle Aude

J'adore !!!




J'en suis ravie ! C'est le mercato des origines.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
402 poèmes Liste
12219 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 8 jan à 12:51 Citer     Aller en bas de page

Tu devrais écrire : ton nouveau test amant. Je crois que ça ferait fureur.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
713 poèmes Liste
21301 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 8 jan à 13:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Tu devrais écrire : ton nouveau test amant. Je crois que ça ferait fureur.



L'évangile selon Saint Yorre, j'adore !

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
616 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 8 jan à 17:43 Citer     Aller en bas de page

J'ai ri à la lecture de ton poème et rigolé en lisant les commentaires : Aude, Adamantine, Maschoune, qu'elle équipe en Cène !

Merci bien !

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
4206 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 8 jan à 18:57 Citer     Aller en bas de page

Et c'est depuis ces temps mémoriaux qu'on tire la galette des rois mages hic non !

Ah non , ça fait un effet bœuf

 
De Margotin


savoir bien faire!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
2296 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 8 jan à 19:05
Modifié:  8 jan à 19:06 par De Margotin
Citer     Aller en bas de page

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
245 poèmes Liste
16053 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 10 jan à 05:49 Citer     Aller en bas de page

T es une femme surprenante Aude, mais cela tu le sais déjà

je t'embrasse et te présente mes meilleurs voeux de belle et heureuse année

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
980 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 11 jan à 07:33 Citer     Aller en bas de page

Merci de me divertir chère amie. Du bonheur par chez vous en 2018. Bisous. Daniel

  Daniel
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
713 poèmes Liste
21301 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 12 jan à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ali
J'ai ri à la lecture de ton poème et rigolé en lisant les commentaires : Aude, Adamantine, Maschoune, qu'elle équipe en Cène !

Merci bien !



La Sainte Trinité en somme.
Merci Ali !

Citation de Quoiqoouije
Et c'est depuis ces temps mémoriaux qu'on tire la galette des rois mages hic non !

Ah non , ça fait un effet bœuf



C'est âne pas croire !

Merci

Citation de De Margotin





Citation de Guid'Ô
T es une femme surprenante Aude, mais cela tu le sais déjà

je t'embrasse et te présente mes meilleurs voeux de belle et heureuse année

des



À toi aussi une excellente année

Citation de Pirate 24
Merci de me divertir chère amie. Du bonheur par chez vous en 2018. Bisous. Daniel



Je suis ravie de t'avoir diverti, bonne année également Daniel.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 15 jan à 00:19 Citer     Aller en bas de page

Je ne dirais qu'une chose : Ha ha ha ! tout en m'inclinant bassement sur le zboub du pitchoun (comme les Rois Mage l'ont fait, selon la peinture classique) et devant le traitement hilarant, et maîtrisé, que tu en as fait.



Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
713 poèmes Liste
21301 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 15 jan à 04:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de In Poésie
Je ne dirais qu'une chose : Ha ha ha ! tout en m'inclinant bassement sur le zboub du pitchoun (comme les Rois Mage l'ont fait, selon la peinture classique) et devant le traitement hilarant, et maîtrisé, que tu en as fait.



Bizzz, JB




Merci JB. C'est une adaptation un tantinet iconoclaste

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 24 jan à 10:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose


... un tantinet....



M'en étais pas aperçu...

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 448
Réponses: 15
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0586] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.