Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 31
Invisible : 0
Total : 31
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 10:35:56
Paris: 20 sept 16:35:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Texto en papier. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 10 mars 2012 à 02:35
Modifié:  10 mars 2012 à 02:46 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Cage d'escaliers...
geôle des semelles adultères,
des parapluies inquiets,
de l'adolescente, enceinte d'une envie,
d'un mégot cerclé de rouge à lèvres
sous la boîte aux lettres
où sommeillent les mots
que je t'ai écrit...

Ton front s'accompagne
d'une mèche de tes cheveux,
trempée de pluie.

Tu cherches les clefs,
ton sac à main
est comme une gargouille en cuir
où la lune s'agenouille et glapit,
sur des couteaux ruisselant de nuit...

Tu ouvres la boite aux lettres,
et déchires l'enveloppe,
et regardes le morceau de viande
que j'ai mis à l'intérieur
et comme il palpite
tu montes jusqu'au troisième étage
en courant
et te jettes sur le lit.

Puis tu relis,
ce que j'ai voulu dire
et tu poses un baiser vivant
sur le sexe de mon âme,
sur la mélancolie,
sur les pierres et les ruines,
sur les souvenirs...

Et je te regarde t'endormir,
depuis le rêve que je me suis permis...

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7090 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
19 septembre
  Publié: 10 mars 2012 à 02:50
Modifié:  10 mars 2012 à 03:07 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

"Tu ouvres la boite aux lettres,
et déchires l'enveloppe,
et regardes le morceau de viande
que j'ai mis à l'intérieur"

jolie boucherie métaphorique.



  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
ecrinf
Impossible d'afficher l'image
Je me retourne encore et d'un regard d'envie Je contemple ces mots que je n'ai pas écrits
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
202 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
14 février 2011
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 10 mars 2012 à 03:32 Citer     Aller en bas de page

Alimentaire mon cher Watson.
Plaisanterie mise à part j'ai bien aimé cette poésie.

Amicalement

Patrick

 
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
470 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
17 août
  Publié: 10 mars 2012 à 06:00 Citer     Aller en bas de page

Et je te regarde t'endormir,
depuis le rêve que je me suis permis...



Beaucoup aimé! Belle chute

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 10 mars 2012 à 06:45 Citer     Aller en bas de page

Au rayon boucherie métaphorique,grosse promo sur les entrailles salées d'un paquet de chips !
Que nos phalanges profanent dans un crissement...

mandrinmodern

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 10 mars 2012 à 09:42 Citer     Aller en bas de page

Pire que les entrailles ... les mots du poète ... mais comme ils sont cuisinés avec talent ... je les dévore des yeux.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 10 mars 2012 à 16:55 Citer     Aller en bas de page

Une petite ballade dans mon immeuble cérébral.
En bon voisin,vous venez prendre de mes nouvelles;
rassurez vous,le bruit de scie n'était que le bruit de ma brosse a dent éléctrique et l'odeur de caoutchouc brulé ma barquette de lasagne dans le micro-onde.
A moins que je ne sois en train de butiner le facteur....

 
Balzak
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
1217 commentaires
Membre depuis
7 mars 2011
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 11 mars 2012 à 00:53 Citer     Aller en bas de page

Agréable lecture, merci à toi.

 
alweg Cet utilisateur est un membre privilège


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
1329 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
2 septembre
  Publié: 12 mars 2012 à 12:56 Citer     Aller en bas de page

très beau texte, moi qui suis au régime, j'ai apprécié ton poétique rosbif.

Amicalement

ALWEG

  alweg
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 13 mars 2012 à 09:41 Citer     Aller en bas de page

On n’a pas l’habitude de lire des poèmes, un peu extravaguant, tels que ceux que tu écris, mais il faut avouer qu’ils possèdent une certaine beauté expressive non commune, mais qui plait … un peu de surréalisme, un peu de dadaïsme … un peu de dérision à laquelle il n’est pas désagréable d’adhérer…

Bien à toi poète

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
400 poèmes Liste
1054 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 13 mars 2012 à 11:23 Citer     Aller en bas de page

oui,c'est vrai,ces textes possèdent quelques angles imprévus.
un peu comme une barrière de corail derrière le masque de plongée quand le barracuda sort sa tête et embrasse le cockpit
du scaphandrier en débranchant la bouteille d'oxygène avec un rire plein de bulles....
Ici,faut savoir nager vertical.
mais je ne doute pas de votre système de flottaison mentale....

mandrinmodern

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 981
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0437] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.