Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 45
· Tychilios
Équipe de gestion
· Lilania
13153 membres inscrits

Montréal: 8 déc 01:31:29
Paris: 8 déc 07:31:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: En m'oubliant... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 17 févr 2014 à 13:34
Modifié:  19 févr 2014 à 02:07 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Nom du site

J’essaye de vivre
sans le souligner
collant des gestes, attachant des pensées
à ce corps nu et en transformation

Je passe du crin
loin de mon coeur
mais frictionnant très bien
pour ressentir qu’encore j’existe
que je demeure entière
et j’orne de nouvelles habitudes
jours et saisons
avec l’espoir qu’enfin je vais aimer
ces ans de longue attente
de l’onde longue

sur la rive du Passer










La version originelle...


Dimenticando-mi…

Provo ad esistere
senza farci caso
pinzando gesti e allegando pensieri
a un corpo nudo in trasformazione

Ripasso il crine
lontano dal petto
frizionando bene
quasi per sentire che ancora esisto
e orno i giorni di nuove consuetudini
sperando poi di poter amare
questi nuovi anni fatti di attesa
della grande onda
sulla riva del Passare.








  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
8737 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 17 févr 2014 à 14:25 Citer     Aller en bas de page

A force de frottement à tout crin, tu vas changer de peau et muer.
Essaie le hammam, c'est plus doux.

Bises,
Catherine

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 octobre
  Publié: 17 févr 2014 à 14:29 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Galatéa,

Un petit coucou sur ta poésie que j'aime beaucoup lire, une encre que j'aime pour ses images qui défilent à chaque vers !
Aujourd'hui, une sortie dans ton pays sur Beauraing ... le sud de la Belgique..

Bisous James

  Membre de la Société des poètes Français.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 17 févr 2014 à 15:23
Modifié:  17 févr 2014 à 15:25 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
A force de frottement à tout crin, tu vas changer de peau et muer.
Essaie le hammam, c'est plus doux.

Bises,
Catherine



Ma peau est maintenant resplendissante



Citation de
Bonsoir Galatéa,

Un petit coucou sur ta poésie que j'aime beaucoup lire, une encre que j'aime pour ses images qui défilent à chaque vers !
Aujourd'hui, une sortie dans ton pays sur Beauraing ... le sud de la Belgique..

Bisous James



Ravie de te savoir au sud ! merci pour ta lecture cher James.


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15794 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 18 févr 2014 à 09:58 Citer     Aller en bas de page

j'ai beaucoup aimé
merci du partage

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 18 févr 2014 à 14:16
Modifié:  18 févr 2014 à 14:17 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Thib


La première strophe est splendide, toute en suggestion et en bruissements. J'ai l'impression qu'elle est pour toi, et que la seconde c'est ce que tu donnes. Enfin, c'est pas exactement ça, mais, il y a ce qu'on est, et ce qui suit.

J'ai beaucoup apprécié. Et pis l'italien, ça me file toujours des frissons.

M'ci !



Merci Thib et ravie surtout de te revoir !

Ces quatre lignes sont sorties d'une feinte poétique en quelques instants , en italien, puis j'ai aimé les traduire...

Tu as tout compris...


lilia

Citation de
j'ai beaucoup aimé
merci du partage




Merci Mido !



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 20 févr 2014 à 18:54 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Lilia,

En d'authentiques gestes et pensées tu ouvres ton coeur sur le monde en de longs regards...



Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15489 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 22 févr 2014 à 08:41 Citer     Aller en bas de page

"J’essaye de vivre
sans le souligner
collant des gestes, attachant des pensées
à ce corps nu et en transformation"...

Il faut parfois se booster pour survivre...

Un texte qui m'a ému par les sensations qu'il dégage...

Alex

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 22 févr 2014 à 10:43
Modifié:  22 févr 2014 à 10:44 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Galatea,

Très beau texte intimiste qui dégage par le choix de vos mots plein d'images et de ressentis

Je vous cite

e orno i giorni di nuove consuetudini
sperando poi di poter amare
questi nuovi anni fatti di attesa
della grande onda

sulla riva del Passare.


La sonorité en italien est de toute beauté.

Merci du partage, chère Lillia
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 24 févr 2014 à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Ok tu vas encore dire que j'ai fumé la moquette ou bu toute l'eau du bain mais je te jure Lilia qu'en lisant ton poème, j'entendais comme de l'eau couler, peut-être les ondes!
Tu as beau passer du crin, tes mots posés délicatement font écrin.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
287 poèmes Liste
5147 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 3 mars 2014 à 09:56 Citer     Aller en bas de page

: j'aime !

  YD
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 3 mars 2014 à 11:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de sybilla


Bonsoir Lilia,

En d'authentiques gestes et pensées tu ouvres ton coeur sur le monde en de longs regards...



Sybilla


Sans doute chère amie ...




  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 4 mars 2014 à 14:00 Citer     Aller en bas de page

Je passe du crin
loin de mon coeur
mais frictionnant très bien
pour ressentir qu’encore j’existe
que je demeure entière
et j’orne de nouvelles habitudes
jours et saisons
avec l’espoir qu’enfin je vais aimer
ces ans de longue attente
de l’onde longue
sur la rive du Passer


J'aime beaucoup.
Merci Lilia du partage.

Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1615
Réponses: 12
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Comme je t'imagine par Mido Ben et Ishtar (Collectifs)
Auteur : Adamantine
Au cap (Autres)
Auteur : Galatea belga
La maison oubliée (Autres)
Auteur : josette
Il suffirait de presque rien ... (Autres)
Auteur : Sidonie
Pourquoi, m'empoisonnez-vous la Vie ? (Autres)
Auteur : KYRICE
Le citadin (Autres)
Auteur : Pichardin
Les cloportes aussi ont besoin de soleil. (Autres)
Auteur : Adamantine
Est-ce Que Tu Sais ? (Tristes)
Auteur : Maman Luciole
(Amour)
Auteur :
Ma Plume (Amour)
Auteur : MUSCADE
Ce ne sera qu'une petite mort (Amour)
Auteur : Lise
Jolie bouteille, sacrée bouteille (Tristes)
Auteur : Catwoman
La quête (Autres)
Auteur : ladysatin
Au fond de ma bouche (Autres)
Auteur : Adamantine
Auto-louange (Autres)
Auteur : Catwoman

 

 
Cette page a été générée en [0,0891] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.