Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 45
Invisible : 0
Total : 47
· Authilie · La Brune Colombe
13045 membres inscrits

Montréal: 25 sept 17:09:34
Paris: 25 sept 23:09:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (mars 2018) : "Train d'enfer" :: Le dernier train Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 6 mars à 03:13 Citer     Aller en bas de page

Le dernier train

Ils sont combien dans ce wagon,
Grisés par des néons qui dansent ?
Tant de visages et pas de nom
Qui partagent leurs différences.
Dans l'urgence de ce départ,
Se glisse une pensée furtive
Pour tous ceux qui vont quelque part
Avec leur cœur à la dérive.
Seul dans son coin, un miséreux
Avale une gorgée de bière,
Une vieille dame aux yeux bleus
Dit sa silencieuse prière.
Où s'en vont-ils tous ces exclus
Que le hasard a mis ensemble ?
Où les mènent leurs pas perdus ?
Vers un exil qui leur ressemble ?
Qu'y a-t-il au bout de la nuit,
Au bord de leur vie qui défile,
Sur cette route qui s'enfuit,
De lieues en lieues, de ville en ville ?
Au fond d'un de ces maudits trains
Bondé de rêve et de fêlure,
Il pose sa main sur mes reins
Et s'enfonce dans un murmure.
Quand se dissipe le brouillard,
Dos coincé contre la banquette,
Je crains qu'on lise en mon regard
Que j'ai joué au bête à bête.
Devine-t-on sur mes poignets 
Les liens étroits qui me torturent ?
Et sous mes vêtements froissés
De si délicates morsures ?
Aspirée par l'obscurité
Qui lentement vers moi se penche,
Je m'imagine sur le quai
Dans le matin de l'aube blanche.
Un parfum tourne autour de moi,
Si lointain et pourtant si proche
Dans l'indifférence et le froid.
Je triture au fond de ma poche
Un simple ticket sans retour
Il m'en a fallu du courage
Pour fuir le spectre de l'amour
Au cours de ce dernier voyage.

 
doux18


L’homme n’est qu’une fleur de l’air tenue par la terre, maudite par les astres, respirée par la mort
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
175 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 6 mars à 04:20 Citer     Aller en bas de page

Un texte poignant dans son refus d'effets factices, émouvant dans l'évocation de ces visages anonymes consumés par la vie, avec la fuite pour seul horizon.

Merci pour ce très beau partage.

Pierre-Emmanuel

  Pierre-Emmanuel
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
670 poèmes Liste
14561 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 6 mars à 04:23 Citer     Aller en bas de page




Un poème riche et fort évocatif.
Merci !



galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
9804 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 6 mars à 10:55 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas dire ce que je préfère dans ce poème, si c'est l'écriture ou si c'est le fond ...Mais ce que je peux dire c'est que j'ai aimé le lire

Merci à toi à très bientôt

  ISABELLE
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 6 mars à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous, Pierre-Emmanuel, Galatea et Isabelle.
Merci.

 
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 6 mars à 18:52
Modifié:  6 mars à 19:50 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Authilie et Rhooooo,


- Je vois qu'Isabelle* te chipote le fond (?) la forme (?) tu t'expliqueras avec elle lorsque tu la verras...

- Il y avait des trains à vapeur, il y a des trains électriques… Mais le train à talent, fut-il d'enfer, tu en es la conductrice… **

J'ai beaucoup aimé ce poème puissant et dense et... tellement humain ! Merci pour ce beau partage.



* Je taquine Chère (très) Isabelle.


** Que les machinistes cessent le travail on s'en fout, mais pas de la grève de la conductrice !


 
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 7 mars à 08:02 Citer     Aller en bas de page

C'est toujours un plaisir que ton passage Ali, et les traces que tu en laisses.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
9804 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 7 mars à 08:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ali



- Je vois qu'Isabelle* te chipote le fond (?) la forme (?) tu t'expliqueras avec elle lorsque tu la verras...

* Je taquine Chère (très) Isabelle.



Je l'avais bien pris comme ça Ali ...

  ISABELLE
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
262 poèmes Liste
4434 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 7 mars à 11:38 Citer     Aller en bas de page

un train d'enfer que je retrouve quand j'allais au boulot, le matin se côtoyait la souffrance humaine...

Merci pour le partage

Amitiés

Yvon


  YD
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
606 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
17 septembre
  Publié: 7 mars à 12:24
Modifié:  7 mars à 13:42 par Ali
Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune

Citation de Ali



- Je vois qu'Isabelle* te chipote le fond (?) la forme (?) tu t'expliqueras avec elle lorsque tu la verras...

* Je taquine Chère (très) Isabelle.



Je l'avais bien pris comme ça Ali ...



- Pardon Authilie...

- Chère (très) Isabelle,

Je sais ta bonhomie et ton sens de l'humour, mais la sécurisation recommandait cette précision car la dernière fois que j'ai respiré, deux fois je crois, tu m'as mis dehors. N'oublie-pas, Ô Douce (très) Isabelle, je ne suis qu'un homme...

Bien à toi en ces temps difficiles

 
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
176 poèmes Liste
3577 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 9 mars à 16:17 Citer     Aller en bas de page

Un très beau texte, des visages qui ne sont pas si anonymes ...
Nous en avons tous croisés.

Une fuite en avant, comme ultime chance.

Bravo
Myo

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 1er avr à 03:49 Citer     Aller en bas de page

Un très beau texte Nadine.
Aurons-nous un train pour Nancy le 28 avril ?

Par certains côtés tu me fais penser à Gérard Manset.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 1er avr à 08:15 Citer     Aller en bas de page

Merci JB. Nous le trouverons ce train, même si c'est le dernier.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser ! (photo d'un poème d'Apollinaire, Tout terriblement)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
157 poèmes Liste
2386 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 4 avr à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Pour être sûr je covoiture.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Authilie
Impossible d'afficher l'image
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2016
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 4 avr à 13:38 Citer     Aller en bas de page

Tu viens d'où JB ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 318
Réponses: 14
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0649] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.