Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 312
Invisible : 0
Total : 313
· Rayon de soleil
12998 membres inscrits

Montréal: 20 juin 20:40:23
Paris: 21 juin 02:40:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (mars 2018) : "Train d'enfer" :: Dans un train d'enfer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
3465 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 9 mars à 15:56
Modifié:  10 mars à 05:29 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page


Dans un train d'enfer


Ses désirs assouvis sans demande proscrite,
Il ne sait plus rêver et garde l'esprit creux.
Que faut-il espérer pour enfin être heureux,
Quand on a tout reçu sans le moindre mérite ?

Il court après le feu, cueille la marguerite,
Prend un soir, ou bien deux, mais sans être amoureux,
Cherche la sensation dans ces plaisirs nombreux,
Il effleure et survole une œuvre mal écrite.

Et dans un train d'enfer, il glisse sur la nuit,
Imprégné de vapeur, de champagne et de bruit
Pour oublier l'affront de sa quête incessante.

Car à tout posséder, on ne sort pas vainqueur,
Et s'aveuglent les yeux à la clarté du cœur,
Quand le manque de manque écrase l'espérance.


9 Mars 2018

 
N@rcisse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
9 poèmes Liste
744 commentaires
Membre depuis
21 mai 2016
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 10 mars à 00:26 Citer     Aller en bas de page

Itinéraire d'un narcissique. Prodigieux

N@rcisse


 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
4336 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 10 mars à 12:15 Citer     Aller en bas de page

En principe ce genre de personnage avec l'âge se dirige vers le vide absolu, s'il n'en prend pas conscience c'est qu'il est vraiment C...

Amitiés

Yvon

  YD
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
389 poèmes Liste
11968 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 10 mars à 12:39 Citer     Aller en bas de page

C'est un poème vérité fort bien écrit.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Ali
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
509 commentaires
Membre depuis
13 septembre 2017
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 10 mars à 13:26 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Myo,

Oui, j'ai failli passer à côté de ta finesse, de ta subtilité, car le train d'enfer que j'attendais, du bruit et de la fureur, point... J'attendais les coups de pinceaux rageurs De van Gogh ce fut les caresses de Turner. J'attendais une bruyante charge de cavalerie, ce fut un silencieux mais profond réquisitoire... Grosse mule, grosse brute que j'étais !

Suis donc aller te lire et/ou te relire (où se perdent nos mains, au-delà du bon sens, simple caresse, jusqu'au dernier instant, corps-à-corps et ma révolte et j'y ai trouvé à chaque fois le manque de l'autre, la recherche de l'autre, le partage avec l'autre, jusqu'à "Ma révolte" où "seul l'amour est souverain pour rendre l'autre plus humain..." ). ce qui a grandement éclairé et mieux fait apprécier l'implacable charge et la légèreté de l'écriture. J'ai ainsi mieux compris et beaucoup plus aimé !

Merci pour le partage de cet infernal tramway nommé où est le Désir...





 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1278 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 10 mars à 14:54 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Myo

Un beau portrait de l'éternel insatisfait ! Naitre avec une cuillère en argent dans la bouche n emmène pas forcément au bonheur !On a presque pitié de cet homme qui se perd ds les vapeurs d'alcools à la recherche d'un équilibre , de l'amour ....De la Vie tout simplement
Bel écrit !

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
245 poèmes Liste
16044 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
3 juin
  Publié: 11 mars à 01:31 Citer     Aller en bas de page

Ne le sommes nous pas tous un peu parfois ? En cela la société et son cortège de principes nous y entraîne aussi...

mais au delà de la belle écriture de ce poème, c'est la simple morale que le bon sens premier devrait nous donner....

chaque jour qui se lève devrait se vivre comme étant le dernier, et tous ces petits rien autour de nous prendraient une telle dimension...

Merci Myo pour cette belle et utile réflexion

des

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 262
Réponses: 6
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0405] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.