Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 308
Invisible : 0
Total : 310
· Y.D · Charlentoine
12991 membres inscrits

Montréal: 20 juil 12:31:45
Paris: 20 juil 18:31:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (avril 2018) : "À la pêche" :: Comme la mer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
12014 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 12 avr à 03:32
Modifié:  12 avr à 07:24 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page



Une, deux, trois lignes
Posées là ;
Une, deux, trois autres
Sur la table
Je plonge.

Et l’appât dans le nez
Ferre le mâle encore
Celui m’a pêchée
Accrochée par les veines.

Une, deux, trois lignes
Encore...
Ce n’est pas suffisant
Une, deux,
Le harpon.

Lorsque le vers
Se glisse
Et s’immisce
Dans mon sang
Mon corps nu le reçoit
Et l’accueille
Deux et trois.

Une, deux, trois
Sur mes yeux
Une chape

Mes pupilles s’éteignent
Quand mes jours s’assombrissent
Et tout autour de moi
Devient noir...
Comme l’amer.


  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
De Margotin


savoir bien faire!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
211 poèmes Liste
2258 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 12 avr à 09:26 Citer     Aller en bas de page

Comme une comptine
J'aime

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
881 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 12 avr à 11:29 Citer     Aller en bas de page

D'une sobriété à couper le souffle. Un écrit très personnel que j'ai beaucoup aimé

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
393 poèmes Liste
20579 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 13 avr à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Surprenant, mais tellement bien imaginé, comme toujours.
Bises ADAMANTINE
ODE 31 - 17

  OM
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
3188 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
11 juillet
  Publié: 13 avr à 15:41
Modifié:  13 avr à 15:44 par Lilania
Citer     Aller en bas de page



Un beau texte, et mes coups d'coeur sont :

Citation de Adamantine


Et l’appât dans le nez
Ferre le mâle encore
Celui m’a pêchée
Accrochée par les veines.

Lorsque le vers
Se glisse
Et s’immisce
Dans mon sang
Mon corps nu le reçoit
Et l’accueille
Deux et trois.



Merci Magali pour ce partage,

J'ai aimé

 
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
12014 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 14 avr à 01:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de Ratatam
Faire la planche sur la table,
pour mieux écailler le poisson

foncer dans le chenal
prendre les virages, les chicanes
attraper le colin mignon
mieux vaut ne pas aller tout droit
pour suivre les queues de poisson
qui frétillent, ne savent pas où elles vont

mettre le turbo
pour que le turbot ne s'échappe
mais il louvoie la bête
un poisson c'est un peu con
même s'il paraît que ça rend intelligent
mais le phosphore c'est pas tout
et ça se mange que le vendredi
à la cantine, avec les rejetons

Dommage que ça se termine mal..
une chape de plomb, l'hameçon
l'âme sonne le la
le diapason
mais sur le plomb, c'est difficile de faire sonner un la
un la juste
brrr fait froid d'un seul coup
vite, mettre une écharpe
léger, léger comme les plumes
mais le poisson n'est pas un oiseau
c'est vrai qu'il est lourd dans l'eau
(sauf peut-être le poisson-volant, mais ça ne court pas les flots, enfin si, enfin bref)


lecture appréciée,
bonne journée à vous


Mal ou bien tout est une question de point de vue
Dans ma tête, il ne s'agit pas d'une issue fatal mais de l'abandon de la conscience des jours qui arrive lorsque l'on ne quitte plus cet état ; minutes, heures, semaines se confondent pour ne faire qu'un.
Merci d'avoir aimé.

Citation de De Margotin
Comme une comptine
J'aime


Merci Margot

Citation de NicoNavel
D'une sobriété à couper le souffle. Un écrit très personnel que j'ai beaucoup aimé


Je suis heureuse que vous ayez aimé ce poème. Il est totalement fictif

Citation de ode3117
Surprenant, mais tellement bien imaginé, comme toujours.
Bises ADAMANTINE
ODE 31 - 17



Merci pour tes mots toujours appréciés Ode.


Citation de Lilania


Un beau texte, et mes coups d'coeur sont :

Citation de Adamantine


Et l’appât dans le nez
Ferre le mâle encore
Celui m’a pêchée
Accrochée par les veines.

Lorsque le vers
Se glisse
Et s’immisce
Dans mon sang
Mon corps nu le reçoit
Et l’accueille
Deux et trois.



Merci Magali pour ce partage,

J'ai aimé



Merci lil'

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Shovnigorath  Cet utilisateur est un membre privilège


Il y a l’ocean dans chaque goutte d’eau, Il y a un roman dans chacun de tes mots. Shovnigorath
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
1641 commentaires
Membre depuis
9 novembre 2015
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 14 avr à 09:54 Citer     Aller en bas de page

Quel bel amour, comment ne pas pécher après ça ?

Merci pour ce très bon moment,

Sylvain

  Sylvain Vous souhaite la bienvenue et une agréable lecture
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
4719 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 20 avr à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Un poème au scalpel une tristesse qui remonte en ligne de fond.
Un deux trois belle inspiration

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Adamantine

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
392 poèmes Liste
12014 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 15 mai à 12:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de Shovnigorath
Quel bel amour, comment ne pas pécher après ça ?

Merci pour ce très bon moment,

Sylvain



Merci

Citation de Lacase
Un poème au scalpel une tristesse qui remonte en ligne de fond.
Un deux trois belle inspiration


Quatre, cinq, six, et les soucis s'évanouissent.

  Et si l'on me demande à quoi j'ai passé le temps Je dirai à jouer... Le reste n'importe pas.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 194
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0530] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.