Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 326
Invisible : 0
Total : 329
· doux18 · josette · Jacques-Marie JAHEL
13041 membres inscrits

Montréal: 21 avr 05:52:05
Paris: 21 avr 11:52:05
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (avril 2018) : "À la pêche" :: Düssel Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
649 poèmes Liste
14328 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 14 avr à 05:55
Modifié:  14 avr à 06:47 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page



Un autre fleuve et encore la vie.

On part à la pèche, sans hameçon

Étant poissons, il faut nager

mais le plaisir est maintenant réduit

on flotte encore: ça nous suffit.

Du sel saisonne, protège un amour

pour moi Düssel est leur futur.

Ici je ramène ma déception

pour un Moyen Orient encore humilié et en agitation.

Je quitte le centre et ses exagérations

l’allée de Haine, le grand poète d’ une autre saison

et je rencontre un autre monde qui vit sans haine

toujours étranger, dans le cercle visible de la diversité.

La viande halal, les légumes épicés

sont sur leur table en quantité

et ils ont le droit de la pèche à la ligne

qu’ils peuvent essayer dans l’étang voisin.

Pour eux existent des rêves tolérés:

leurs frères distants sont la cible sans trêve

de mon monde malade

et en état avancé de décomposition.


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
890 poèmes Liste
5501 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 14 avr à 10:07 Citer     Aller en bas de page

Constat terrible que ce regard sur le monde, où une partie du monde vit dans un conflit sans fin, sans faim également, sans toit, sans avenir...

À la pêche aux rêves pour beaucoup, lorsque la terre est dévastée, il ne reste même plus la mer, ni la rivière, pour espérer quelque chose à consommer...

Un poème qui est peut-être, également, un constat d'impuissance face à la haine, d'où qu'elle vienne et ce qui en résulte... Reste qu'en général, ce sont les femmes, les enfants et les personnes âgées qui subissent tout cela...

Amitiés...

Hubix.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
379 poèmes Liste
20129 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 14 avr à 10:50 Citer     Aller en bas de page

Un texte profond, en ces temps difficiles à supporter où la folie du monde domine, ton poème nous fait réfléchir au devenir de cet avenir incertain pour beaucoup.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
De Margotin


savoir bien faire!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
207 poèmes Liste
2220 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2016
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 14 avr à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Très profond et très déchirant

  “Élève tes mots doux et tendres. Pas la voix! c'est la pluie, qui fait grandir les plantes, pas le tonnerre. ”
M@rselO

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
215 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 14 avr à 12:51 Citer     Aller en bas de page

source : Wikipédia :

« La ville de Dusseldorf est très belle, et quand au loin on pense à elle et que par hasard on y est né, on se sent tout drôle. J’y suis né, et dans ces cas-là je crois que je dois rentrer à la maison tout de suite. Et quand je dis rentrer à la maison, je veux dire la Bolkerstrasse et la maison où je suis né… »
Heinrich Heine, 1827, dans Idées : Le livre de Le Grand

Mais, s'il s'agit de Haine... "va, je ne te hais point..." Chimène - Le Cid de Pierre Corneille (1637) acte III scène 4

A bientôt

  M@rs
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
649 poèmes Liste
14328 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 14 avr à 21:03 Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix-Jeee
Constat terrible que ce regard sur le monde, où une partie du monde vit dans un conflit sans fin, sans faim également, sans toit, sans avenir...

À la pêche aux rêves pour beaucoup, lorsque la terre est dévastée, il ne reste même plus la mer, ni la rivière, pour espérer quelque chose à consommer...

Un poème qui est peut-être, également, un constat d'impuissance face à la haine, d'où qu'elle vienne et ce qui en résulte... Reste qu'en général, ce sont les femmes, les enfants et les personnes âgées qui subissent tout cela...

Amitiés...

Hubix.



Merci Hubix.

Mes variations de résidence me font voir chaque fois avec un regard.neuf la réalite de nos.villes europeénnes et accroître ma tristesse pour notre incapacité de vivre sans profondes injustices sur cette planète.


Lilia


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
2889 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 15 avr à 08:28 Citer     Aller en bas de page

Regard toujours neuf mais jamais rassasié....qui se pose avec empathie et dénonce tout en subtilité...(avec quelques jeux sur les mots semés ici est là....)....ms y'a t-il une "justice" ? Je ne pense malheureusement pas, ou alors elle est aveugle...
Grazzie Cara....pour cette "pêche" de tes yeux dans tes pérégrinations...
Bacci....




  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
780 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 15 avr à 11:06 Citer     Aller en bas de page

Un écrit poignant

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
890 poèmes Liste
5501 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 15 avr à 12:00 Citer     Aller en bas de page

Chaque ville a sa propre évolution, humaine, comme matérielle, tant qu'elle garde son identité propre à sa naissance...

Beaucoup de villes de par le monde deviennent cosmopolites du fait de l'émigration, il y a là un phénomène naturel, plus ou moins malheureux selon les circonstances, mais, il y a, parfois, un autre phénomène qui nait, celui de rejet de la part d'une population déjà en place depuis des lustres, qui, peut-être, considère cela comme une intrusion, de là, nait l'ostracisme, puis, la violence, jusqu'à l'extrémisme haineux.

Si la technologie évolue sans cesse, l'esprit humain, lui, stagne ou régresse depuis suffisamment longtemps pour que tout ce qui nuit à une société égalitaire, respectueuse et intelligente existe...

Je ne connais pas Düsseldorf, mais tu en parles avec respect et cela suffit pour que tu puisses donner ton point de vue, lucide, avec justesse...

Hubix.
.

 
M@rselO

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
215 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 17 avr à 03:54
Modifié:  17 avr à 05:19 par M@rselO
Citer     Aller en bas de page

C'est encore un grand concert d'humanité auquel tu nous convies, Lilia, sur les rives de la Düssel...
Cette rivière a quatre bras pour embrasser l'Espoir et la Paix, fragiles destins du refuge à l'abri de folles hégémonies.

On peut "pécho" (mot verlan = choper) sans hameçon, sans filet, quand on est pêcheur de bon sens.
On est tous pécheurs de regarder des proies qui tentent de nager dans des eaux agitées, et parfois couler d'épuisement.

La Vie n'est pas "toujours" un long fleuve tranquille !


  M@rs
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 170
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1494] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.