Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 333
Invisible : 0
Total : 336
· Perkolateur · samamuse
Équipe de gestion
· Bestiole
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 03:18:42
Paris: 27 févr 09:18:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: La Manche Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 5 déc 2014 à 13:57
Modifié:  5 déc 2014 à 14:02 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page




Bien le bonsoir Mesdames et Messieurs
Pardonnez-moi d'encore vous déranger
Je n'ai pas de logis, rien à manger
Et toutes les nuits, je dors sous les cieux

Précarité, prénom que je partage
Avec ce chien, mon ami d'infortune
C'est par ma voix, qu'elle vous importune
Et vous pensez : c'est bien triste à son âge

Alors vous chassez l'ennui de vos âmes
Vous plongez le visage dans vos portables
Jouant à de petits jeux adorables
Tandis que je vous berce de mon drame

Je suis un jeune homme, parfois un vieillard
Une femme avec un enfant sur la hanche
Mes semaines froides n'ont aucun dimanche
Et mes bonheurs ne sont que par hasard

Mes litanies hanteront tous vos rêves
En songeant à ma vie de cauchemar
Ou vous oublierez ma dégaine bizarre
Pendant que vous dormez au chaud, je crève.





  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
1044 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 5 déc 2014 à 14:28 Citer     Aller en bas de page



Ca me rappelle quelque chose, l'histoire d'un grand père fatigué qui se meurt

Dans le froid établi des indifférents pressés,
Qui ne voient qu’un trottoir quand se meurt un paumé.


Merci, Aude, pour ce texte dur mais vrai

  -
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
260 poèmes Liste
3730 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
26 février
  Publié: 5 déc 2014 à 14:35 Citer     Aller en bas de page

"Je suis un jeune homme, parfois un vieillard
Une femme avec un enfant sur la hanche
Mes semaines froides n'ont aucun dimanche
Et mes bonheurs ne sont que par hasard"

J'ai aimé ma lecture.

La Brune Colombe

 
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 5 déc 2014 à 15:55 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude,

Tu as un coeur en OR

C'est mon coup de coeur de la semaine !
Un sujet qui me touche beaucoup et toi tu l'as écrit !

Mille mercis pour ces pensées à ces personnes qui sont dans la rue !

Bisous

James

  Membre de la Société des poètes Français.
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
4466 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 5 déc 2014 à 16:36 Citer     Aller en bas de page

Oh tu nous broies maintenant du noir
Toi qui nous faisais très souvent voir
Du bout de tes doigts la vie en rose.
Qu'as-tu donc ? Il se passe quelque chose.

Bel écrit

 
Lullaby


Carpe Diem
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
970 commentaires
Membre depuis
31 mai 2012
Dernière connexion
12 février
  Publié: 5 déc 2014 à 18:21 Citer     Aller en bas de page

Aude,

Une bien triste réalité ... Quand va-t-on enfin ouvrir les yeux et agir ???
Très bel écrit !

Merci à toi
Amitiés

Lullaby

  Lullaby
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 5 déc 2014 à 18:58 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Aude,

Le premier mot qui me vient à l'esprit est : GENIAL !!!
Bravo pour ce magnifique poème plein d'humanité envers toutes ces personnes qui sont à la rue !
Sincèrement, j'adore !!!
Merci d'avoir écrit des vers pour elles ou eux qui vivent dehors alors que nous sommes bien au chaud...
Chapeau bas ! Et 5 étoiles !!!


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
357 poèmes Liste
3723 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
23 février
  Publié: 6 déc 2014 à 02:04 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
tu réveilles nos consciences qui s'endorment trop souvent ...Tu as raison de nous tirer par la manche pour nous réveiller.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9002 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 6 déc 2014 à 02:11 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude

Un drame social et bancal

Nos manches sont elles assez detroussees pour aider notre prochain ? S.a.igne des temps
temps
Le pire c'est que çafinit par soûler toutes ces personnes qui se succèdent pour demander une pièce ou un ticket resto. J'en vois d'aucuns qui les regardent des pieds à la tête histoire de se dire qu'il n'est pas si a la rue que ça et on garde les mains dans les poches ou sur le quotidien gratuit du jour. Bref ce jour pas un kopeck ne sortira de notre poché on économise pour une énième tablette

Catherine

 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
13747 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 6 déc 2014 à 04:51 Citer     Aller en bas de page

On détourne les yeux pour faire l'économie d'un sourire. Je le fais souvent aussi ; par gêne ? Culpabilité ? La misère n'est pas contagieuse mais elle fait peur ; et dans ce cas, je regrette de ne pas être meilleure que les autres. Un poème pour ouvrir les yeux... et après, que se passe t'il ?
Des mots qui font mouche et qui ont le mérite de nous faire réfléchir.

 
Angelicaa
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
116 commentaires
Membre depuis
18 décembre 2012
Dernière connexion
16 avril 2015
  Publié: 6 déc 2014 à 08:39 Citer     Aller en bas de page



Trop beau tes mots! Emue

Angelicaa

  Une étoile brillante file, vite! La suivre!
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16025 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 6 déc 2014 à 09:15 Citer     Aller en bas de page

vraiment très beau
un univers très réaliste

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 6 déc 2014 à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Quoiquouije

Citation de coldasice


Ca me rappelle quelque chose, l'histoire d'un grand père fatigué qui se meurt

Dans le froid établi des indifférents pressés,
Qui ne voient qu’un trottoir quand se meurt un paumé.


Merci, Aude, pour ce texte dur mais vrai



Merci de me faire découvrir Olivier D'hooghe.

Est-ce un texte dur ? ou juste la réalité qui l'est ?

Citation de La Brune Colombe
J'ai aimé ma lecture.



Merci d'être passée me lire.

Citation de James
Bonsoir Aude,

Tu as un coeur en OR

C'est mon coup de coeur de la semaine !
Un sujet qui me touche beaucoup et toi tu l'as écrit !

Mille mercis pour ces pensées à ces personnes qui sont dans la rue !

Bisous

James



Je ne crois pas avoir un cœur d'or, je suis juste capable d'empathie. Je vois au moins trois fois par jour des gens qui font la manche dans le métro. Je me mets à leur place, j'ai écrit ce texte en me posant la question : comment je ferais, moi ?

Bises

Citation de Lya
Touchant et tellement réaliste, tellement vrai. A cette lecture poignante j'en ai le coeur triste. Touché

Amitiés



Je ne souhaite pas t'attrister Lya, mais on peut s'interroger en ce 21eme siècle, sur cette réalité.



Citation de Quoiquouije
Oh tu nous broies maintenant du noir
Toi qui nous faisais très souvent voir
Du bout de tes doigts la vie en rose.
Qu'as-tu donc ? Il se passe quelque chose.

Bel écrit



Ha non, les noirs je ne les broie pas.
Il ne se passe rien, je constate des choses qui me donnent à penser.

Citation de Lullaby
Aude,

Une bien triste réalité ... Quand va-t-on enfin ouvrir les yeux et agir ???
Très bel écrit !

Merci à toi
Amitiés

Lullaby



Pour agir il faut de l'argent et personne n'en a, ou tout du moins, personne ne semble en avoir. C'est la crise.

Citation de Sibylla
Bonsoir Aude,

Le premier mot qui me vient à l'esprit est : GENIAL !!!
Bravo pour ce magnifique poème plein d'humanité envers toutes ces personnes qui sont à la rue !
Sincèrement, j'adore !!!
Merci d'avoir écrit des vers pour elles ou eux qui vivent dehors alors que nous sommes bien au chaud...
Chapeau bas ! Et 5 étoiles !!!


Mes amitiés

Sybilla



Merci Sibylla, mais en écrivant je ne fais rien pour eux.

Citation de Pichardin
Bonjour Aude,
tu réveilles nos consciences qui s'endorment trop souvent ...Tu as raison de nous tirer par la manche pour nous réveiller.
Amicalement
Pichardin



Si ça réveille ceux ou celles qui dormaient, c'est déjà quelque chose. Amitiés

Citation de Catwoman
Bonjour Aude

Un drame social et bancal

Nos manches sont elles assez detroussees pour aider notre prochain ? S.a.igne des temps

Le pire c'est que ça finit par soûler toutes ces personnes qui se succèdent pour demander une pièce ou un ticket resto. J'en vois d'aucuns qui les regardent des pieds à la tête histoire de se dire qu'il n'est pas si a la rue que ça et on garde les mains dans les poches ou sur le quotidien gratuit du jour. Bref ce jour pas un kopeck ne sortira de notre poché on économise pour une énième tablette

Catherine



Il est difficile d'être toujours indifférent il est difficile d'être toujours généreux.
Moi je me dis que je pourrais être à leur place.

Citation de Ishtar
On détourne les yeux pour faire l'économie d'un sourire. Je le fais souvent aussi ; par gêne ? Culpabilité ? La misère n'est pas contagieuse mais elle fait peur ; et dans ce cas, je regrette de ne pas être meilleure que les autres. Un poème pour ouvrir les yeux... et après, que se passe t'il ?
Des mots qui font mouche et qui ont le mérite de nous faire réfléchir.



Je ne suis pas une poète "sociale", je vois, je note, j'écris. Et après ? Rien ne change.

Citation de Angelica
Trop beau tes mots! Emue

Angelicaa



Merci Angelicaa

Citation de Mido Ben
vraiment très beau
un univers très réaliste



Merci, oui c'est ce qu'on voit tous les jours dans les rues ou les wagons de métro parisiens.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
292 poèmes Liste
5290 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 février
  Publié: 6 déc 2014 à 12:11 Citer     Aller en bas de page

voici une petite épreuve si vous voulez ressentir le quotidien d'un paquet de gens dans la misère:

le matin quand vous partez au boulot vous oubliez vos papiers, votre porte monnaie, vos titres de transport et sans portable naturellement...

vous arrivez dans une des grandes gares parisiennes - pas de titre de transport, je fais comment pour passer les portillons? comme vous êtes bien propre vous pouvez vous coller derrière les fesses d'un voyageur attention certains n'aiment pas il faut bien choisir cela peut vite dégénérer...

avant de reprendre le métro vous avez l'habitude de prendre votre petit café
pas ce matin.....

vous prenez le métro, même manoeuvre que pour sortir de la gare et aussi plus tard même manoeuvre pour sortir du métro

arrive l'heure du déjeuner ? jour de jeun...

le soir quand vous repartez chez vous les mêmes contraintes que celles du matin.

si vous avez la chance de ne pas être contrôlé, ne vous plaignez pas vous allez souper et vous pourrez dormir au chaud ce que malheureusement beaucoup de peuvent pas faire.

comme je suis un poète distrait (rire) cela m'est arrivé quelquefois alors je donne tant je peux c'est tellement bon de pouvoir prendre un café ou se payer une petite chopine.

Yvon


  YD
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22281 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 février
  Publié: 6 déc 2014 à 13:39 Citer     Aller en bas de page

Un poème très réaliste, malheureusement tous les hivers se ressemblent avec leur lot de pauvres gens qui souffrent de faim et de froid.
Je me souviens, de ce pauvre homme qui couchait dans un blockhaus, j'étais étudiante alors, malgré que nous allions le réconforter avec l'aide de mes amis " es ", nous l'avons un matin, retrouvé mort, son chien couché sur lui, avait essayé de réchauffer son maître toute la nuit.
Et de nos jours ça continue, pendant ce temps certains s'empiffrent et gaspillent l'argent que nous versons
en taxes et autres " saisies "
Un jeune qui a trouvé un petit boulot, est obligé de coucher dans sa voiture, une bagnole pourrie, un logement, il ne peut l'espérer, il ne gagne pas assez.
Des tas de gens sont à la rue, pendant ce temps il y a des bureaux administratifs, appartenant à des banques ou autres qui sont chauffés, mais inoccupés.
Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans ce monde pourri
Ouf, je me suis lâchée, mais ton poème m'a fait pleurer
Bises ODE 31 - 17

  OM
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
143 poèmes Liste
1381 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
3 novembre 2019
  Publié: 6 déc 2014 à 16:38 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Aude,
très beau partage, et qui plus est, malheureusement, tellement réaliste.
Une énorme pensée à toutes ces personnes, qui vont encore subir, le froid, et qui j'espère s'en sortiront.
Merci pour eux!!

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
4102 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
19 février
  Publié: 7 déc 2014 à 02:44 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème sur la vie de maintenant ...

des bises d'hiver Aude

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
GJL26
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
240 commentaires
Membre depuis
24 octobre 2014
Dernière connexion
15 juillet 2019
  Publié: 7 déc 2014 à 03:22 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé , tout est dit , des maux bien décrits à travers des mots bien écrits ...

Amicalement ,
(GJL26)

  GJL26
GJL26
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
240 commentaires
Membre depuis
24 octobre 2014
Dernière connexion
15 juillet 2019
  Publié: 7 déc 2014 à 03:22 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé , tout est dit , des maux bien décrits à travers des mots bien écrits ...

Amicalement ,
(GJL26)

  GJL26
GJL26
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
240 commentaires
Membre depuis
24 octobre 2014
Dernière connexion
15 juillet 2019
  Publié: 8 déc 2014 à 02:10 Citer     Aller en bas de page

Bonjour ,

J'ai bien apprécié ces vers....En quelques mots bien dosés,ils nous rappellent une triste réalité ..


Merci .
(GJL26)

  GJL26
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 28 jan 2015 à 14:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de GJL26
Bonjour ,

J'ai bien apprécié ces vers....En quelques mots bien dosés,ils nous rappellent une triste réalité ..


Merci .
(GJL26)



Merci de ta lecture GJL26

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1778
Réponses: 20
Réponses uniques: 17
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Traces (Amour)
Auteur : Maschoune
Que je t’aime que je t’aime que je t’aime (Amitié)
Auteur : marchepascal
Te souviens-tu ? (Amour)
Auteur : Adamantine
Shining (Loufoques)
Auteur : Adamantine
Reine du ciel (Amour)
Auteur : Ava55
Rêve éveillé (Amour)
Auteur : mido ben
Douces heures (Loufoques)
Auteur : Pichardin
Le ménage (Autres)
Auteur : Alanna
Étalonnage Momentané (Loufoques)
Auteur : La Brune Colombe
Bas les masques ! (Tristes)
Auteur : Emme
Derrière sa fenêtre (Amour)
Auteur : Vincendix
Aux esprits ténébreux (Autres)
Auteur : Lise
Je Te Regarde Dormir (Amour)
Auteur : mido ben
Abandon (Tristes)
Auteur : Rosi
Symphonia. (Amour)
Auteur : James

 

 
Cette page a été générée en [0,0805] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.