Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 466
Invisible : 0
Total : 468
· samamuse · Perkolateur
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 03:27:23
Paris: 27 févr 09:27:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Double je Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
2643 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
27 février
  Publié: 31 déc 2014 à 02:32
Modifié:  31 déc 2014 à 06:04 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Double je

Ressens-tu ce que je, laissons ça va venir...
Le temps d'y penser un peu à peu l'enfilade
mon coeur serré compressé avant de subir
Ma réflexion me pousse vers une dégringolade

Ai-je tort ou raison de me poser ces questions
Raison de me soumettre à l'introspection?
Et tant-pis! Me voici, donc je suis l'orateur
D'un quotidien interrompu "désenchanteur"

Il s'agit d'une vie transpercée exagérante,
Qui subit l'événement extérieur accablant,
Ma destitution du pouvoir de décision

Enfin, ne plus être que lambeaux "détonation "
Rien à sa place comme avant j'étais d'euphorie!
Forcément "aimer" insatiable état de vie...



    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10434 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
22 février
  Publié: 31 déc 2014 à 05:12 Citer     Aller en bas de page

Une degringolade peut être parfois necessaire pour mieux renaitre, des mots qui ont su me toucher, merci !

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
701 poèmes Liste
14963 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 31 déc 2014 à 05:13 Citer     Aller en bas de page

Il s'agit d'une vie transpercée exagérante,
Qui subit l'événement extérieur accablant,
Ma destitution du pouvoir de décision

Enfin, ne plus être que lambeaux "détonation "
Rien à sa place comme avant j'étais d'euphorie!
Forcément "aimer" insatiable état de vie...



Les ricapitulations de fin d'année rarement sont belles, il faut fermer les yeux sur toutes les humaines déceptions et les adversités que la vie nous offre sur son plateau, froid, d'argent.

Mais il y a aussi dedans nous et autour de nous du peu qu'on peu glorifier et laisser grandir pour devenir flamme qui réchauffe encore notre vie.


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16025 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 31 déc 2014 à 11:24 Citer     Aller en bas de page

prendre de recul
pour mieux rebondir

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 31 déc 2014 à 11:35 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Pascal,

Un poème avec des questions que l'on se pose chaque fin d'année

Moi, je n'aime pas les fêtes, cependant, je suis heureux de lire ta belle poésie ce soir

Un très beau poème poétique !

Toutes mes plus sincères amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 1er jan 2015 à 11:16
Modifié:  1er jan 2015 à 11:16 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Il me semble à première vue que le message de ce très bel écrit va bien au delà d'une simple réflexion de fin d'année.
Le spectacle accablant d'un monde détonnant d'éphémères quotidiens désenchanteurs, qui se déroule devant les yeux du "Je conscient", est effectivement des plus déroutants et source de difficultés croissantes, d'introspection en introspection, de maintenir intact, à son niveau d'autrefois, son regard d'étonnement euphorique de la beauté intrinsèque de la vie et sa nature.


La réalité d'un monde en perte de coeur...

Merci pour ce beu partage.
Amitiés.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 1er jan 2015 à 17:19 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Marchepascal,

Une introspection très puissante en tes mots où tu décris tous un tas de questionnement en ton devenir magnifiquement bien !
Merci de ce partage et Heureuse Année 2015 l'ardennais !


Toutes mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9002 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 5 jan 2015 à 13:51 Citer     Aller en bas de page

Pascal,

Comme le dit Actuaire, il me semble que les interrogations vont de l'introspection aux questions du monde. Qu'Est-ce qu'hier présage de demain ? Le tout est incertain... je l'espère, pas vain...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1321
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0400] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.