Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 9
13088 membres inscrits

Montréal: 25 juin 22:39:14
Paris: 26 juin 04:39:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: amitié étoilée... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 26 août 2006 à 07:42 Citer     Aller en bas de page

Tu m’as offert une amitié,
Qui a réveillé
En moi
Une joie, une foi
Qui m’ont fait voir le ciel étoilé,
Plus beau que la beauté.

Les fontaines
Où coulaient mes larmes saveur sel
Se sont asséchées,
Pour mieux t’apprécier ma fée.
Je sens ta présence même si tu es loin, si loin.
Mais de te connaître, j’ai faim.

Tu as su m’apporter tant,
Et grâce à toi, j’ai connu une amitié d’enfant
Car innocente.
Et si nous glissons sur la pente
Des ennuis de la vie,
Nous nous entraidons pour des sincères « merci ».

Nous avons tous deux eu mal,
Tous deux traversé des moments glacials.
Mais de moi à toi
Et de toi à moi,
Nous avons su nous parler,
Pour mieux apprécier d’exister.

Et maintenant,
Lentement, si lentement,
Avec respect
Et bonté,
Je loue notre amitié,
Qui m’a transformé.

Merci….

 
lunatique


¤Dans la solitude de l'automne je suis ton ombre¤
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
884 commentaires
Membre depuis
21 février 2006
Dernière connexion
12 juin 2018
  Publié: 26 août 2006 à 08:03 Citer     Aller en bas de page

Wow!!!c'est très beau...une lecture que sincèrement apprécié!!!

Un jour l'amour demande à l'amitié: "pourquoi existes-tu?" - et l'amitié lui répond: "pour sécher les larmes que tu fais couler".

l'amitié c'est sacré sans elle tant de gens ne pourraient continué de surmonter les épreuves que nous impose la vie!!!


¤amitié greenheart¤

  I will be right here waiting for you...
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20740 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 26 août 2006 à 08:09 Citer     Aller en bas de page

Magnifique poème...La personne concernée je suis sûre qu'elle se reconnaîtra et qu'elle sera contente...
Greenheart a déjà tout dit ^^
Mes amitiés sincères, prend soin de toi!
Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
bébélou


J'aimerai crier que je te deteste mais ça ne serait pas crédible puisque je ne sais pas mentir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
838 commentaires
Membre depuis
29 avril 2004
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 26 août 2006 à 09:13 Citer     Aller en bas de page

C'est un poème magnifique!
L'amitié c'est sacré, et je te souhaite de garder celle ci qui paraît si merveilleuse encore longtemps.
Je t'embrasse

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
246 poèmes Liste
16104 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
19 juin
  Publié: 26 août 2006 à 11:33 Citer     Aller en bas de page

cultive là comme la plus belle des fleurs, car elle te le rendra au centuple....

@ te relire...

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2924
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0202] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.