Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 23
· Yvan Bert · Bardo
12995 membres inscrits

Montréal: 14 août 02:42:00
Paris: 14 août 08:42:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (juin 2018) : "Nuit(s) blanche(s)" :: L'or des nuits Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
DeviousF
Impossible d'afficher l'image
Aimes toi et les autres t'aimeront.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
135 commentaires
Membre depuis
5 mars
Dernière connexion
11 août
  Publié: 5 juin à 16:50 Citer     Aller en bas de page

Le regard au ciel pour sa nuit blanche,
Englouti par la voûte céleste avalanche,
Il se rêve sous le casque de Neil Armstrong
Même si la luzerne caresse ses tongs.

Robe de nuit, sois un éternel palimpseste !
Renouvelle sans cesse la voûte céleste !
Aldébaran, Vega ou Canis Majoris,
Les cieux se dégustent comme un divin réglisse.

L'astre chevelu étire son voile blanc,
S'éteint en caresse du soleil flamboyant.
La nuit lentement s'éternise en tête à tête.

Rendez vous en privé avec les huit planètes,
La tête en l'air souriant les mains sur les hanches,
Pour toute l'or des nuits, il dédie sa nuit blanche.

  Plume déviante
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
20674 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 août
  Publié: 6 juin à 04:02 Citer     Aller en bas de page

Original et fort plaisant sonnet.
J'ai apprécié ce voyage particulier
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
376 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
10 août
  Publié: 6 juin à 07:25 Citer     Aller en bas de page

Bonjour DeviousF,

Une nuit blanche, la tête en neuvième planète ... oui, il faut profiter de ces moments pour admirer la voûte céleste.
Merci de cette balade étoilée.

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
4145 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
13 août
  Publié: 6 juin à 09:12 Citer     Aller en bas de page

Recherchant la neuvième planète
Que depuis la nuit des temps l'on guette

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
4390 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 août
  Publié: 6 juin à 12:54 Citer     Aller en bas de page

Une manière très originale d'aborder le thème, j'ai apprécié ma lecture.

Amitiés

Yvon

  YD
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3423 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
9 août
  Publié: 11 juin à 19:21 Citer     Aller en bas de page

Une magnifique et poétique contemplation des astres !


On peut en effet se rêver sous le casque de Neil Armstrong, le temps d'une nuit blanche !


Splendide !

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 232
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0461] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.