Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 340
Invisible : 1
Total : 345
· Rousselaure · Persona non grata · Hubix-Jeee · Lis tes ratures
12982 membres inscrits

Montréal: 25 juin 15:10:10
Paris: 25 juin 21:10:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (juin 2018) : "Nuit(s) blanche(s)" :: Blanche Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
214 poèmes Liste
3420 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 5 juin à 18:26
Modifié:  6 juin à 14:16 par La Brune Colombe
Citer     Aller en bas de page



Blanche


L’on se côtoie depuis très longtemps avec
Blanche,
Quand l’on se perd de vue, je sais que je lui
manque,
Alors elle boude tout en cherchant ma
planque,
Notre lien sous tension restant quand même
étanche.

Parfois, je m’amuse d’elle, je n’ai
que faire,
De ses discours trop vifs et de son
protocole,
Qu’elle puisse perdre ce bon vieux
monopole,
Par ma victoire trichée : le coup du
somnifère.

Elle n’est pas en reste elle se joue de
moi,
Aime faire la peste dans ses sombres
nuits,
Où elle offre ni un somme ni
insomnie,
Mais, une demi-conscience pleine
d’émois.

Je me sens bien partir au bonheur de
dormir,
Que blanche dissipée fait là de l’humour
noir
Elle gigote, se moque, fait des
histoires
Quitte à me ramener à de vieux
souvenirs.

Alors Blanche me nuit seulement dans
la nuit
Car elle dort toujours plus durant la
journée
Je lui en veux un peu, mais Blanche est une
amie,
Qui m’aide à voir plus clair lorsque je suis
brouillée.

  "Écrivez ce qui vous gêne, en particuliers si cela ne gêne que vous."
DeviousF
Impossible d'afficher l'image
Aimes toi et les autres t'aimeront.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
103 commentaires
Membre depuis
5 mars
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 5 juin à 18:42 Citer     Aller en bas de page

La nuit blanche est un sacré combat. L'esprit est aux aguets. Ces réflexions lors des nuits blanches sont très constructives. Ce texte l'illustre parfaitement !

  Plume déviante
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
389 poèmes Liste
20488 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 6 juin à 04:06 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup, un texte très approfondi et plein d'originalité.
Bravo COLOMBE
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Lucas


Prisonnier du temps, enchaîné à la vie et condamné à mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
373 commentaires
Membre depuis
12 février 2017
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 6 juin à 07:39 Citer     Aller en bas de page

Bonjour La Brune Colombe,

Une construction particulière pour aborder le thème.
Je ressens le mot en retour ligne comme un coup de cloche ou de gong, interprétation toute personnelle ...
Merci de cette lecture.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
4339 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 6 juin à 13:02 Citer     Aller en bas de page

Et bien blanche n'est pas mon amie - mes insomnies me créent des matins affreux, insupportables...

Amitiés

Yvon

  YD
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
760 poèmes Liste
10421 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
20 juin
  Publié: 9 juin à 10:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de La Brune Colombe


Blanche

Alors Blanche me nuit seulement dans
la nuit
Car elle dort toujours plus durant la
journée
Je lui en veux un peu, mais Blanche est une
amie,
Qui m’aide à voir plus clair lorsque je suis
brouillée.



J'aime beaucoup surtout pour cette strophe que je trouve belle

 
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
301 poèmes Liste
5594 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 11 juin à 15:53 Citer     Aller en bas de page

Très original ce poème. J'aime beaucoup.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
2355 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
25 juin
  Publié: 19 juin à 07:02
Modifié:  19 juin à 07:03 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Sublime.
J'adore ce dialoque entre toi et Blanche.
Au départ on a l'impression qu'il s'agit d'une autre personne et puis habillement on comprend qu'il s'agit en fait de toi.
Ma lecture fut extrèmement agréable.
Merci à toi d'avoir partagé ton poème.
Amicalement
Christophe


 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 189
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0322] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.