Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 40
Invisible : 1
Total : 46
· gillesdepont · Aude Doiderose · ode3117 · Quitterie · mido ben
13157 membres inscrits

Montréal: 25 mai 12:54:10
Paris: 25 mai 18:54:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Pourquoi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5467 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 5 juin 2014 à 14:04 Citer     Aller en bas de page

Ses réveils froissés d’incertitude l’interrogent

Il ne comprend pas, des portes se ferment.

Il y avait quoi derrière ? Un chemin, une ornière !

Pourquoi la griffe du temps lacère sa mémoire

Les saisons imprécises tombent dans l’Ether

Sous le regard ironique des nuages égrillards.

Il s’étonne de la lune ; ronde elle devient couperet

Et les étoiles, c’est quoi ces éclats d’insolence

Qui se moquent de ses oublis, de son histoire.

Comment défroisser les vertiges qui l’assaillent.

Comment retrouver l’accoutumée

Il ne sait pas, il ne sait plus !

Maudit ce sceau d’infamie, qui déchire

Sa mémoire déchue.

  YD
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
359 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 5 juin 2014 à 15:15 Citer     Aller en bas de page

C'est très beau.
Quand le doute devient quotidien...
J'ai beaucoup travaillé avec des personnes âgées, et ton poème me fait penser à certaines.
Mais ce sentiment d'étrangeté du monde peut aussi survenir chez des plus jeunes.
Je crois qu'on appelle ça la perte de l'évidence naturelle...
Merci.

  Hélène
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 5 juin 2014 à 16:36 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir YD,

Je rejoins le commentaire de Réellalice
Merci de ce partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 6 juin 2014 à 04:17 Citer     Aller en bas de page

Bonjour

Des pourquoi que l'on se pose bien régulièrement ..
Bel écrit
James

  Membre de la Société des poètes Français.
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5467 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 6 juin 2014 à 07:40 Citer     Aller en bas de page

Réellalice, Sybilla, Péribole, James

Merci pour vos petits mots forts sympa. il est vrai que personne n'est à l'abri de la maladie d'Alzheimer, mal par forcément pour les anciens.

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
mido ben

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
16329 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 6 juin 2014 à 10:38 Citer     Aller en bas de page

des questions qui se poses d'eux même dans notre esprits

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5467 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 9 juin 2014 à 05:33 Citer     Aller en bas de page

Mido Ben

merci

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
314 poèmes Liste
2716 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 10 juin 2014 à 19:24 Citer     Aller en bas de page

Super beau Yvon , très poétique tes mots touchent autant que cette maladie qui fait des ravages aujourd'hui


Marchepascal


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5467 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 11 juin 2014 à 08:51 Citer     Aller en bas de page

Marchepascal


merci pour ton commentaire sympa.

amitiés poétiques

Yvon

  YD
Amélia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
22 commentaires
Membre depuis
6 mai 2014
Dernière connexion
22 mai 2015
  Publié: 4 juil 2014 à 11:01 Citer     Aller en bas de page



Bonjour YD, c'est très triste mais si bien écrit

Amélia

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5467 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 5 juil 2014 à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Amélia

Merci pour ton petit mot

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5467 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 5 juil 2014 à 08:12 Citer     Aller en bas de page

Amélia

Merci pour ton petit mot

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
1392 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 2 août 2014 à 12:21 Citer     Aller en bas de page

Superbe texte sur une maladie sans retour. Je suis très touché Yvon, je suis confronté depuis quelques années avec deux êtres chers qui subissent atrocement leurs derniers pas.....

Sincères Amitiés

Alweg

  alweg
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
5467 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 2 août 2014 à 13:41 Citer     Aller en bas de page

Alweg

merci de ton passage sur mes mots

Amitiés poétiques

Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1112
Réponses: 13
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0802] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.