Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 368
Invisible : 1
Total : 370
· Chlamys
13150 membres inscrits

Montréal: 31 mars 16:20:16
Paris: 31 mars 22:20:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Cirque mélancolique Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Art'Et'Fact
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
47 commentaires
Membre depuis
1er juillet 2014
Dernière connexion
3 mars 2019
  Publié: 16 mars 2015 à 07:39 Citer     Aller en bas de page

Cirque mélancolique

Mon maquillage est devenu ruisselant
Pendant que s'arrêtait le rire des enfants.
Mon nez rouge ne cache pas mon chagrin,
Dans ma loge, mélancolie sort de son écrin.

Dans l'obscurité, ma vie ne tient qu'à ce fil
D'un funambule voyant son pied qui se défile.
Le temps de la chute se terminant dans son filet,
Monsieur Loyal est déjà revenu, enfilant son gilet.

Mon cœur se tord comme cette contorsionniste,
Cachant sa douleur d'un sourire perfectionniste.
Mais cette douleur jetée revient encore et toujours
Comme balle à la main d'un jongleur de tous les jours.

Alors je tente de la dresser comme un dompteur,
Menant ses tigres et lions sans la moindre peur.
Mais le tour d'un magicien sans entraînement,
Mène à chaque fois à l'échec, inéluctablement.

L'orchestre soudainement annonce mon retour,
Pour que le lanceur de couteaux me face son tour.
Quelques centimètres, ce soir sera le dernier tour,
L'orchestre joue le glas. Je quitte la piste sans détour.


Emmanuel

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
4467 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 mars
  Publié: 16 mars 2015 à 10:01 Citer     Aller en bas de page

Triste représentation pour ce clown

Citation de Marche funèbre de Chopin

Nous sommes joyeux
La joie brille dans nos yeux



 
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 16 mars 2015 à 16:35 Citer     Aller en bas de page

comme quoi souvent ceux qui font rire les autres souffrent le plus...
un bel écrit triste



sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
Art'Et'Fact
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
47 commentaires
Membre depuis
1er juillet 2014
Dernière connexion
3 mars 2019
  Publié: 16 mars 2015 à 16:51 Citer     Aller en bas de page

à Quoiqouije, effectivement, cette représentation est plutôt triste... C'est le but recherché.

à Vénusia, merci, ce ne sont que des hommes, c'est vrai et tout le monde peut avoir un côté triste, même les personnes les plus joviales. Une bonne journée (ou soirée)

à Emerym, un grand merci de vos compliments, c'est agréable à lire, tout autant que partager ce texte

à ilizia chaim, un très grand merci d'avoir entièrement compris la métaphore se cachant derrière ce texte. On ne se soucie que peu des gens qui font rire, pensant qu'ils sont toujours forts pour faire autant ressortir les sourires des gens. Malheureusement, ce sont souvent des personnes qui se servent du rire comme d'une carapace pour cacher une part bien plus sombre, triste.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
1663 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
31 mars
  Publié: 17 mars 2015 à 06:02 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé cette lecture. Merci du partage et à bientôt Art'Et'Fact !

 
Art'Et'Fact
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
47 commentaires
Membre depuis
1er juillet 2014
Dernière connexion
3 mars 2019
  Publié: 17 mars 2015 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Merci Jean-Claude de ton passage, de ta lecture. Et savoir que tu as apprécié cette dernière est ce qui me plaît le plus puisque c'est là tout l'intérêt du partage

A bientôt!

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14984 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 mars
  Publié: 19 mars 2015 à 19:45 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Art'Et'Fact,

Merci pour cette belle poésie nostalgique sur les clowns


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Art'Et'Fact
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
47 commentaires
Membre depuis
1er juillet 2014
Dernière connexion
3 mars 2019
  Publié: 20 mars 2015 à 08:53 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla de votre lecture, un clown nostalgique mais aussi une personne dépressive qui se cache derrière une carapace, la carapace de l'humour...

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 970
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Écriture venimeuse (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
Quand on aime quelqu'un (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
On récolte toujours ce que l'on mérite (Citations personnelles)
Auteur : Pichardin
(Autres)
Auteur :
Un dimanche de mai (Autres)
Auteur : latortue59
La belle aventureuse (Loufoques)
Auteur : josette
J'ai Oublié (Autres)
Auteur : Barbara
Des Soupirs Électroniques (Loufoques)
Auteur : La Brune Colombe
Tendres Prémices (Amour)
Auteur : Pieds-enVERS

 

 
Cette page a été générée en [0,0843] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.