Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 33
· Lis tes ratures · Lapoètesse · QUOIQOUIJE · ode3117
13017 membres inscrits

Montréal: 19 oct 11:57:33
Paris: 19 oct 17:57:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (juin 2018) : "Nuit(s) blanche(s)" :: Nuits de porcelaine ( triolets ) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
405 poèmes Liste
21013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 7 juin à 11:04
Modifié:  8 juin à 02:14 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Il a neigé sur mes nuits blanches
Et ma plume s'est engourdie,
Pourtant mes nuits sur elle se penchent,
Il a neigé sur mes nuits blanches,
Alors ma tristesse s'épanche,
Ecrire m'est donc interdit.
Il a neigé sur mes nuits blanches
Et ma plume s'est engourdie.

Alors, face à cette langueur,
Je laisse retomber ma main
Et j'entends soupirer les heures,
Alors, face à cette langueur,
J'écoute murmurer mon cœur,
M'assoupir sera pour demain,
Alors face à cette langueur,
Je laisse retomber ma main.

J'ai l'impression que mes paupières
Semblent vouloir entrer en danse
Comme l'oiseau dans sa volière,
J'ai l'impression que mes paupières
Cherchent l'éclat d'une lumière,
Mais elles n'ont pas forte cadence,
J'ai l'impression que mes paupières
Semblent vouloir entrer en danse.

Les soirs où l'insomnie me gagne,
La caféine est à exclure,
J'aimerais une autre compagne
Les soirs où l'insomnie me gagne,
Partir chercher dans la montagne
L'herbe miracle la plus pure,
Les soirs où l'insomnie me gagne,
La caféine est à exclure.

Alors "bonsoir monsieur Orphée,
Je suis sous le joug de ma muse,
Vous n'êtes pas l'être parfait,
Alors bonsoir monsieur Orphée,
Votre pouvoir n'a pas d'effet,
Il vous faudra changer de ruse
Alors bonsoir monsieur Orphée,
Je suis sous le joug de ma muse".

ODE 31 - 17



  OM
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


TOTO La terreur des mulots
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
263 poèmes Liste
4472 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 7 juin à 11:12 Citer     Aller en bas de page

Superbe très beau, moi aussi les insomnies me gâchent un peu la vie, il faut faire avec.

Yvon

  YD
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
405 poèmes Liste
21013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 7 juin à 16:24 Citer     Aller en bas de page

Merci YD, je suis ravie que quelques uns et unes de nous, puissent révéler ce que des nuits blanches peuvent apporter de bon comme du mauvais et de bien vouloir nous le faire partager.
C'est affreux les nuits sans sommeil, la lutte est parfois difficile. Les heures sont bien longues.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
1614 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 8 juin à 09:21 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ode 3117
La nuit quand tous les chats sont gris
La muse chatouille ta plume
Et c'est joli...
Belle nuit blanche pour l'inspiration.
Tant pis pour le sommeil...

  MUSCADE
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
405 poèmes Liste
21013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 8 juin à 11:22 Citer     Aller en bas de page

Merci MUSCADE, je ne sais pas si la nuit tous les chats sont gris, mais moi, je suis comme eux, je me promène de temps en temps dans le jardin ( pas sur les toits, car je ne pense pas retomber sur mes "pattes" comme eux le font.
Merci d'avoir apprécié
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
863 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 9 juin à 02:55 Citer     Aller en bas de page

Une belle entrée en matière, toute en douceur, et sans les éléphants dans ce magasin de porcelaine...
Un seul flocon pour une totale ivresse, surtout les 3 premières strophes !

Orphée néant, reste à compter les moutons...

Bises

  M@rs
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
672 poèmes Liste
14587 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 9 juin à 03:28 Citer     Aller en bas de page

J'ai l'impression que mes paupières
Semblent vouloir entrer en danse
Comme l'oiseau dans sa volière,
J'ai l'impression que mes paupières
Cherchent l'éclat d'une lumière,
Mais elles n'ont pas forte cadence,
J'ai l'impression que mes paupières
Semblent vouloir entrer en danse.




Le triolet assume une mélodie qui parle extraordinaire avec tes mots, Ode !

Noctabule forcée, depuis des ans, je trouve maintenant quelques nuits, rare, de repos.
Ton poème, donc, me touche .

gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Drôle d'oiseau


La poésie est une source et nous irons tous y boire....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
2967 commentaires
Membre depuis
23 avril 2016
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 9 juin à 07:34 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé te lire...Nuitamment!!
Bisous chère cigogne.
Jiçé

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
196 commentaires
Membre depuis
22 avril
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 9 juin à 08:13 Citer     Aller en bas de page

Pretty good. De triolet, je ne connaissais que le bar café-concert à thème de Nantes. Je découvre.
Thank

 
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
405 poèmes Liste
21013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 9 juin à 09:51 Citer     Aller en bas de page

Merci MaRSELO, rire pour le magasin de porcelaine, j'aurais bien aimé y rencontrer des éléphants...A défaut de moutons à compter.
La neige n'a pas toujours ce pouvoir qui pourrait adoucir nos nuits blanches.
Bises amicales ODE 31 - 17

Merci chère GALA, il y a tellement d'évènements qui nous font passer des nuits blanches, je n'ai pas voulu entrer dans le morbide, mais parfois tout est souvent si triste. Se frotter les yeux mille fois, ne sert à rien.
Le triolet est répétitif, pour accentuer ce que nous ressentons.
Bises chère GALA
ODE 31 - 17

Merci cher OISEAU, je vois que tes nuits semblent un peu courtes.
Parfois il suffirait de presque rien, une main qui caresserait une joue pour trouver de l'apaisement et cela pourrait amener à un sommeil bénéfique. Combien de personnes vivent des tourments difficiles à surmonter.
Bonne prochaine nuit
Bisous, prends soin de toi
ODE 31 - 17 Cigogne

Merci AMANDA, j'ai apprécié te lire.
Parler de Nantes, j'aime bien surtout la chanson de Barbara.
En fait le triolet est une forme de poésie, à vers répétitifs pour bien faire ressentir le sujet.
Merci de m'apprendre qu'il existe un café-concert à Nantes.
A bientôt de te lire.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
2409 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 9 juin à 12:37 Citer     Aller en bas de page

Je lis et me dis : Se répéter permet de faire rentrer musicalement tes propos, ton écrit force nos entrées en douceur...
Le sujet est bien cerné, il ne peut pas nous échapper

Avec ton talent de conteuse, nous sommes totalement à l’écoute

Merci Ode pour tes nuits blanches


    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
1397 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 10 juin à 01:50 Citer     Aller en bas de page

J'adore ! Merci Ode pour ce magnifique poème. bises À bientôt !

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
1635 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 10 juin à 02:17 Citer     Aller en bas de page

j'aime beaucoup cette forme de poésie et puis l'ambiance que tu as su mettre, les insomnies ne sont pas toujours stériles et les tiennes sont joliment transcrites
Amitiés

  Critiques acceptées
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
405 poèmes Liste
21013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 10 juin à 02:34 Citer     Aller en bas de page

Merci MARCHEPASCAL, les nuits blanches de chacune et chacun d'entre nous, se déroulent différemment et j'ai pris un grand plaisir à lire les ressentis de tous.
La forme de poésie que j'ai employée peut paraître excessive, mais je pense qu'elle précise bien ce manque de sommeil et le côté répétitif nous le prouve.
Bises MARCHEPASCAL
ODE 31 - 17

Merci JEAN-CLAUDE, c'est tout éveillée que je te réponds, la nuit fut courte car je suis insomniaque et mes nuits blanches, pourraient encore en conter.
Bises JEAN-CLAUDE
ODE 31 - 17

Merci XENIA, cela me fait plaisir que tu le ressentes comme cela.
Que les nuits sont longues et de plus quand un moustique vient me narguer en tournant autour de moi, ce n'est pas pour me chanter une berceuse.
Bises XENIA
ODE 31 - 17

  OM
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
1339 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 10 juin à 14:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Ode
Que nenni cette plume n'est pas engourdie , elle s'envole pour notre plaisir ds une valse de mots pour faire un superbe triolet .....Allez muse continue à jouer sur ces nuits blanches afin de ns ravir !

 
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
405 poèmes Liste
21013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 10 juin à 14:43 Citer     Aller en bas de page

Merci Pieds-en VERS, ma plume n'est peut être pas engourdie, mais mes plumes en tant que cigogne, semblent s'affaiblir ( je plaisante ) je suis ravie pour les gentils mots que tu m'écris.
Des nuits blanches, je vais essayer d'en faire le moins possible et je me rangerai dans une autre forme, si je l'ai cette forme. La muse est parfois capricieuse.
Bises amicales à toi
ODE 31 - 17

  OM
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3424 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
19 août
  Publié: 11 juin à 05:20 Citer     Aller en bas de page

Une merveille !

J'ai été fasciné par ces vers...

On aimerait presque connaître ces nuits blanches, si elles sont aussi belles...


Un coup de cœur !


  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
405 poèmes Liste
21013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 11 juin à 10:12 Citer     Aller en bas de page

Merci POETE MASQUE, pour certaines personnes les nuits sont constellées d'étoiles, les miennes ne sont pas aussi belles, mais il arrive que je me laisse aller dans une douce torpeur et j'aimerais dans ces nuits faites de trop importants silences partager la voix de quelques autres insomniaques. Le vent, la pluie les bruits étranges de cris d'animaux, parfois sont bénéfiques. C'est moins lancinant
Bises POETE et merci pour ton coup de coeur.
ODE 31 - 17

  OM
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
307 poèmes Liste
5642 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 11 juin à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Joli poème Ode.
La muse accompagne les insomnies et fait neiger des mots dans la nuit; J'aime cette image, bien réelle en ce qui me concerne. Je vis ça aussi.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
405 poèmes Liste
21013 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 12 juin à 02:14 Citer     Aller en bas de page

Merci chère ROUSSELAURE, nous partageons les mêmes insomnies, et en ce moment point de flocons de neige, mais des pluies infernales des orages terribles qui laissent éveillés bien des personnes, c'est un tourment parmi tant d'autres.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 402
Réponses: 19
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0759] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.