Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 29
· Shaula · Damon · banniange · arthurluberlu
13125 membres inscrits

Montréal: 24 avr 10:35:39
Paris: 24 avr 16:35:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Reincarnations Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 2 juin 2012 à 10:36
Modifié:  2 juin 2012 à 11:09 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page


E' ancora tiempo
Pino Daniele & Enzo Avitabile
Nom du site


Si seulement je pouvais

Juste comme une ballerine

Les mains en l’air

Un pied là et l’autre ici

Jeter un pont au-dessus

Du vide de ces jours



Ma porte se ferme

Sur tant de « Good bye »

Tant de verve au café

Au goût d’une Italie

Peinte aux couleurs

De l’éloignement



Le soir descend

sur ces années Flamandes

La lumière s’éteint dans les pièces

Vidées de nous
mobili *habitants du 4ème étage

Ceux de la mini Babel

*Les Khoda hafez, les verdieping, les ah,

OK numéro 4,

Non, non, d’accord

….Merci ! Au revoir !



Les chaises, vidées des amis

Et de nos belles utopies

Au milieu de deux mottes belges

Qui s’en vont à la dérive



Même les plantes inclinées

Perdent tout leur sens

Tout ce qui ne part pas

Finira bien un de ces jours,

Sans extrême-onction



Je repars métissée, l’esprit tatoué

Gavée de tout ce que j’ai dévoré

Je retourne dans mon île

Sans le voile de silicone

De la légalité

De l’accomplissement

Et je me demande

Si je finirai dans le néant

Comme un colis qui a trop tourné

Posé sur une étagère

Dans un lieu, une île , toujours immobile

comme une évidence que le tout confirme



*mobili en italien signifie meubles mais aussi "qui se déplacent "
** Khoda hafez du Farsi pour dire au revoir ; verdieping Flamand pour étage

J'ai écrit ce poème en Italien , la traduction n'est pas fidèle pour le dernier vers.

Se solamente riuscissi ancora
come una ballerina
le mani per aria
un piede qua e uno là
a costruire un ponte delle continuità
coprendo il vuoto di questi giorni

Si chiude le porta sui tanti » good bye »
le chiacchere al caffè
ll gusto di un’Italia disegnata
con i colori della distanza

Scende la sera su questi anni fiamminghi
scende la sera
sulle stanze prive di noi
mobili abitanti del quarto piano
quelli della mini Babele dei
Khoda hafez , del verdieping, degli ah , OK number 4
Ne, ne , d’accord …merci! Ciao !

Le sedie ormai vuote di amici
e di magnifiche utopie
tra queste zolle belghe
che vanno alla deriva

Anche le piante, chine
han perso ogni funzione
tutto quello che non parte
finirà tra qualche giorno e
senza estrema unzione

Riparto meticcia , lo spirito tatuato
l’adipe di tutto quello che ho divorato
torno nell’isola senza il velo al silicone
della legalità, della vera realizzazione
chiedendomi se finiro’ nel nulla
come un pacco che ha tanto girato
per finire in giacenza e di un luogo immoto
divenire l’evidenza



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 3 juin 2012 à 01:40 Citer     Aller en bas de page

Dans ce poème tout en subtilité, la nostalgie du départ, mais aussi combien les gens, les lieux nous ont modifié. la traduction que tu nous livres, même si tu n'en est pas entièrement satisfaite, garde l'essentiel de ce que tu es.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 3 juin 2012 à 02:09 Citer     Aller en bas de page

Citation de Marcel42
Dans ce poème tout en subtilité, la nostalgie du départ, mais aussi combien les gens, les lieux nous ont modifié. la traduction que tu nous livres, même si tu n'en est pas entièrement satisfaite, garde l'essentiel de ce que tu es.
Cordialement,
Marcel.



Merci Marcel pour cette compréhension que je sais complète ...

Bises
lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 3 juin 2012 à 09:23 Citer     Aller en bas de page

Citation de Henri
Lilia

Dur de ne plus finalement savoir où est ta patrie.
5 années trop longues, loin de tes racines, trop courtes au regard des amitiés créées, des souvenirs et des sentiments que tu laisseras derrière toi.
Belgique terre d'accueil, tu sais très bien que tu y reviens quand tu veux !
Amitiés

Henri.




Ta raison Henri , car j'ai trouvé les amis Belges merveilleux !


A plus
lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Alponse BLAISE. Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
15442 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 3 juin 2012 à 09:28
Modifié:  3 juin 2012 à 09:28 par Alponse BLAISE.
Citer     Aller en bas de page

Un pt'it coeur déchiré entre deux amours et deux réalités...

"Et je me demande

Si je finirai dans le néant

Comme un colis qui a trop tourné

Posé sur une étagère

Dans un lieu, une île , toujours immobile

comme une évidence que le tout confirme..."

Un poète n'a de patrie que celle de ses pensées, alors...ne t’en fais pas....

Alex

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 3 juin 2012 à 11:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alphonse BLAISE.
Un pt'it coeur déchiré entre deux amours et deux réalités...

"Et je me demande

Si je finirai dans le néant

Comme un colis qui a trop tourné

Posé sur une étagère

Dans un lieu, une île , toujours immobile

comme une évidence que le tout confirme..."

Un poète n'a de patrie que celle de ses pensées, alors...ne t’en fais pas....

Alex



Encore ..quelques poèmes et ça va passer , aujourd'hui on peut toujours rester en contact facilement et ça me rassure..
Merci pour ta présence sous ces mots, chère Alex !


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sidonie Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
3744 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
10 mars 2018
  Publié: 4 juin 2012 à 02:31 Citer     Aller en bas de page

Celui-ci est un de mes préférés de toi, sinon le préféré...
Il me parle tellement..
et la chute...
"Comme un colis qui a trop tourné
Posé sur une étagère"
Je le garde... celui-ci.
Bises.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 4 juin 2012 à 03:27 Citer     Aller en bas de page

Citation de Sidonie
Celui-ci est un de mes préférés de toi, sinon le préféré...
Il me parle tellement..
et la chute...
"Comme un colis qui a trop tourné
Posé sur une étagère"
Je le garde... celui-ci.
Bises.




Sidonie...
sûrement l'empathie aide à goûter , apprécier mieux un poème...
Merci pour ton amitié avant tout.
Bises lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1293 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 22 juin 2012 à 19:59 Citer     Aller en bas de page

Superbe texte Lilia. Ton pays t'accompagne où que tu sois. J'ai quitté ma terre natale par nécessité politique et je comprends cet éloignement et ce manque.

" Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine"

Sincères Amitiés

Robert

  alweg
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 25 juin 2012 à 08:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pascal F
Je ne sais rien de ce départ, mais je crois le comprendre. Nous sommes toujours en partance de quelque chose, ici d'un endroit, ici d'une pensée, ici d'une envie ...
Un texte beau et lourd comme les enclumes que l'on porte en nos tripes dans ces moments poignants.
Bises
Pax



Ce n'est un départ annoncé , personne ici en sait rien

Écrire m'a aide à retrouver mon équilibre , je vais partir contente de mon expérience en Belgique et heureuse de commencer une nouvelle vie , enfin , là où je suis née
Merci Pax au plaisir de te relire.
bises lilia


Alweg-Superbe texte Lilia. Ton pays t'accompagne où que tu sois. J'ai quitté ma terre natale par nécessité politique et je comprends cet éloignement et ce manque.

" Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine"

Sincères Amitiés

Robert.

Merci Robert pour lire tout avec un regard amical ...je porte dans mon coeur ma Sicile mais aussi les autres Pays où j'ai vécu et savouré abondamment la vie
A plus
amitiés
lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
15 février
  Publié: 4 mars 2013 à 08:04 Citer     Aller en bas de page



C'est beau, très beau, c'est emporté et ça emporte

  Vers Cassés
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
686 poèmes Liste
14803 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 avril
  Publié: 8 jan 2014 à 10:06 Citer     Aller en bas de page

Citation de Vers cassés


C'est beau, très beau, c'est emporté et ça emporte



merci , merci beaucoup.



galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1442
Réponses: 11
Réponses uniques: 6
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0346] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.