Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 60
Invisible : 0
Total : 65
· doux18 · Naej
Équipe de gestion
· Adamantine · Bestiole · Catwoman
13159 membres inscrits

Montréal: 18 août 13:35:59
Paris: 18 août 19:35:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Ève Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 25 mars 2015 à 20:31
Modifié:  16 août 2018 à 19:54 par Tristamourir
Citer     Aller en bas de page

Ève


Calame
Décris
Nous femme
Depuis
Cette Ève
Qui grève
Sans trêve
Nos nuits :

Dans son aire,
Notre Adam,
Solitaire,
Fait souvent,
En noèse
Mal à l’aise,
L’exégèse
De l’Éden.

Au clair de lune,
Seul dans la nuit,
Sis sur la dune,
Mourant d’ennui,
Il veut compagne
Qui l’accompagne
Et le rejoigne
En son grand lit.

Jalousant la bête
En rut qui séduit
Si bien sa conquête
Et se reproduit,
Il rêve femelle
Qui sera plus belle
Que fleur en ombelle
Dans jardin fleuri.

Cet ainsi que de veille
En veille, chaque nuit,
Sa libido s’éveille
Et sans belle-de-nuit
Pour consumer sa flamme
Amèrement il blâme,
Au péril de son âme,
Le grand Maître infini.

Celui-ci n’est point crédule
Et sait que l’homme assouvi,
Conquérant d’un pédoncule
Apaisé et assagi,
Mènera saine existence
Sans aucune intermittence,
Maîtrisant toute appétence,
Sans jamais être allouvi.

N’écoutant que sa complaisance,
Le Divin se laisse fléchir
Et pense donner descendance
À l’homme, mais avant d’agir,
Il trace un dessin sur sa planche
D’une belle et rare élégance,
Dérivé de sa compétence ;
Une femme belle à ravir !

Immergeant Adam dans un profond rêve,
Il passe finalement à l’action
Et d’une de ses côtes, Il sort Ève,
L’ultime beauté de la création !
À son réveil, celui-ci s’émerveille
Devant cette fascinante merveille
Et jubilant de bonheur ils s’étreignent
Et se jurent fidèle dévotion.

Dieu aime tant ce premier couple
Qu’Il ne veut que son grand bonheur.
Éditant une loi très souple,
Pour lui éviter le malheur,
Du Paradis, ils ont jouissance
De tout, mais font vœux d’abstinence
Devant le fruit de connaissance
Du bien et du mal occiseur.

Le serpent, hautaine bête,
À Ève tint ce propos ;
Ne soyez pas si bébête,
Oubliez pareils ragots,
Ce fruit de la connaissance
Vous donnera la puissance
Ainsi que l’indépendance,
Cessez d’être si falots !

Ève se voit déesse
Déjà et Adam dieu,
Lors avec hardiesse
Elle brise son vœu,
Croquant telle une ogresse
Ce fruit plein de promesse
Et avec gentillesse
Sert Adam qui en veut.

Dieu désavoue Ève
Et comme sanction
De grands maux la grève
À la livraison
De ses délivrances
Pleines de souffrances
Et de déplaisances,
À juste raison !

Adam, pauvre homme
Pour se nourrir
Se voit en somme
Sans coup férir
Peiner tout comme
Un fort surhomme
À pleine gomme
Et puis mourir.

Ce déboire
Bien connu
Faut le croire
N’a pas eu
Ni engeance,
Ni sentence,
Ni vengeance,
Ni pendu.

Puis Ève
La nuit,
En rêve
Séduit
Sans trêve
Et lève
Mon glaive
Et fuit.



22 mars 2015

Tristamourir











  Vivre un jour à la fois
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
143 poèmes Liste
1381 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
23 mai
  Publié: 27 mars 2015 à 17:08 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Tristamourir,

j'ai bien aimé la composition de ce poème...
Un mélange du bien et du mal, décrit en habit d'Adam et Eve.
merci pour ce partage

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 27 mars 2015 à 19:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de Rosi
Bonjour Tristamourir,

j'ai bien aimé la composition de ce poème...
Un mélange du bien et du mal, décrit en habit d'Adam et Eve.
merci pour ce partage



Merci Rosi pour cette visite sur ma page..

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 689
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0320] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.