Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 177
Invisible : 0
Total : 178
· ori
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 18:50:37
Paris: 16 sept 00:50:37
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Quand la nuit prend l'horizon Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1743 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 30 mars 2015 à 12:57
Modifié:  30 mars 2015 à 12:59 par  Xenia
Citer     Aller en bas de page

A quelle heure vient l’angoisse ?
Est-ce quand la lumière va prendre des cendres sur la mort d’un foyer,
Ou bien quand les fleurs se ferment ?

Voici le crépuscule, vieil époux de mes obsessions,
Voici la cohorte des questions assassines,
Elles parlent toutes en même temps, me donnent coupable,
Tranchent mon cœur, partagent les morceaux entre elles,
Ma raison est en otage.

Tout devient froid et je sais que…
La nuit est venue, les yeux bas,
Pour boire la chaleur de mes juillets, à l’intime d’une mélancolie.
Cette fille de l’absence a retourné l’horizon
Sur des coulisses sans décors.

Puis arrivent les oiseaux de nuit
Pour se mettre devant les étoiles,
Et le ciel se peuple de pierres.

Les doigts de la nuit sont des paquets d’os froids,
Sans pulpe, sans envie,
Ils tassent l’univers contre mes tempes
Et le temps n’est plus qu’une perte.
Je voudrais être des heures plus loin.

Mais je suis ici, dans la poussière des luttes,
L’amour dort sur une paillasse
Et moi je me bats, encore,
Contre mes pensées.


  Critiques acceptées
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8616 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 31 mars 2015 à 04:30 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Xénia,

J'ai beaucoup apprécié ce vers :
Les doigts de la nuit sont des paquets d’os froids

Les images donnent froid dans les dos et me glacent les os.

A bientôt,
Catherine

 
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
2 juin
  Publié: 31 mars 2015 à 07:34 Citer     Aller en bas de page

superbe
merci de ce partage

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15596 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 31 mars 2015 à 11:59 Citer     Aller en bas de page

puissante émotions

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 31 mars 2015 à 12:05 Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé ma lecture. Merci du partage. A bientôt !

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
144 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
31 août
  Publié: 31 mars 2015 à 12:44 Citer     Aller en bas de page

"A quelle heure vient l’angoisse ?
Est-ce quand la lumière va prendre des cendres sur la mort d’un foyer,
Ou bien quand les fleurs se ferment ?

Voici le crépuscule, vieil époux de mes obsessions,
Voici la cohorte des questions assassines,
Elles parlent toutes en même temps, me donnent coupable,
Tranchent mon cœur, partagent les morceaux entre elles,
Ma raison est en otage...."
Un questionnement, quand on sent que tout bascule...éprouvé si souvent...Le jour ne les dissipe pas.
Et un pour ce très beau passage qui ne me glace pas ;-) :
"Les doigts de la nuit sont des paquets d’os froids,
Sans pulpe, sans envie,
Ils tassent l’univers contre mes tempes
Et le temps n’est plus qu’une perte.
Je voudrais être des heures plus loin."

Amitiés :-)
Riagal

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
143 poèmes Liste
1381 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
23 mai
  Publié: 1er avr 2015 à 16:48 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Xenia,

et bien voilà un poème d'un immense puissance, il m'a laissé un sentiment d'impuissance.
J'ai beaucoup aimé ce cri du coeur
un grand merci pour ce partage
amitiés

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1743 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 3 avr 2015 à 02:28 Citer     Aller en bas de page

un grand merci à vous tous d'avoir partagé mes ressentis

Amitiés

  Critiques acceptées
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai
  Publié: 3 avr 2015 à 09:28 Citer     Aller en bas de page

Voici le crépuscule, vieil époux de mes obsessions,
Voici la cohorte des questions assassines,
...
Tranchent mon cœur, partagent les morceaux entre elles,
Ma raison est en otage.
...
La nuit est venue, les yeux bas,
Pour boire la chaleur de mes juillets, à l’intime d’une mélancolie.
Cette fille de l’absence a retourné l’horizon
Sur des coulisses sans décors.



Quand le temps n'est plus que des heures en perte et qu'entre temps l'amour dort sur une paillasse... il faut se battre... et peut être synchroniser les pensées sur les ondulations du coeur... pour trouver les accords harmonieux apaisant le coeur et la raison.
Comme toujours un écrit éminemment intimiste et triste, mais tellement poignant, profond et puissant... Cette quête incessante de retrouver la lumière et sa chaleur apaisante au delà des angoisses des obsessions noires émergeant à l'horizon du passé...
Un superbe moment de lecture. Merci!
Mes amitiés poétique t'accompagnent.
Bien à toi, Xenia.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1743 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 5 avr 2015 à 16:27 Citer     Aller en bas de page

Merci Actuaire pour ce commentaire poétique et plein de bon sens
Amitiés

  Critiques acceptées
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 5 avr 2015 à 18:57 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Xénia,

Une poésie très intense comme tu sais si bien les écrire !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1743 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 7 avr 2015 à 02:45 Citer     Aller en bas de page

Merci à toi Sybilla, ton com est très gentil comme toujours
Amitiés

  Critiques acceptées
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
13 août
  Publié: 29 avr 2015 à 21:18 Citer     Aller en bas de page

Félicitations Xénia, pour ce merveilleux poème tout plein de superbes images d'une nuit d'insomniaque. Chacune de tes métaphores est parfaitement réussie.


Merci pour ce délice de lecture.

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1743 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 30 avr 2015 à 03:21 Citer     Aller en bas de page

merci TTM, cela me fait plaisir que ce texte soit compris
Amitiés

  Critiques acceptées
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 12 sept 2015 à 22:11
Modifié:  12 sept 2015 à 22:14 par Lilania
Citer     Aller en bas de page


Xénia,

J'avais manqué celui-ci.
Des images (toujours) très fortes.
J'aime cette écriture qui me touche, je l'admire et la ressens souvent.
Merci.

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1743 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 13 sept 2015 à 11:49 Citer     Aller en bas de page

Merci Lilania d'être venue dans mon grenier,
Amicalement

  Critiques acceptées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1229
Réponses: 15
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le poids de son silence (Tristes)
Auteur : Maschoune
(Autres)
Auteur :
Ivresse ( acrostiche ) (Autres)
Auteur : ode3117
Elle avait des yeux d'or (Tristes)
Auteur : ode3117
Ruine (Tristes)
Auteur : Mat89
Précaire (Autres)
Auteur : Jean-Louis
Oppenheimer (Autres)
Auteur : Le Poète Masqué
Je voulais (Tristes)
Auteur : Ale
Le France (la mort de l'exilé) (Autres)
Auteur : ode3117
Hisser les voiles (Autres)
Auteur : Cidnos
Le Prince et le dragon (Amour)
Auteur : Adamantine
Où est Kore ? (Autres)
Auteur : Galatea belga

 

 
Cette page a été générée en [0,0342] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.