Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 693
Invisible : 0
Total : 695
· Elodie Daraut · Zoubery
13168 membres inscrits

Montréal: 13 déc 17:15:58
Paris: 13 déc 23:15:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Douleur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
671 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 24 avr 2015 à 13:08 Citer     Aller en bas de page


Le cœur écrasé de douleurs,
mes démons ressurgissent.
Dans une horrible sarabande
mes peurs se moquent de moi
terrorisé,
paniqué,
je ne peux fuir ce calvaire
subissant mes tourments
dans les affres de la désolation.

Au secours!
Je veux crier au secours,
mais submergé par mes émotions,
je me noie dans le silence de la nuit.

Au secours!
Je veux vivre.
Vivre ma soumission
vivre sous l'éclat de ma maîtresse.
Ou mourir pour ne plus souffrir.

Détruire dans une apocalypse de haine
le bonheur des gens que j'aime.
Vengeance terrible,
ouragan de malheur
emportant avec lui
dans l'enfer de mes angoisses
tout ce qui fait mon bonheur.

Désespéré, vaincu par mes propres tourments
je suis anéanti.
Mon seul espoir!
Que la flamme vacillante de ma foi
ne s’éteigne pas.

  gilles
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
671 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 25 avr 2015 à 08:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
merci de vos compliments

Amicalement

  gilles
Vénusia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
135 poèmes Liste
3587 commentaires
Membre depuis
25 février 2015
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 26 avr 2015 à 06:43 Citer     Aller en bas de page

un texte sombre bien écrit qui donne à réflexion, merci bonne après midi

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 1er mai 2015 à 08:06 Citer     Aller en bas de page

bonjour...

Je comprends et connaît plusieurs passages de ce texte...Entre autre le fait d'être submergé par ses émotions, ce qui peut être destructeur et faire plonger bien bas.
Des mots forts, sombres.
amicalement.
pyc.

 
Esperanza


Rien n'est si doux que le charme d'aimer ..Victor Hugo
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
1612 commentaires
Membre depuis
9 avril 2010
Dernière connexion
12 décembre 2017
  Publié: 10 nov 2015 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

La foi ne s'éteint jamais , elle devient braise , se cache parfois sous la douleur mais finit toujours pas refaire surface ...
Létie

  Létie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 718
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0321] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.