Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 285
Invisible : 0
Total : 288
· Tychilios · Dacie · ori
13150 membres inscrits

Montréal: 24 févr 13:31:50
Paris: 24 févr 19:31:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Dans le sud de l'italie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 19 août 2008 à 10:27
Modifié:  19 août 2008 à 10:29 par Serge
Citer     Aller en bas de page

Dans le sud de l’Italie
Un vieillard est mort
Mort de cette maladie
Qu’on appelle le chagrin

Ce matin un gars est parti
Par le premier train
Il s’en va vers la vie
Vers de meilleurs matins

Ce vieillard c’était son père
Il n’a jamais quitté sa terre
Même s’il avait du mourir de faim
Il n’aurait jamais pris ce train

Deux tomates quelques olives
Maigre repas de tous les jours
Sa seule fortune c’était l’amour
Ça suffisait pour qu’il survive


Dans le train il ne dit rien
Il pense et se souvient
Qu’avec son père seul le silence
L’accompagnait depuis l’enfance

Rares furent les instants d’allégresse
Où leurs sourires et leurs regards
Se croisèrent avec tendresse
Un jour de fête par hasard

Il pense et se souvient
Il avait quinze ans à peine
C’était un soir de lune pleine
Son père lui prit les mains

Écoute et ne dis rien
Tu la vois cette terre
Le sens-tu ce vent chaud
Ce ciel ouvert pour nous
Et l’espace qu’il nous offre
Ces collines où tu peux aller seul
Ces oliviers cette vigne ces lauriers
Cette frêle source qui chante
Tout au fond de la clairière
Et la mer immense tout en bas
Tu la vois cette mer
Tu la vois notre terre
Ton pays… c’est le monde…


Dans le sud de l’Italie
Un vieillard est mort
Mort de cette maladie
Qu’on appelle le chagrin

Ce matin un gars est revenu
Par le premier train
Il revient cœur à nu
Revivre ses plus beaux matins

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 19 août 2008 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

"Deux tomates quelques olives
Maigre repas de tous les jours
Sa seule fortune c’était l’amour
Ça suffisait pour qu’il survive"

Vivre avec ce qu'on a mais vivre chez soi ... voilà la vraie vie.

Tes mots me comblent, poète.

Poétiquement, ton lecteur.

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 février
  Publié: 19 août 2008 à 10:47 Citer     Aller en bas de page

Un beau poème plein d'amour, de nostalgie...touchant... Alex

 
Catalina


"Chaque matin est un jour de moins sans lui" Mystic
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2416 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2007
Dernière connexion
5 février 2017
  Publié: 19 août 2008 à 11:00 Citer     Aller en bas de page

Une lecture à fleur de peau..
Un coup de coeur ..
Cathy

 
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
26 août 2018
  Publié: 19 août 2008 à 11:03 Citer     Aller en bas de page

Magnifique cette poésie en forme de regrets,
En forme de chagrin tempéré par le souvenir,
Avec cet amour du passé et du présent rassemblés
Pour perpétuer le lien du sang….
Amitiés
JP

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
Lily.H


Macadam Lily
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
2673 commentaires
Membre depuis
27 juin 2006
Dernière connexion
14 février
  Publié: 19 août 2008 à 12:02 Citer     Aller en bas de page

Et qu'elle est belle cette piscine... J'y pense parce que je connais bien ce souffle clair qui prend à la gorge. Il fait du bien, mais il fait mal. Ce train qu'il n'a jamais pris, c'est avec toi qu'il voyage. Tu m'as offert un souvenir, et maintenant, je comprends un peu mieux pourquoi...
J'espère que tu en trouveras pour toi, partout où tes sens le voudront bien ^^



Merci et ce poème, dans son fond et dans sa forme, me touche plus qu'aucun autre!
La Lys

  Ava
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10434 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
22 février
  Publié: 19 août 2008 à 12:34 Citer     Aller en bas de page

Un joli souvenir d'enfance qui fleure bon l'Italie, j'aime beaucoup ce voyage dans ton pays et ce vieil homme , merci

Mystic

 
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 19 août 2008 à 13:43 Citer     Aller en bas de page

Tes vers sont chargés d emotions, l amour d un fils et d un pere, d amour d un pere pour sa terre.

merci

amitié

 
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 19 août 2008 à 14:06 Citer     Aller en bas de page

Je suis vraiment touchée par ce texte. Cette strophe particulièrement.
"Écoute et ne dis rien
Tu la vois cette terre
Le sens-tu ce vent chaud
Ce ciel ouvert pour nous
Et l’espace qu’il nous offre
Ces collines où tu peux aller seul
Ces oliviers cette vigne ces lauriers
Cette frêle source qui chante
Tout au fond de la clairière
Et la mer immense tout en bas
Tu la vois cette mer
Tu la vois notre terre
Ton pays… c’est le monde…"

Ce monde donne envie de voir la mer, de voir la terre…. Superbe. Merci et bravo. Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
Ashimati

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
7271 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
19 février
  Publié: 19 août 2008 à 14:21 Citer     Aller en bas de page

Je me sens forcément touché, moi qui suis tellement attaché à ma terre.
Un texte empreint des beautés de la nature.
Il y a des choses plus précieuses que l'or.
Amitiés

 
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16122 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 20 août 2008 à 12:10
Modifié:  21 août 2008 à 12:42 par Guid'Ô
Citer     Aller en bas de page

Combien de mes aïeux reprennent vie grâce à ton magnifique poème...

amitiés

Guido

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 20 août 2008 à 15:10 Citer     Aller en bas de page

Merci à! tous !

Ce poème n'est pas autobiographique... mais ça aurait pu être l'histoire de mon propre père s'il avait décidé de revenir au pays après avoir émigré en 1947...

Merci du fond du coeur pour vos chaleureux commentaires !

Bises

Serge

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 20 août 2008 à 19:43 Citer     Aller en bas de page

Bon retour Serge, avec un très beau poème qui m'a touché au font de l'âme. Merci pour ma lecture. Amitié. Okana tendresse..Les images sont sublimes..

  Nicole chaput. *Okana *...
Little stella


La sensibilité de chacun, c' est son génie. BAUDELAIRE
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
1616 commentaires
Membre depuis
1er mars 2007
Dernière connexion
6 janvier 2012
  Publié: 21 août 2008 à 02:53 Citer     Aller en bas de page

Ah ! que ça fleure bon l' Italie tout ça et ta merveilleuse sensibilité, Serge...

De très belles images

de So

  Little stella
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 26 août 2008 à 00:15 Citer     Aller en bas de page

Merci Nicole, So, Lys et Faya de votre passage et de vos commentaires tjs très bienvenus et appréciés !

Bises
Serge

 
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 27 août 2008 à 09:43 Citer     Aller en bas de page

Merci Edna pour ton com qui me transporte aussi...

Encore merci pour ta fidélité à mes textes.

A+ de te lire !

Serge

 
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
2336 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
10 décembre 2019
  Publié: 27 août 2008 à 13:22 Citer     Aller en bas de page


Que de souvenirs...doux-amers....

hé oui!!

Je t'embrasse amicalement

Saldday.



  Nous sommes le temps qui nous reste.
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
1er octobre 2018
  Publié: 29 août 2008 à 07:49 Citer     Aller en bas de page

Un grand moment de poésie où la mémoire vibre d'émotion égrenant des mots précieux. une magnifique peinture de l'amour, de l'enfance dans les racines profondes d'un pays adoré.
Merci, serge, pour "ces oliviers, cette vigne, ces lauriers et cette frêle source qui chante" les beautés de l'Italie.
Bekri

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 8 sept 2008 à 04:21 Citer     Aller en bas de page

Merci Saldday et Bekri de vos commentaires ! Je sais par vos origines que vous n'êtes pas insensibles à ce texte !

Merci de votre amitié et de votre fidélité !

Serge

 
*Alexis*


parce que la fraternité est plus forte que les tremblements de terre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
26 juillet 2008
Dernière connexion
1er novembre 2013
  Publié: 1er oct 2008 à 16:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de Fairy tales


Poème émouvant, nostalgique, qui nous laisse "chagrinés", un peu comme ce vieillard qui en est mort, mort de chagrin et de solitude...

" Ton pays...c'est le monde..." amour sans frontières

Belle leçon !

Amicalement

F.T



Je n'ai rien d'autre à ajouté, sinon que c'est un texte magnifique.

Amicalement, Alexis.

  Si je connaissais l'Italie/Où Raphaël fit ses tableaux (Oswald Durand, poète du terroir haïtien))
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 3 oct 2008 à 08:56 Citer     Aller en bas de page

Merci Alexis de ta visite ! et merci pour le "magnifique" !

Amitiés serge

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2421
Réponses: 20
Réponses uniques: 16
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0669] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.