Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 12
Invisible : 0
Total : 12
13306 membres inscrits

Montréal: 25 jan 20:40:00
Paris: 26 jan 02:40:00
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Defonce Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 30 juin 2015 à 17:50
Modifié:  5 juil 2015 à 10:19 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Défonce

Ce soir, je suis mal,
trop de douleurs,
trop d'émotions
ingérables.

Et c'est ivre que j'écris,
mes angoisses,
mes frayeurs,
ma solitude.

J'ai besoin ce soir
de me défoncer
la gueule,
pour oublier cette sale journée.

Ce soir je n'ai qu'une amie,
ma bouteille.
L'alcool remplit
doucement
le vide de ma vie.

Le rasoir est là,
tentant,
comme une délivrance,
pour ne plus pleurer,
comme enfant dans le noir.

Heureusement, ma fille est là
bouclier protecteur
entre
mes angoisses et la lame.

Demain !
Demain que vais-je faire ?
Me réveiller avec le mal de crâne,
et continuer à pleurer
ou
me battre.
Franchement, j'en sais rien.

Ce soir je veux juste vider une bouteille.

Gilles

  gilles
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
501 poèmes Liste
10052 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 1er juil 2015 à 00:15 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Gilles,

Si tu as noyé ton chagrin dans les vapeurs, alors demain sera plus léger. Planque les lames de rasoir. Va marcher dans la rue, prends un café dans une brasserie et sourit aux passants. Tu rencontreras pleins de sourires en retour. Ca fait toujours du bien, ces petits plaisirs.

Catherine

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
12733 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 1er juil 2015 à 02:58 Citer     Aller en bas de page

Je comprends ce que tu ressens Gilles et que tu traduis par ton texte. C'est comme le ciel bas lourd qui pèse comme un couvercle de BAUDELAIRE ...

Ecoute Athéna qui est toujours de bon conseil ; écoute Catherine aussi, j'aime bien qd elle dit "tu rencontreras plein de sourires en retour". Malheureusement ce n'est pas ce que je ressens qd je marche dans la rue ... j'ai plutôt le sentiment que chacun est replié sur soi-même ... Mais c'est vrai que croiser quelqu'un qu'on ne connait pas et qui nous sourit ça fait tellement de bien !

Bonne journée à vous 3

ISABELLE.

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
732 poèmes Liste
15654 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 1er juil 2015 à 03:00
Modifié:  1er juil 2015 à 03:00 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Ce soir, je suis mal,
trop de douleurs,
trop d'émotions
ingérables.

Et c'est ivre que j'écris,
mes angoisses,
mes frayeurs,
ma solitude.

J'ai besoin ce soir
de me défoncer
la gueule,
pour oublier cette sale journée.



Les mots, laissés couler sur un écran, sont selon moi la solution meilleure pour se vider de la tristesse et pour éloigner angoisses et douleurs.
Écrire pour une communauté comme lpdp fait développer notre capacité de communiquer et nous rapproches à tant de gens qui vivent les mêmes problèmes.
Courage !

galatea... qui apprécie toujours tes comments

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 1er juil 2015 à 03:16 Citer     Aller en bas de page

Je vous remercie pour votre aide et vos commentaires. Il est 9 heure, et je viens de me lever un peu mal au crâne, mais j'ai retrouvé un semblant de sourire.
Hier j'avais besoin de boire et de gueuler ma souffrance.
Il y a très longtemps que je n'avais pas bu car je sais que cela n'est pas la solution, mais je ne pouvais pas faire autrement, il fallait anesthésier, la douleur pour la supporter.

Merci à vous tous

  gilles
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
809 poèmes Liste
22920 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 1er juil 2015 à 07:31 Citer     Aller en bas de page

L'alcool est un mauvais ami, mais il inspire souvent les poètes :

Mon verre est plein d'un vin trembleur comme une flamme
Écoutez la chanson lente d'un batelier
Qui raconte avoir vu sous la lune sept femmes
Tordre leurs cheveux verts et longs jusqu'à leurs pieds

Debout chantez plus haut en dansant une ronde
Que je n'entende plus le chant du batelier
Et mettez près de moi toutes les filles blondes
Au regard immobile aux nattes repliées

Le Rhin le Rhin est ivre où les vignes se mirent
Tout l'or des nuits tombe en tremblant s'y refléter
La voix chante toujours à en râle-mourir
Ces fées aux cheveux verts qui incantent l'été

Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire

Guillaume Apollinaire

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 1er juil 2015 à 11:31 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton passage Aude

Gilles

  gilles
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 1er juil 2015 à 12:24 Citer     Aller en bas de page

Que la Chaleur et la Lumière d'autrui puissent t'aider à libérer de tes Tourments, plutôt que vider Ton Souffle de Vie.

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
coeursolitaire62


L'école de la vie n'a point de vacances
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
720 commentaires
Membre depuis
30 octobre 2006
Dernière connexion
30 septembre 2019
  Publié: 1er juil 2015 à 13:19 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Gilles,

Beaucoup de peine en te lisant et ça fait mal
L'alcool te fait oublier un instant et les lames à plein temps
Mais ce ne sont pas les meilleurs solutions, comme les autres le disent il faut sortir rencontrer du monde et surtout s'entourer des gens qui t'aime comme ta fille qui peut être d'un grand soutien.
Courage Gilles et reprend ta vie, ton destin en main.

Amitiés

Mik.

  La vie c'est comme une balle de Ping-Pong.Il faut savoir rebondir, afin de retrouver le sourire, avant que ne retentisse le gong!
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 1er juil 2015 à 14:03 Citer     Aller en bas de page

Je voulais vous remercier de votre attention et de votre gentillesse, je suis allé voir mon docteur pour ne pas m'enfoncer.
Et que la soirée d'hier reste exceptionnelle.

Gilles

  gilles
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
233 poèmes Liste
16806 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 1er juil 2015 à 15:59 Citer     Aller en bas de page

bouleversant

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 2 juil 2015 à 03:25 Citer     Aller en bas de page

Merci

Mais j'étais vraiment bouleversé.

Gilles

  gilles
Sucia Sonia


Au royaume des cyclopes les borgnes sont aveugles
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
140 commentaires
Membre depuis
6 octobre 2014
Dernière connexion
9 février 2020
  Publié: 2 juil 2015 à 06:43 Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce partage émouvant, sincère et courageux, cher Gilles. Souhaitons que les choses s'apaisent.

  Pour vivre heureux vivons cachés.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
12 décembre 2020
  Publié: 2 juil 2015 à 16:55 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Gilles,

C'est très émouvant !
Prends soin de toi et crois en toi !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
411 poèmes Liste
4588 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 3 juil 2015 à 02:24
Modifié:  3 juil 2015 à 02:25 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Gilles,
je sais qu'avec cette canicule il faut boire. Mais l'excès ne mène à rien sinon à se morfondre encore plus et à avoir un comportement que l'on regrette ensuite.
Je ne suis pas un donneur de leçon, je voudrais juste que tu reprennes du poil de la bête plutôt que de reprendre un verre.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 3 juil 2015 à 04:17 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous trois de votre passage

L'autre soir j'étais au fond du trou et pour ne pas continuer à creuser, et à souffrir j'ai du anesthésier la douleur.

Je me suis repris en main, avec l'aide de mon docteur, et si j'ai cette mélancolie qui ne me quitte pas, je ne suis plus désespéré.

Gilles

  gilles
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 4 juil 2015 à 04:20 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton passage, j'ai eu un gros de cafard, mais je me suis ressaisi.

Gilles

  gilles
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
688 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 7 juil 2015 à 06:35 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Sanews

Très touché de ton commentaire

Mais aujourd'hui je publie un poème d'amour et je suis heureux car j'ai rencontré Isabelle

Gilles

  gilles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1553
Réponses: 17
Réponses uniques: 11
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0524] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.