Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 37
Invisible : 1
Total : 38
13267 membres inscrits

Montréal: 19 oct 16:00:01
Paris: 19 oct 22:00:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Vampé (suite de Lapin magistral) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 16 août 2014 à 15:09
Modifié:  16 août 2014 à 15:30 par QUOIQOUIJE
Citer     Aller en bas de page

Le surlendemain soir et fort bien remonté
Au bar, la mine renfrognée je me suis pointé.
La traîtresse était là accoudée au comptoir.
Elle avait l’air d’avoir préparé son histoire.
Ultra-moulée dans sa robe, Dieu qu’elle était belle !
Au cou un long collier de perles en ribambelles.
Je sentais sous moi que mes pieds se dérobaient.
J’aurais bien aimé qu’elle aussi se dérobe, hé !

« Hep ! » m’a-t-elle dit, aussitôt qu’elle m’eut repéré ;
Tout en mettant en valeur sa jupe échancrée.

J’étais ferré et elle allait m'embobiner.

« Excuse-moi, j’avais paumé tes coordonnées. »

« Viens reprenons notre histoire où on l’a laissée ,
Mais cette fois chez moi . » et puis elle m’a embrassée.

 
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 16 août 2014 à 21:34 Citer     Aller en bas de page

et bien, la petite lapine se reprend...
Va-t-elle aller chez toi cette fois-ci ?

Sincèrement,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 17 août 2014 à 08:09
Modifié:  17 août 2014 à 14:46 par QUOIQOUIJE
Citer     Aller en bas de page

Cette fois c'est chez elle
Elle m'a pêché dans ses filets

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15666 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 17 août 2014 à 10:29 Citer     Aller en bas de page

jolie rebondissement

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 17 août 2014 à 14:48 Citer     Aller en bas de page

Bond
James bond

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 28 août 2014 à 03:57 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Ha ben, l'échancrure des robes, hé est tombé. Tout est bien qui finit bien.

Catherine

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 1er sept 2014 à 13:24 Citer     Aller en bas de page

L'homme est faible devant le beau sexe

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4393 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 5 jan 2015 à 16:56 Citer     Aller en bas de page

Juste pour supprimer l'astérisque de non réponse omniprésente

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 552
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0574] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.